mercredi 19 juin 2024
AccueilCoursesRentrée en fanfare d'Umfolozi

Rentrée en fanfare d’Umfolozi

Clairefontaine, jeudi

Prix des Orchidées (Haies)

Rentrée en fanfare d’Umfolozi

Absente depuis ses débuts victorieux à Fontainebleau, le 11 octobre 2022, Umfolozi (Spanish Moon) a signé un retour gagnant dans le Prix des Orchidées. La pouliche de Chauvigny Global Equine, Gabriel Leenders et d’Emmanuel Boutin a pris les commandes après la troisième haie du parcours. Mais avec Noor de l’Orme (Chœur du Nord) en liberté, sa tâche n’a pas été aisée car cette dernière lui a mis un peu de pression et elle s’est mise à tirer. Malgré cette débauche d’énergie, Umfolozi allait très facilement entre les deux dernières haies et elle a filé au poteau sur le plat sans être inquiétée. Désormais invaincue en deux sorties, Umfolozi s’est imposée de quatre longueurs devant Pedra (Manduro), qui a bien conclu, précédant Jufull du Seuil (Penny’s Picnic), également bonne finisseuse après un parcours dans la seconde moitié du peloton. La favorite, Jeune Mariée (Saint des Saints), a eu un bon parcours en troisième position à la corde, et elle est venue deuxième sitôt la dernière haie passée. Mais elle a plafonné à la fin, échouant au pied du podium.

Le steeple pour mieux respirer

Gabriel Leenders et son équipe traversent une superbe période de forme qui s’est poursuivie ce jeudi soir en Normandie. L’entraîneur a déclaré au micro d’Equidia : « J’avais dit à Felix [de Giles, son jockey, ndlr] : “Surtout tu ne vas pas devant, elle va dérouler !” Impeccable ! Nous savons qu’elle est bonne mais physiquement, elle est encore un peu frêle. Elle a beaucoup souffert l’année dernière. Elle n’était pas blessée mais a été très malade. Nous étions tendus dans l’attente de voir si elle avait bien récupéré de tout cela. Tout le parcours, j’ai souffert car Umfolozi a tiré et il y avait la pouliche en liberté… On ne change rien cette année, on travaille toujours de la même façon, mais lorsque cela veut sourire… Le métier d’entraîneur est difficile car on se remet systématiquement en question. Je me répète : on fait toujours la même chose et parfois cela veut bien sourire. Avec Umfolozi, j’ai plutôt l’idée de la diriger en steeple afin de la forcer à bien respirer. Si elle a des dos, elle ne tire pas. Mais, devant, elle déroule. Elle a peut-être une course à Compiègne mais il faut regarder le programme. Le matin, en steeple, elle est parfaite, c’est une très bonne sauteuse. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a gagné : elle ne fait pas de fautes. »

La nièce d’Invicter

Élevée par Benoît Girres et Emmanuel Boutin, Umfolozi est une fille de Spanish Moon (El Prado) et de Loriblue (Lando), laquelle n’a pu se distinguer en deux courses en obstacle. Umfolozi est le deuxième produit de sa mère et son premier vainqueur. Il s’agit d’une souche développée par Pierre Goral. La deuxième mère, Présidence (Nikos), a donné Invicter (Sholokhov), lauréat du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) et deuxième du Prix Cambacérès (Gr1), Présidente Line (Martaline), gagnante du Prix Bernard Secly (L) et troisième du Prix André Michel (Gr3), et Netstar (Lavirco), troisième du Prix Mélanos (L). Présidence est par ailleurs la deuxième mère de Vintage (Nickname), gagnante du Prix Finot (L), et de The Reader (Lando), vainqueur du Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3). La troisième mère, Prodigalité (Saint Andrews), a conclu deuxième du Prix Finot (L), lors de sa seule sortie en obstacle. Elle a notamment donné Worldbest (Muhtathir), troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1), Orcantara (Villez), troisième des Prix Finot (L) et Bournosienne (L, à l’époque), et Mood (K) (Laveron), lauréate du Prix François de Poncins (L) et troisième du Prix André Michel (Gr3).

Sadler’s Wells

El Prado

Lady Capulet

Spanish Moon

Rainbow Quest

Shining Bright

Bourbon Girl

UMFOLOZI (F4)

Acatenango

Lando

Laurea

Loriblue

Nikos

Présidence

Prodigalité

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires