mardi 16 avril 2024
AccueilA la unevisuel de une dimanche soir

visuel de une dimanche soir

LE JEAN PRAT DES PREMIÈRES

Depuis que le Haras d’Étreham Prix Jean Prat (Gr1) était passé à 1.400m en 2019, les anglais et irlandais s’étaient taillé la part du lion avec Too Darn Hot (Dubawi), Pinatubo (Shamardal), Laws of Indices (Power) et Tenebrism (Caravaggio). Une course taillée sur mesure pour les visiteurs ? Non ! Dimanche, les français ont dominé la course, avec un trio 100 % français d’entraînement. Good Guess (K) (Kodiac) a survolé l’épreuve, s’imposant de trois longueurs devant une valeureuse Sauterne (Kingman), bien seule côté corde. Breizh Sky (Pedro the Great) à la troisième place parachève un grand week-end pour le haras de Grandcamp (qui l’a vendu pour ses éleveurs).

Good Guess est entraîné par Fabrice Chappet, qui avait remporté le tout dernier Jean Prat disputé sur 1.600m avec Intellogent (Intello). Il offre surtout un premier Gr1 à son propriétaire, le japonais Hisaaki Saito, qui avait eu son premier partant quasiment trois ans jour pour jour. C’était le 1er juillet 2020… Basé à Kobe, il a eu des parts dans des chevaux au Japon via les “clubs”, ces écuries de groupe affiliées aux grands propriétaires japonais. Mais c’est un véritable esprit libre… et c’est la France qu’il a choisie pour vivre son aventure de propriétaire. Conseillé par Sébastien Desmontils, il a investi des sommes importantes aux ventes européennes pour faire de son rêve une réalité. Good Guess a ainsi coûté 420.000 Gns et lui apporte la plus belle des récompenses. 

Les liens entre la France et le Japon sont forts, les deux pays étant liés par une fascination et un respect mutuels. Lundi, sur l’île d’Hokkaido, la vente de sélection de la Japan Racing Horse Association donne son coup d’envoi et se tiendra sur deux jours. Tous les investisseurs des courses japonaises y seront. Peut-être certains d’entre eux pourraient-ils, un jour, être tentés par l’aventure française… 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires