dimanche 16 juin 2024
AccueilCoursesMirsky s’affirme

Mirsky s’affirme

Deauville, dimanche

Prix de Doumy (Classe 1)

Mirsky s’affirme

En huit courses, Mirksy (Siyouni) a triomphé à quatre reprises. Poulain encore tout neuf puisqu’il n’a que 4ans, l’élève et représentant de George Strawbridge avait décroché son black type en terminant troisième des Prix de Suresnes et de Saint-Patrick (Ls). Récent vainqueur pour sa rentrée après plus de dix mois d’absence dans une Classe 2 sur le mile de Compiègne, Mirksy découvrait ce dimanche un parcours rectiligne dans le Prix de Doumy (Classe 1). Bénéficiant de la course idéale, juste derrière l’animateur, God Blessing (Siyouni), le pensionnaire de Victoria Head a été décalé du sillage de ce dernier à 450m de l’arrivée. Venu facilement à la hauteur de God Blessing, qui semblait avoir jeté son feu, Mirksy a pris seul les commandes à 200m du poteau. Courageux jusqu’au bout malgré une distance qui paraissait être le bout du monde pour lui, Mirsky parvient à l’emporter d’une courte encolure. La deuxième place revient à un cheval aguerri en ligne droite, Kiloecho (Whipper), qui a fini fort mais trop tard. Deux longueurs et demie plus loin, Woozle (Areion) complète le podium. Quant au favori, Wally (Siyouni), il n’a jamais été en mesure de lutter pour le succès. Il termine sixième et dernier.

Vivement encouragé par son entraîneur !

Pendant la course, l’entraîneur de Mirsky, Victoria Head, a vivement sollicité de la voix son pensionnaire. Encore sous le coup de l’émotion, cette dernière nous a appris : « Mirsky est un cheval très courageux. Avant le coup, je craignais un peu le tracé rectiligne mais cela ne l’a pas dérangé. Je trouve qu’il gagne vraiment bien aujourd’hui. Le matin, Mirsky est facile à entraîner. C’est vraiment génial ce qu’il réalise aujourd’hui ! »

Un fils de Latice

Élevé par son propriétaire, Mirsky est un fils de l’étalon des Aga Khan Studs Siyouni (Pivotal) et de Latice (Inchinor), lauréate des Prix de Diane (Gr1), Vanteaux et de Condé (Grs3) et qui s’était classée deuxième des E.P. Taylor Stakes (Gr1). Il est le septième produit d’une poulinière à qui l’on doit aussi Fencing (Street Cry), triple lauréat de Listed outre-Manche et troisième du Racing Post Trophy (Gr1) et des Dantes Stakes (Gr2), Obsidian (Street Cry), vainqueur de quatre courses en Angleterre et en Australie, mais aussi Deacon (Dansili), qui, avant d’être acheté 120.000 € par Emmanuel de Seroux (Narvick International) lors de la vente de l’Arc 2020, avait remporté trois courses en France pour l’entraînement de Christopher Head.

La deuxième mère, Laramie (Gulch), a donné l’étalon du haras de Grandcamp Lawman (Invincible Spirit), vainqueur des Prix du Jockey Club et Jean Prat (Grs1), ainsi que Satri (Mujadil), lauréat du Prix du Palais-Royal (Gr3) et deuxième du Prix Maurice de Gheest (Gr1).

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 37’’71

De 1.000m à 600m : 23’’74

De 600m à 400m : 11’’90

De 400m à 200m : 11’’73

De 200m à l’arrivée : 13’’03

Temps total : 1’38’’11

Polar Falcon

Pivotal

Fearless Revival

Siyouni

Danehill

Sichilla

Slipstream Queen

MIRKSKY (M4)

Ahoonora

Inchinor

Inchmurrin

Latice

Gulch

Laramie

Light the Lights

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires