mercredi 28 février 2024
AccueilAutres informationsÀ la Pérelle, un week-end crucial avant les ventes

À la Pérelle, un week-end crucial avant les ventes

LE TOUR DES HARAS

À la Pérelle, un week-end crucial avant les ventes

Avec 14 % de gagnants par partants en 2023, la Pérelle réalise (encore une fois) une bonne année 2023 en France. De Berlin à Clairefontaine en passant par Deauville, toute l’équipe de Jurgen Winter va suivre les courses avec passion ! Et pour cause, les updates pourraient être nombreux en vue des ventes Arqana.

Par Adrien Cugnasse

ac@jourdegalop.com 

C’est assurément l’un des plus beaux haras de Normandie : bien conçu, calme et plein de charme. On y produit des chevaux de course, c’est vrai, mais c’est aussi un endroit où l’on sait apprécier les belles choses à leur juste valeur. Et en arrivant, on se dit que les galopeurs et leur élevage ont cette dimension esthétique qui donne un supplément d’âme assez unique à notre filière. C’est dans ce cadre privilégié que Simca Mille (Tamayuz) a grandi. Dimanche, il sera le grand favori du Westminster 133. Grosser Preis von Berlin (Gr1). L’histoire est d’autant plus belle qu’on sent qu’il y a beaucoup de respect entre Jurgen Winter et Stéphane Wattel. Et ce cheval, c’est leur réussite commune. Le même jour, Centrical (Galileo) sera au départ du Prix Gontaut-Biron – Hong Kong Jockey Club (Gr3) où il aura une vraie chance. 

Une souche en pleine expansion 

L’année dernière à 2ans, Alia’s Rose KK (Lope de Vega) n’a couru qu’une fois mais en faisant sensation, face à une ligne qui a vraiment répété depuis. Après plus d’un an d’absence, la représentante de Jabeer Abdullah fait son retour lundi à Clairefontaine dans une Classe 2 relevée. Beaucoup voient en elle une future pouliche de Groupe. Le lot 31 a la même deuxième mère qu’Alia’s Rose. C’est un fils de Persian King (Kingman), lequel est représenté par ses premiers yearlings en 2023. Sa mère Quamoclit (Sea the Stars) a donné deux bons chevaux : Qitura (Muhtathir), deuxième du Prix Petite Étoile (L) et Quisisana (Le Havre), invaincue en deux sorties qui vient de battre des chevaux black types avec style dans une Classe 1. Assurément, Quisisana est une future black type. William Rimaud, le directeur du haras de la Pérelle, nous a confié : « Francis-Henri Graffard aime beaucoup Quisisana. C’est vraiment une famille en pleine expansion, sur laquelle monsieur Winter a beaucoup travaillé. La 2ans de Quamoclit est estimée. La deuxième mère, Quezon Sun (Monsun), a un yearling par Sottsass (Siyouni) qui passe en octobre. » Sea the Stars (Cape Cross) est déjà un père de mère exceptionnel, avec déjà treize lauréats de Groupe, dont Big Rock (Rock of Gibraltar), favori du Prix du Haras de Fresnay-Le-Buffard Jacques le Marois (Gr1). 

Les souches maison

Le lot 37 est un fils de Galiway (Galileo) et de Relizane (Zamindar) gagnante d’une petite course à conditions à 4ans, sur le mile de Nantes. Relizane est aussi et surtout la mère de Rosacea (Soldier Hollow), lauréate des Prix des Réservoirs et de la Grotte (Grs3), ainsi que troisième du Prix de Diane (Gr1). William Rimaud détaille : « Il n’y a que six produits de Galiway (Galileo) au catalogue. Je l’aime beaucoup. C’est un étalon qui produit vraiment bien et donne beaucoup de gagnants. C’est un bon yearling, très solide, qui se déplace bien. La 2ans de la mère, une propre sœur de Rosacea, va très bien à l’entraînement. Suitée de St Mark’s Basilica (Siyouni), elle est pleine de Siyouni (Pivotal)… »  

Le lot 231 – une fille de Dark Angel (Acclamation) – est le premier produit de Grace Spirit (Invincible Spirit), deuxième du Prix Cérès et troisième du Prix Coronation (Ls). Ce croisement (Dark Angel sur une fille d’Invincible Spirit) est prometteur : cinquante-trois partants, trente-huit gagnants (71 %). La deuxième mère Gracefully (Orpen), lauréate des Prestige Stakes (Gr3), a donné cinq black types, dont Giofra (Dansili) qui a remporté les Falmouth Stakes (Gr1, à 4ans). Elle a aussi battu les mâles dans le Prix d’Harcourt (Gr2). Cette grande voyageuse s’est également classée deuxième de la Hong Kong Cup et du Prix Ganay (Grs1), ainsi que troisième du Dubai Duty Free (Gr1, actuelle Dubai Turf), du Prix de l’Opéra et des Falmouth Stakes (Gr1, à 5ans) : « Grace Spirit a un mâle de Siyouni. »

Les filles de Dansili

Le lot 159 est un fils du très recherché Night Of Thunder (Dubawi), un étalon dont la production ne cesse de confimer. C’est un fils de Bilissie (Dansili), gagnante du Prix Charles Laffitte (L). La famille a bien croisé avec le sang de Dubawi (Dubai Millennium) d’où Left Hand (Dubawi), gagnante du Prix Vermeille (Gr1) ou encore Plumatic (Dubawi), lauréat du Prix du Muguet (Gr2). William Rimaud explique : « Le 2ans de Bilissie, First Look (Lope de Vega), est à l’entraînement chez André Fabre pour l’écurie Ama.Zingteam. Le foal par Zarak (Dubawi) est magnifique. Le yearling est imposant, nous l’aimons beaucoup : il fait très « course ». Les filles de Dansili (Danehill) ont très bien réussi au haras de la Pérelle. »

Le lot 170 est aussi issu d’une fille de Dansili. Cette Siyouni est le produit de Celenza (Dansili), déjà mère de Tornibush (Dream Ahead), gagnant du Prix du Pin (Gr3). William Rimaud détaille : « Cette yearling est vraiment signée Siyouni. C’est la famille de Vadeni (Churchill) et Celenza est allée à Churchill (Galileo) pour reproduire ce croisement… » Siyouni a 5 % de lauréats black types (par naissance) sur l’ensemble de sa production. Mais il « superforme » avec les filles de Dansili car avec ces dernières, son taux monte à 7 %.

Dans la bonne foulée 

Endless Joy (Showcasing) était précoce et elle s’est classée troisième des Firth of Clyde Stakes (Gr3), une course qui a vu passer de très bonnes futures poulinières (Roo, Airwave…) Endless Joy a été acquise 270.000 Gns en décembre 2021 à Newmarket. Son premier produit est une fille de Blue Point (Sharmadal), incontestable leader européen des étalons de première production. Une paternité qui devrait considérablement renforcer l’attractivité de ce lot 205 : « C’est le bon moment pour vendre des Blue Point ! C’est une belle pouliche, de bonne taille, qui fait « course » et « vite ». » En 2023, Siyouni est le leader des pères de 3ans en Europe. C’est le père du lot 211. La mère Fangs (Kitten’s Joy) est une propre sœur de Kitten’s Dumplings (Kitten’s Joy), lauréate des Queen Elizabeth II Challenge Cup Stakes (Gr1).

De jeunes juments et de jeunes étalons

Le lot 94 fait partie de la première génération d‘Hello Youmzain (Kodiac). C’est le premier produit de Testa (Acclamation), elle-même acquise foal chez Goffs et gagnante du Prix de la Cochère (L). William Rimaud explique : « Il y a de très bons bruits sur les premiers Hello Youmzain et celle-ci est très jolie. Chaque haras est persuadé d’avoir les plus beaux ! En tout cas les nôtres sont vraiments bien. Testa a une foal de Sottsass assez exceptionnelle. C’est une bonne famille, avec par exemple Meditate (No Nay Never), gagnante de la Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1). Monsieur Winter a souhaité diversifier notre jumenterie vers un peu plus de vitesse avec des profils comme celui de Testa. » Le lot 259 fait partie des premiers Kameko (Kitten’s Joy). La mère Kodyanna (Kodiac) était une bonne 2ans, notamment deuxième du Prix de Cabourg (Gr3). Il y a beaucoup de précocité sous la deuxième mère aussi : « Kodyanna a un 2ans, Thunder Blue (Blue Point). Gagnant dès sa deuxième sortie, au mois de juin à Goodwood, il s’est classé quatrième des Kingdom Of Bahrain July Stakes (Gr2). Le yearling par Kameko ressemble à son frère. » Thunder Blue est engagé le 25 août dans les Gimcrack Stakes (Gr2).

 

Les yearlings de la vente d’août

Lot Sexe Père Mère
31 M. PERSIAN KING QUAMOCLIT
37 M. GALIWAY RELIZANE
94 F. HELLO YOUMZAIN TESTA
159 M. NIGHT OF THUNDER BILISSIE
170 F. SIYOUNI CELENZA
205 F. BLUE POINT ENDLESS JOY
211 M. SIYOUNI FANGS
231 F. DARK ANGEL GRACE SPIRIT
232 M. HELLO YOUMZAIN GRACEFULLY
259 M. KAMEKO KODYANNA

Les yearlings de la vente v.2

Lot Sexe Père Mère
350 M. LE BRIVIDO SLATINA
414 M. MAKE BELIEVE CREALA

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires