samedi 22 juin 2024
AccueilCoursesLe vrai visage de Mount Vernon

Le vrai visage de Mount Vernon

Deauville, mardi

Trophée du Personnel Catégorie Dévouement pour les Courses (Prix de Saint-Hymer) (Maiden)

Le vrai visage de Mount Vernon

Peu convaincant lors de ses débuts, dans le Prix de Granville (Maiden), sur ce parcours, le 1er août, Mount Vernon (Night of Thunder) était d’ailleurs nettement devancé par Adore Blue (Blue Point) et Yoken (Goken), deux poulains qu’il retrouvait, mardi. Mais entre-temps, son entraîneur, Francis-Henri Graffard, avait indiqué que le représentant de Stamford Bloodstock, de l’écurie des Monceaux et de Pan Sutong Racing Bloodstock – homme d’affaires basé à Hongkong – avait progressé physiquement. Dépourvu d’œillères australiennes contrairement à ses premiers pas, Mount Vernon a également patienté à l’arrière-garde pour ce nouvel essai, tout en ne bénéficiant pas du meilleur des parcours. Contraint de progresser le nez au vent à mi-ligne droite, Mount Vernon n’a pas eu d’autre choix que de produire son effort précocement. Finalement parti au bon moment, Mount Vernon est parvenu à repousser les bonnes fins de course d’Adore Blue et de Retort (Frankel). Pas très chanceux lors du sprint final, Adore Blue échoue d’une encolure pour le succès. Il devance cependant Retort, qui complète le podium à une courte tête.

Son entraîneur a aimé sa fin de course

Après la course, Francis-Henri Graffard nous a appris au sujet de Mount Vernon : « Le poulain ne montre pas grand-chose le matin. Cependant, lorsqu’il a galopé avec les autres chevaux de l’écurie, il a montré qu’il était capable de débuter à Deauville. Lors de sa première course, cela s’est mal passé pour lui. Depuis, j’ai trouvé qu’il avait bien progressé physiquement et mentalement. Aujourd’hui, le parcours n’était pas idéal mais c’est bien ce qu’il fait. Plus tôt dans l’année, nous l’avions castré car il avait mal aux testicules. Puis, l’objectif était de l’exploiter assez rapidement. »

Un petit-fils de la placée de Gr1 My Branch

Élevé par l’écurie des Monceaux et par Pan Sutong Racing Bloodstock, Mount Vernon a été présenté par l’écurie des Monceaux à la vente de yearlings d’octobre d’Arqana, où il avait finalement été racheté 28.000 €. C’est un fils de l’étalon de Darley Night of Thunder (Dubawi) et de My Rosie (Redoute’s Choice), qui a conclu deuxième, à 3ans, d’un maiden sur les 2.000m de la P.S.F. de Lingfield. Mount Vernon est son quatrième produit mais son premier gagnant. Sa deuxième mère, My Branch (Distant Relative), s’est classée deuxième des Cheveley Park Stakes et aussi troisième des 1.000 Guinées irlandaises (Grs1). Elle a produit Tante Rose (Barathea), lauréate de la Sprint Cup (Gr1), Bay Tree (Daylami), troisième des Musidora Stakes (Gr3, 2.000m), Melodramatic (Sadler’s Wells), deuxième des Ballymacoll Stud Stakes (L, 2.000m) et mère d’Almodovar (Sea the Stars), deuxième du Prix d’Ispahan (Gr1), ou encore de Rosie’s Posy (Suave Dancer), gagnante à 2ans. Cette dernière n’est autre que la mère de Dubawi Heights (Dubawi), double lauréate de Gr1 aux États-Unis.

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 13’’74

De 1.000m à 600m : 23’’12

De 600m à 400m : 11’’68

De 400m à 200m : 11’’50

De 200m à l’arrivée : 12’’22

Temps total : 1’’12’’26

Dubai Millenium

Dubawi

Zomaradah

Night of Thunder

Galileo

Forest Storm

Quiet Storm

MOUNT VERNON (H2)

Danehill

Redoute’s Choice

Shantha’s Choice

My Rosie

Distant Relative

My Branch

Pay the Bank

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires