vendredi 14 juin 2024
AccueilA la uneAu bout du suspense

Au bout du suspense

Vente de yearlings de septembre BBAG

Au bout du suspense

C’est sur les coups de 18 h 30 que le seul Frankel (Galileo) de la vente a affiché le top provisoire à 320.000 €. Il est le troisième produit de la gagnante en France Vagabonde (Acclamation), une sœur des gagnantes de Groupe Kalahara (K) (Frankel) et Sasparella (Shamardal) qui remonte à une magnifique souche Wertheimer. Verkauft (vendu) a longtemps affiché le site de BBAG… Mais il y a eu beaucoup de confusion et le poulain a finalement été indiqué “racheté”. Avec encore 40 yearlings attendus sur le ring, 5 lots ont trouvé preneurs à 200.000 € (avec 2 rachats à 280.000), 2 de moins qu’en 2022, et 18 ont atteint un prix à 6 chiffres.

Une des dernières filles d’Adlerflug finalement top price provisoire

Une pouliche issue de la dernière génération d’Adlerflug (In the Wings) a finalement affiché le top price à 300.000 €. C’est Hugo Merry qui a signé le bon agissant pour Blue Diamond Stud. La mère Kizingo (Oasis Dream), élevée par le Gestüt Röttgen, a été vendue 270.000 Gns foal à Juddmonte et achetée, par l’intermédiaire de Crispin de Moubray, pour 35.000 Gns à la fin de sa carrière de 3ans. Le Gestüt Röttgen a donné une autre saison à la jument qui a gagné une course en Allemagne. Elle en est à son troisième produit.

C’est pour 260.000 € que Bruno Grizzetti, agissant pour son fidèle client Carlo Borsani, s’est adjugé une pouliche par Sea the Stars (Cape Cross) issue de la lauréate du T. Von Zastrow Stutenpreis (Gr2) Ashiana (Mastercraftsman). L’entraîneur italien avait payé 75.000 € sa sœur de 3ans Alpha Source, qui a décroché quatre places mais n’a pas encore trouvé sa course. Le Stall Salzburg a mis 260.000 € pour un Teofilo (Galileo), propre frère de la gagnante du Grosser Preis von Europe (Gr1) Donjah.

Zarak cartonne

L’étalon de Son Altesse l’Aga Khan Zarak (Dubawi) a cartonné. C’est logique en regardant la réussite de ses produits entraînés en Allemagne (5 gagnants de Groupe). Les 6 yearlings passés sur le ring ont tous trouvé preneurs et 3 parmi eux ont été adjugés pour un prix à 6 chiffres. C’est un bien joli retour sur investissement puisqu’en 2021, son tarif était à 12.000 €. Le top a été acheté par Liberty Racing 2023, le syndicat de Lars-Wilhelm Baumgartner, qui est monté à 170.000 € pour un poulain du Gestüt Karlshof premier produit de l’inédite Nazarabad (Isfahan), une demi-sœur de la bonne No Limit Credit (Night of Thunder) qui a remporté les Schwarzgold-Rennen (Gr1) et s’est classée troisième dans le Bayerisches Zuchtrennen (Gr1). Le haras d’Ombreville a vendu à 160.000 € un poulain élevé par l’écurie X, propre frère du placé black type Titanium. La mère, Kyurem (Verglas), est une demi-sœur du lauréat de Gr3 sur les claies Simenon (Marju) qu’avait fait trembler Estimate (Monsun) en se classant deuxième dans la Gold Cup (Gr1). C’est le courtier Alex Elliott qui a posé la bonne enchère. Eckhard Sauren a payé le même prix pour un poulain du Gestüt Röttgen, troisième produit d‘Eloge (Galileo) qui a bien démarré sa carrière de poulinière et est issue de la lauréate du Preis der Diana (Gr1) Enora (Noverre).

La sœur du gagnant de Gr1 Tünnes (Guiliani) et demi-sœur du lauréat du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) Torquator Tasso (Adlerflug) était très attendue, mais la pouliche élevée par Paul Vandeberg a été rachetée à 90.000 €. Torquator Tasso avait coûté 24.000 € et Tünnes 38.000 €. 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires