dimanche 14 avril 2024

croisements

Comment Havana Grey, Havana Cigar et Laulne ont été fabriqués

Ed Harper et Gary Hadden nous ont expliqué la méthode qu’ils ont suivie pour concevoir les croisements de ces trois 2ans qui ont brillé au niveau Groupe, dimanche dernier à Deauville.

Par Adrien Cugnasse

ac@jourdegalop.com

Tout le monde a pu constater les qualités d’améliorateur du jeune Havana Grey (Havana Gold). L’étoile montante de Whitsbury Manor Stud produit beaucoup de gagnants et c’est assurément le point fort du pedigree de son fils Elite Status (Havana Grey). Sa mèren Dotted Swiss (Swiss Spirit), lauréate de trois épreuves à 2ans et 3ans sur le sprint, était loin du niveau black type. Et la page est vierge de caractère gras sur deux générations. Éleveur d’Elite Status, Ed Harper dirige Whitsbury Manor Stud où Havana Grey officie, et où Swiss Spirit (Invincible Spirit) a fait la monte de 2014 à 2018 : « Nous inspectons tous les produits de nos étalons. Et Dotted Swiss faisait partie de la première production de Swiss Spirit. C’était la plus belle pouliche que nous ayons vue cette année-là dans la production de ce qui était alors ce jeune étalon. Nous l’avons suivie durant toute sa carrière en course – elle était très honnête, sans être black type – et je l’ai achetée à l’amiable pour en faire une poulinière, dans l’idée de soutenir Havana Grey. C’est important d’apporter de très belles juments à un jeune sire car il sera jugé sur la qualité de ses premiers foals. Et Swiss Spirit est particulièrement belle, très profonde aussi. Avec elle, aucune crainte d’avoir un petit premier produit. Et effectivement, Elite Status a beaucoup plu. Havana Grey n’avait pas la cote qu’on lui connaît aujourd’hui et nous l’avions tout de même vendu 56.000 Gns foal. Il a ensuite été revendu 325.000 Gns à Karl Burke, l’ancien entraîneur du père, pour le compte du cheikh Obaid Al Maktoum. C’était déjà une belle publicité pour l’étalon. Karl Burke a eu de très grands chevaux dans sa carrière d’entraîneur et pourtant je me souviens bien qu’il avait toute l’estime du monde pour Havana Grey lorsque j’étais allé le voir dans l’idée de le récupérer comme étalon. Le cheval l’a récompensé de sa confiance. » 

Teofilo

Havana Gold

Jessica’s Dream (petite fille de Green Desert)

Havana Grey

Dark Angel

Blanc de Chine

Nullarbor (par Green Desert)

ELITE STATUS (M2)

Invincible Spirit (par Green Desert)

Swiss Spirit

Swiss Lake

Dotted Swiss

Kheleyf (par Green Desert)

Luxuria

Dust Flicker

Ces top-étalons avec des pedigrees imparfaits

Mehmas (Acclamation), Dark Angel (Acclamation) et Havana Grey… sont trois des étalons les plus cotés d’Europe. Pourtant, les trois ont un pedigree – surtout du côté maternel – relativement faible. Ed Harper réagit : « Sous la quatrième mère d’Havana Grey, on trouve tout de même Al Bahathri (Blushing Groom). Notre jeune étalon est un petit-fils de Teofilo (Galileo) que j’ai toujours adoré et qui est, selon moi, le sire le plus sous-estimé d’Europe. Il a toujours vécu dans l’ombre de son père mais peu de sires ont été capables de donner autant de chevaux de Gr1. » Elite Status a quatre fois Green Desert (Danzig) dans les cinq générations de son papier. Était-ce intentionnel ? Ed Harper détaille : « Parfois, lorsque vous êtes très proche de Green Desert, vous avez des petits pieds. Mais la jument n’est pas comme ça. Si Dotted Swiss était petite avec de petits pieds, peut-être n’aurais-je pas pris le risque d’une telle multiplication de Green Desert dans le pedigree du futur poulain. À défaut de les rechercher, je n’ai pas essayé d’éviter ces inbreedings. » 

Deux Havana Grey sur le podium du Cabourg

Havana Cigar c’est classé troisième d’Elite Status à Deauville, et là encore, Ed Harper est en terrain connu : « Havana Cigar est le premier foal élevé par Josh Cameron – Daymark Stud – et j’étais vraiment très content pour lui. Il y a peu de jeunes éleveurs en Angleterre et j’essaye de les aider quand ils se lancent. Je l’ai aidé à choisir la mère d’Havana Cigar, Speculating (Xtension). » Cette jument était une sœur de Danehill Kodiac (Kodiac), gagnant de Gr3 sur 2.400m. Et il y a sept black types sous la deuxième mère. Cependant c’est une fille du quasi-inconnu Xtension (Xaar), un triple lauréat de Groupe à Hongkong qui a brièvement fait la monte à Rathbarry Stud. Il n’a eu que 27 foals en trois saisons. Et Speculating est son unique fille au haras. Avant son exportation en Asie, Xtension était entraîné par Clive Cox et il avait remporté les Vintage Stakes (Gr2) à Goodwood : « En amont, j’avais pris le temps de parler avec Clive Cox. Et il avait manifesté de l’intérêt aux ventes. Mais à 150.000 Gns, il avait été battu par Michel Zerolo et Jean-Claude Rouget sur Havana Cigar. » Le poulain a trois fois Green Desert dans son papier : « Là aussi, c’est involontaire ! J’ai surtout essayé de trouver une bonne jeune jument, pas très chère, pour aider Josh Cameron à se lancer. »

Teofilo

Havana Gold

Jessica’s Dream (petite fille de Green Desert)

Havana Grey

Dark Angel

Blanc de Chine

Nullarbor (par Green Desert)

HAVANA CIGAR (M2)

Xaar

Xtension

Great Joy

Speculating

Green Desert

Meadow

Marl

Gary Hadden : « Laulne reproduit le croisement de Legatissimo » 

Gérard Augustin-Normand souhaitant soutenir son étalon Le Havre (Noverre), il a demandé à son racing manager, John Hammond, de trouver des bonnes juments lors de l’hiver 2020/2021. En novembre 2020, ce dernier a signé le bon à 40.000 Gns à Tattersalls pour Lady Francesca (Montjeu) alors qu’elle était pleine de Starspangledbanner (Choisir). L’idée était de reproduire un croisement à succès – Le Havre sur Montjeu (Sadler’s Wells) – en sachant que cette jument, bien que black type à 3ans, serait vraisemblablement achetable à un tarif raisonnable. En effet, elle n’allait pas intéresser les éleveurs commerciaux à cause de son âge (14ans). Mais également du fait qu’aucun de ses trois partants n’était black type lors de son passage sur le ring de Newmarket. Cependant, plusieurs éléments plaidaient en sa faveur : son yearling par Le Havre s’était vendu 210.000 Gns, son fils Bartholomeu Dias (Mount Nelson) s’était classé quatrième de Listed en montrant une certaine qualité et elle était pleine d’un étalon aux statistiques très solides. Le marteau est tombé à 40.000 Gns pour Lady Francesca, alors qu’elle portait en son sein la future lauréate du Prix Six Perfections (Gr3) Laulne (Starspangledbanner). Comme espéré, Bartholomeu Dia a gagné sa Listed en Australie. Gary Hadden supervise les effectifs de Merry Fox Studs mais c’est aussi un consultant. Dans ce contexte, il planifie des croisements pour Newsells Park Stud, qui a présenté la future mère de Laulne aux ventes. Et c’est lui qui a eu l’idée de croiser Lady Francesca et Starspangledbanner. Gary Hadden nous a expliqué : « Le croisement Danehill Dancer (Danehill) sur Montjeu (Sadler’s Wells) avait déjà donné une très bonne pouliche à Newsells Park Stud : Legatissimo (1.000 Guinées, Nassau Stakes & Matron Stakes, Grs1). Ils étaient très partants à l’idée d’aller à Starspangledbanner, car il est un fils de Choisir (Danehill Dancer) qui avait déjà connu un début de réussite statistique avec les filles de Montjeu. C’était très prometteur. Et les deux reproducteurs étaient très complémentaires au niveau conformation. Les filles de Montjeu peuvent être très compliquées. Mais ce n’est pas le cas de Lady Francesca qui était très facile. Par ailleurs, elle avait pas mal de vitesse, comme le montre son palmarès. C’est une sœur de Katawi (Dubawi), gagnante des Land O’Burns Fillies’ Stakes (L, 1.000m), et Purr Along (Mount Nelson), lauréate du Prix du Calvados (Gr2), deuxième des May Hill Stakes et troisième des Duke of Cambridge Stakes (Grs2). À l’époque, Newsells voulait soutenir son étalon Mount Nelson (Rock of Gibraltar), d’où l’idée d’acheter une sœur de Purr Along. Mount Nelson étant parti en Irlande pour l’obstacle et la jument prenant de l’âge, Newsells a souhaité la vendre. Bravo à Gérard Augustin-Normand d’avoir su l’acheter au bon moment et au bon prix. » De Paddington (Siyouni) à Feed the Flame (Kingman) en passant par Dubai Honour (Pride Of Dubai), on peut dire que l’année 2023 a été exceptionnelle pour les filles de Montjeu. Les premières bonnes statistiques de leur réussite avec Starspangledbanner se sont confirmées : 13 partants, neuf gagnants et deux black types en 2023. 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires