mardi 25 juin 2024
AccueilA la uneFantastic Moon tente un coup à la Danedream

Fantastic Moon tente un coup à la Danedream

Fantastic Moon tente un coup à la Danedream

Lauréat du Qatar Prix Niel (Gr2) et du Derby allemand (Gr1), Fantastic Moon a effectivement été supplémenté mercredi dans l’Arc. À ce jour, aucun gagnant du classique d’Hambourg n’a remporté l’Arc : ce 3ans va donc tenter d’écrire l’histoire.

Par Adrien Cugnasse

ac@jourdegalop.com

Lars Baumgarten, fondateur et gérant de Liberty Racing, syndicat dont Fantastic Moon (Sea the Moon) porte les couleurs, nous a confié mercredi après-midi : « Sarah Steinberg voulait au départ lui accorder un break plus long après le Niel. Mais elle m’a appelé en fin de semaine dernière pour me dire que le cheval récupérait étonnamment vite. Cela nous a incités à rouvrir la possibilité de l’Arc. Entre-temps nous avons refusé une offre énorme en provenance d’une entité qatarie. Deux choses nous ont ensuite incités à le supplémenter : son dernier travail a été exceptionnel et la météo tourne en sa faveur. L’Arc est une course extraordinairement difficile. Ace Impact (Cracksman) et Feed the Flame (Kingman) sont deux supers 3ans. Feed the Flame n’a pas été très heureux dans le Niel, il faut le dire. Hukum (Sea the Stars) et Westover (Frankel) sont endurcis et possèdent beaucoup de classe. Mais nous nous donnons le droit de vivre ce rêve éveillé. Notre cheval a sa place dans les cinq premiers. Fantastic Moon nous offre une aventure et des sensations que l’argent ne peut pas acheter. C’est incroyable. Dans le syndicat, il y a des gens avec des moyens financiers normaux. Un ami physiothérapeute, que j’ai rencontré lors de ma carrière dans le football, a pris une part dans Liberty Racing. Et pour 25.000 €, il a une part dans le septième favori de l’Arc selon les cotes des bookmakers. Si vous vendez votre bon cheval, jamais vous ne pourrez gagner de grandes courses. Si nous nous en étions séparés avant le Derby allemand, nous n’aurions pas remporté ce classique ! Vous savez, ma carrière professionnelle est passée par le football et le tennis. Mais les courses, c’est LE vrai sport. Ce que le galop vous offre est incomparable. Je tiens à dire que Sarah Steinberg et Rene Piechulek ont fait un travail exceptionnel sur Fantastic Moon. Dimanche, nous serons 30 à Longchamp pour pousser le poulain ! »

Parmi les actionnaires du syndicat qui fait courir Fantastic Moon, on trouve le fils du copropriétaire de Danedream (Lomitas) … elle aussi supplémentée pour courir l’Arc, qu’elle a remporté dans un temps record !

Lars Baumgarten va vivre un grand week-end car il est l’éleveur de Muskoka (Sea the Moon), lauréate du Preis der Diana (Gr1) qui passe à la vente de l’Arc avec son engagement dans le Prix de l’Opéra Longines (Gr1). Philipp Stauffenberg, l’éleveur de Fantastic Moon, ne pourra pas venir dimanche à Longchamp car il présente des yearlings chez Goffs. Il a d’ailleurs racheté 470.000 € la sœur de Fantastic Moon (par Masar).

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires