dimanche 23 juin 2024
AccueilA la uneUn leader, deux français, un allemand et un anglais

Un leader, deux français, un allemand et un anglais

Dimanche à Saint Cloud 

Un leader, deux français, un allemand et un anglais

Alors que les partants probables ont été validés par France Galop ce mercredi matin, un constat s’impose : le nombre de partants est faible dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) et dans le Prix Eugène Adam (Gr2)…

« C’est évidemment regrettable et triste de ne voir que cinq partants dans une telle course. » Ce sont les premiers mots de Yann Barberot, mercredi matin, après que les partants probables pour le Grand Prix de Saint-Cloud ont été validés. L’entraîneur deauvillais présente Zagrey (Zarak), qui effectuera sa rentrée après sa troisième place dans la Dubai Sheema Classic (Gr1). « Il y aura un leader pour assurer du rythme, ce qui est très bien pour mon cheval qui retrouve la compétition et découvrira les 2.400m français. Il a suffisamment de travail derrière lui pour réaliser une belle rentrée, dans une course ouverte. L’allemand [Tunnes, ndlr] est certainement un très bon cheval et Junko (Intello) n’est pas le premier venu non plus. J’adore ce dernier, il est entraîné par André Fabre. Par conséquent, il faut s’en méfier. Le cheval à battre sera évidemment Westover (Frankel), qui nous a devancés à Meydan et a déjà fait une rentrée. La ligne de la Sheema Classic est incroyable. Equinox (Kitasan Black) a gagné en champion en dernier lieu au Japon [le Takarazuka Kinen, ndlr], en contournant tous les autres. Il fallait le faire ! Mostadhaf (Frankel), quatrième, a gagné les Prince of Wales’s à Royal Ascot, sur une distance de 2.000m qui doit mieux lui convenir. C’est assez exceptionnel. Zagrey a pour lui d’adorer Saint-Cloud, la piste ne sera pas légère, ce qui est très bien, et il arrive avec une certaine fraîcheur, n’ayant pas eu de durs combats l’an passé. Je le crois en mesure de prendre sa revanche sur Westover. »

Un vrai test pour Junko

Le Grand Prix de Saint-Cloud sera également l’occasion pour Junko (Intello) de se tester sur 2.400m après sa sixième place dans le Prix d’Ispahan (Gr1), à Longchamp. Pierre-Yves Bureau, manager de l’écurie Wertheimer & Frère nous a dit : « Lorsqu’il est allé courir le Dubai Turf (Gr1), il a affronté un lot de très grande qualité et le rythme de course a été sélectif. Par la force des choses, il s’est retrouvé loin durant le parcours mais a tout de même réalisé une belle ligne droite pour terminer sixième. Lors de sa rentrée, dans l’Ispahan, il nous a laissés sur notre faim. C’est pour cela que nous l’essayons sur 2.400m afin d’ouvrir de nouveaux horizons. La présence d’un leader va apporter du rythme. Nous espérons que Junko va pouvoir exprimer son potentiel. C’est un vrai test, il n’a jamais couru sur 2.400m mais son pedigree laisse à penser qu’il tiendra la distance. »

Prix Eugène Adam : Maniatic supplémenté

Troisième du Prix du Lys Longines (Gr3) pour sa dernière apparition, Maniatic (Intello) a été supplémenté par André Fabre pour participer au Prix Eugène Adam (Gr3). De retour sur une distance qu’il semble apprécier, Pierre-Yves Bureau a commenté à son sujet : « Lors du Prix de Suresnes (L), Maniatic a réalisé une excellente performance, se classant deuxième d’Ace Impact (Cracksman). Plusieurs courses étaient envisageables pour lui mais le lot du Prix Eugène Adam semble être à sa portée. Il va être intéressant de le revoir sur 2.000m car il apprécie vraiment cette distance. Pour moi, sa meilleure valeur a été effectuée sur 2.000m. Sa troisième place dans le Prix du Lys est bonne mais c’est un poulain qui ne possède pas de grand changement de vitesse. Il a peut-être un petit peu subi la course et a mis du temps à s’équilibrer. Il est possible que les 2.400m soient trop longs pour lui. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires