jeudi 20 juin 2024
AccueilCoursesElounda Queen (K) tient son Groupe

Elounda Queen (K) tient son Groupe

Deauville, mardi

Prix de Lieurey – Fonds Européen de l’Élevage (Gr3)

Elounda Queen (K) tient son Groupe

1re   ELOUNDA QUEEN (K)

2e DABAWA

3e MYSTIC PEARL

« En une heure de temps, tout peut s’inverser… » nous a déclaré Jean-Claude Rouget lorsqu’il accompagnait Elounda Queen (K) (Australia) après sa victoire dans le Prix de Lieurey – Fonds Européen de l’Élevage (Gr3). Il faut dire que sa journée n’avait pas très bien commencé puisque Zvalikova (Le Havre) et Mondrial (Blue Point), deux de ses 2ans très en vue, n’avaient pu que partiellement confirmer l’engouement dont ils faisaient l’objet en s’emparant de troisièmes places. Mais, trente minutes avant ce Prix de Lieurey, Ace Impact (Cracksman) avait “relancé la machine” en remportant le Prix Guillaume d’Ornano (Gr2). Elounda Queen, quant à elle, s’est contentée de clore en beauté la journée de l’entraîneur, mais également de son copropriétaire, Serge Stempniak, qui en partage la propriété avec Jean Louis Tepper, Bernard Weill, Daniel-Yves Trèves et Laurent Dassault.

De la dernière à la première place

Partie le plus vite, Sivka Burka (Siyouni) a rapidement pris une dizaine de longueurs d’avance sur le reste du peloton. Difficile à contenir, elle a ensuite rapidement été dominée au moment décisif. En revanche, ce scénario a fait les affaires d’Elounda Queen, vue en dernière position au moment d’aborder la phase finale. Pour combler son retard, Elounda Queen a pris le sillage de La Sapienza (Shamardal), qui a été décalée tout à l’extérieur par Mickaël Barzalona à l’entrée de la dernière ligne droite. À 200m de l’arrivée, Elounda Queen a été sortie du dos de cette dernière afin de produire son effort. Et, en quelques foulées, la pouliche a passé le peloton en revue, s’imposant d’une tête sur le fil. Restée côté corde, Dabawa (Siyouni) a été courageuse pour s’emparer de la deuxième place. Elle résiste d’une tête à la visiteuse Mystic Pearl (Invincible Spirit), qui n’a fait que la pousser.

À 2ans, Elounda Queen faisait partie des espoirs classiques de Jean-Claude Rouget avant qu’elle ne déçoive dans le Prix des Réservoirs (Gr3). Mettant un peu de temps à se remettre en route après cet échec, la pouliche avait renoué avec le succès dans le Prix André Bélinguier (Classe○1) à La Teste, le 3○juillet dernier. Et, dernièrement, dans le Prix La Sorellina (L), elle échouait seulement d’un nez face à Turn Cartwheels (Dream Ahead), une pensionnaire de Xavier-Thomas Demeaulte. Son mentor, Jean-Claude Rouget, a ajouté : « Finalement, il valait peut-être mieux gagner celle-ci plutôt que la Listed de la dernière fois (rires). J’adore cette pouliche, elle a un grand cœur. Elle n’est pas très grande mais, souvent, ce sont les petits modèles qui ont un cœur plus gros qu’eux. Elounda Queen a eu de la chance de pouvoir prendre le dos de La Sapienza (Shamardal), qui a pu la ramener le plus loin possible. Derrière elle, Elounda Queen était en roue libre. Il fallait juste venir gagner. Pour la suite, rien n’est décidé. Une chose est sûre, il s’agit d’une pouliche de bon terrain. Elle est gagnante de Groupe et c’est là le principal. »

Dabawa confirme

Dabawa venait de décrocher son caractère gras en prenant la deuxième place du Tattersalls Prix de Bagatelle (L). Ce jour-là, elle échouait à une courte tête de Thornbrook (Saxon Warrior), qui s’est depuis classée troisième des Valiant Stakes (Gr3, 1.600m) à Ascot. Francis-Henri Graffard, son entraîneur, nous a dit : « Elle court très bien, nous sommes ravis. J’ai un doute sur sa tenue, elle pourra certainement être raccourcie pour la suite. »

Marmion et Skymarc marchent sur l’eau

Élevée par la Scea Marmion Vauville (la famille Marinopoulos) et l’écurie Skymarc Farm (Lady O’Reilly), Elounda Queen a été présentée à la vente de yearlings d’août par le haras de la Louvière, où elle a été achetée 45.000○€ par Fabrice Vermeulen. En 2023, au niveau Groupe, “Marmion Vauville” a également brillé grâce à Ottoman Fleet (Sea the Stars), Papilio (Starspangledbanner) et Greenland (Saxion Warrior). Mardi, Greenland s’est d’ailleurs classé quatrième du Prix Guillaume d’Ornano (Gr2) pour son retour après 100 jours d’absence. Son frère par Starsplangedbanner (Choisir) passe en octobre chez Tattersalls.

Lady O’Reilly a gagné deux courses ce mardi, avec Elounda Queen et Mlle Molière (K) (Kingman). D’une manière plus générale, en 2023, son élevage brille avec Mr Molière (K) (Kingman), Grey Man (Wootton Bassett), Fenelon (Fastnet Rock), Perama (Siyouni), Yorokobi (Camelot)… Au-delà de la passion des chevaux et de l’élevage, il y a aussi un lien familial entre Marina Marinopoulos et Lady O’Reilly : « Ma grand-mère maternelle était la sœur de celle de Chryss O’Reilly ! » Marina Marinopoulos nous a confié : « Nous avons eu de très belles années par le passé mais, parmi les dernières, 2023 est assurément la meilleure. Pourvu que cela continue ! »

Son frère passe en octobre chez Arqana 

Elounda Queen est une fille d’Australia (Galileo), étalon de Coolmore qui obtient ainsi son 20e gagnant de Groupe. La mère, Ivirka (Mastercraftsman), est gagnante d’une course sur 1.800m au Croisé-Laroche, à 3ans. Elounda Queen est le premier produit de sa mère, qui a un 2ans par Gleneagles (Galileo), vendu 170.000○€ l’an dernier en octobre chez Arqana. Il est à l’entraînement chez Paul Cole en Angleterre. Ivirka a un yearling par Earthlight (Shamardal), qui passe en octobre chez Arqana et elle est suitée de Space Blues (Dubawi).

La deuxième mère, Akrivi (Tobougg), est gagnante à 3ans. Elle a été acquise 16.000○€ en fin de carrière au mois de décembre chez Arqana, et Marina Marinopoulos explique : « Si elle n’avait pas été par Tobougg (Barathea) nous n’aurions probablement pas pu l’acheter. » Akrivi a notamment donné Grecian Light (Shamardal), deuxième des May Hill Stakes (Gr2, 1.600m), et Mqse de Maintenon (Muhaarar), troisième du Prix des Lilas (L). 

La troisième mère a donné l’étalon Dutch Art (Medicean), gagnant du Prix Morny et des Middle Park Stakes (Grs1), et Up (Galileo), lauréate des Blandford Stakes, des Dance Design Stakes (Gr3) et deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du Départ à 1.000m : 40’’57

De 1.000m à 600m : 25’’35

De 600m à 400m : 12’’43

De 400m à 200m : 11’’63

De 200m à l’arrivée : 12’’33

Temps Total : 1’’42’’31

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Australia

Cape Cross

Ouija Board

Selection Board

ELOUNDA QUEEN (K) (F3)

Danehill Dancer

Mastercraftsman

Starlight Dreams

Ivirka

Tobougg

Akrivi

Halland Park Lass

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires