mercredi 19 juin 2024
AccueilA la uneCe n'est pas une première pour les Niarchos

Ce n’est pas une première pour les Niarchos

Ce n’est pas une première pour les Niarchos

Comme c’est le cas dans toutes les restructurations, le bal démarre avec les poulinières. L’idée est d’arriver, en deux ou trois ans, à des effectifs plus soutenables. Tout en essayant de garder les objectifs sportifs qui sont à l’origine d’une grande opération de courses et d’élevage.

Le sport hippique a beaucoup changé ces dernières décennies. Notre filière a une orientation plus commerciale. Les saillies pour les poulinières de premier plan représentent un investissement colossal et bien supérieur aux perspectives de gains en Europe d’un éleveur propriétaire. Il faut donc trouver sur le marché les moyens de “tenir” financièrement. D’ailleurs, les Niarchos ont déjà vendu de très bonnes juments par le passé. En 2007, le haras de Fresnay-le-Buffard avait présenté à Tattersalls December deux pouliches de 3ans sortant de l’entraînement : Ama (Storm Cat et Miesque) et Beta (Selkirk, demi-sœur du gagnant d’Arc Bago). Elles ont été achetées 3,5 millions de Gns par Godolphin. Quand on arrive à “sortir” un étalon, bien sûr, il n’y a plus obligation de vendre. Mais chacun sait que c’est extrêmement difficile. Et qui sait, la casaque Niarchos pourrait ressortir plus forte de cette restructuration. Regardez Shadwell !

Par Franco Raimondi

fr@jourdegalop.com

LES GAGNANTES DE GROUPE QUI PASSENT EN VENTE À GOFFS

Jument Âge Père Titre Saillie 2023 Production 2022 Production 2023
Albigna 6 Zoffany Gr1 St Mark’s Basilica m. Wootton Bassett f. Dubawi
Alpha Centauri 8 Mastercraftsman Gr1 Sea the Stars f. Circus Maximus
Alpine Star 6 Sea the Moon Gr1 Frankel m. Frankel
Dawn Wall 10 Fastnet Rock Gr3 Saxon Warrior m. Dubawi
Fiesolana 14 Aussie Rules Gr1 Mehmas f. St Mark’s Basilica
Liquid Amber 8 Kitten’s Joy Gr3 No Nay Never f. Lope de Vega m. Sottsass
Martini Glass 10 Kitalpha Gr2 Starspangledbanner m. Camelot m. Sea the Stars
Mississippi Delta 11 Giant’s Causeway Gr3 Camelot f. Frankel
Only Mine 10 Pour Moi Gr3 Siyouni f. Wootton Bassett
Tapestry 12 Galileo Gr1 Dubawi f. American Pharoah

Le cas de Shadwell et celui de Juddmonte

En 2021, après le décès du cheikh Hamdan Al Maktoum, toute la communauté hippique a cru assister à la fin de Shadwell. Mais la cheikha Hissa a repris l’opération avec réussite, et la casaque a connu deux saisons fantastiques. Plusieurs chevaux ont été vendus, sur les rings et à l’amiable, certes, mais Shadwell s’est restructuré avec des résultats exceptionnels à la clé. On pense notamment aux deux frères Baaeed (Sea the Stars) et Hukum (Sea the Stars). Et la réussite aidant, les enfants du cheikh Hamdan ont fait leur retour dans les rangs des acheteurs une fois les effectifs assainis. Quelques mois plus tôt, c’était le prince Abdullah qui nous avait quittés. Juddmonte avait déjà réduit la voilure en amont et, dans sa version “allégée”, cet empire a continué son chemin. Il faut dire que du point de vue économique et managérial, Juddmonte a toujours été un modèle. Bien sûr, les revenus générés par deux étalons comme Frankel (Galileo) et Kingman (Invincible Spirit) sont une aide plus qu’appréciable pour boucler un budget.

Dans le détail, comment cela va-t-il se passer ?

Alan Cooper, racing manager de l’opération, a déclaré (en exclusivité) au TDN Europe jeudi soir : « Il s’agit d’une restructuration, pas d’une dispersion. La famille garde la possibilité de poser des prix de réserve. La partie course continue avec les foals, les yearlings, les 2ans et les chevaux qui sont déjà dans le système. D’autres femelles seront offertes à Tattersalls et Arqana. » Les juments en vente à Goffs seront présentées par Norelands (18), alors que Baroda Stud et Kiltinan Castle en auront treize. Henry Beeby, directeur général de Goffs, a quant à lui expliqué : « Il est très rare d’avoir une offre de cette qualité. C’est une fierté pour Goffs que d’avoir le privilège de proposer ces juments. Comme dans le cas des ventes de Paul Makin et de l’effectif Wildenstein, nous ferons tout notre possible pour accueillir les acheteurs et leur offrir l’opportunité d’investir dans les plus belles souches. »

La profondeur de l’offre

Outre les cinq gagnantes de Gr1 précitées, les Niarchos proposent à la vente cinq lauréates de Groupe : Liquid Amber (Kitten’s Joy) pleine de No Nay Never (Scat Daddy), les américaines Mississippi Delta (Giant’s Causeway) pleine de Camelot (Montjeu) et Martini Glass (Kitalpha) pleine de Starspangledbanner (Choisir), l’australienne Dawn Wall (Fastnet Rock) qui porte un Saxon Warrior (Deep Impact), et Only Mine (Siyouni) pleine de Siyouni (Pivotal). La jeune That Which is Not (Elusive Quality) est passée très proche de son Groupe et a déjà donné le lauréat de Gr3 et deuxième de l’Irish Derby (Gr1) : Piz Badile (Ulysses). Elle sera présentée pleine de Frankel (Galileo). De manière non exhaustive, on peut citer huit pouliches sortant de l’entraînement (de grande origine, cela va sans dire) qui seront proposées à Deauville et Newmarket. Parmi les poulinières pleines mais non gagnantes de Groupe, outre That Which is Not, huit sont saillies par des étalons qui ont officié en 2023 à plus de 100.000 €.

Les yearlings

La restructuration de l’opération Niarchos a commencé par la vente de quelques yearlings à Keeneland et Tattersalls Ireland. D’autres, dont le premier produit d’Albigna par Wootton Bassett (Iffraaj), vont passer la semaine prochaine à Goffs Orby et plus tard à Tattersalls October. Cette saison, le blog “Flaxman Fan Page” nous apprend que trente-cinq sujets de 2ans sont à l’entraînement ou au pré-entraînement. Pour la saison 2024, la casaque descendra à une vingtaine de 2ans, et la qualité de l’effectif n’en sera pas affectée pour cette tranche d’âge.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires