jeudi 13 juin 2024
AccueilCoursesImmensitude, un 1 Groupe pour le duo Corbani/Wattel

Immensitude, un 1 Groupe pour le duo Corbani/Wattel

Chantilly, samedi

Prix Bertrand de Tarragon (Gr3)

Immensitude, un 1er Groupe pour le duo Corbani/Wattel

Travaillant ensemble depuis longtemps avec Stéphane Wattel, les époux Corbani n’avaient pas encore remporté un Groupe à cet entraîneur. C’est chose faite aujourd’hui ! Immensitude (Lawman) est une pouliche qui avait montré de beaux moyens dès cet hiver sur la P.S.F. deauvillaise mais n’avait pu confirmer dans un premier temps, face à des lots bien composés. Il lui a certainement fallu un peu de temps… et fin mai, Immensitude a décroché sa victoire de Listed dans le Prix Finlande (L), avant de se placer deux fois à l’échelon supérieur. Samedi, pour sa troisième tentative au niveau Gr3, Immensitude n’a pas fait dans le détail. Elle a aisément maîtrisé son sujet, dominant de trois longueurs ses rivales. Sa dauphine n’est autre qu’Autumn Starlight (Lope de Vega), une autre pensionnaire de Stéphane Wattel, qui signe le jumelé gagnant de l’épreuve.

Aidée par le rythme de l’épreuve

Installée en tête dès le départ, Abhayaa (Australia) a imposé du rythme dans l’épreuve, prenant plusieurs longueurs d’avance au peloton. Un scénario qui n’était pas pour déplaire à l’élève et représentante d’Isabelle Corbani. Placée en deuxième épaisseur par Alexis Pouchin, Immensitude est venue en progression dans la ligne droite. Quelque peu gênée par Autumn Starlight, lorsque Christophe Soumillon l’a décalée du sillage de Turn Cartwheels (Dream Ahead), elle est tout de même repartie, s’imposant en patronne. Derrière, Autumn Starlight prend la deuxième place, une courte tête devant Life in Motion (Sea the Stars). La course a été marquée par l’accident de Loliwood (Birchwood) à la sortie du virage. Celle-ci a été transportée vers la clinique vétérinaire de Grosbois, peu de temps après la course.

À l’année prochaine !

Auteur d’une excellente saison, Stéphane Wattel enchaîne les succès black types. Cette année, il a remporté son premier Gr1 grâce à Simca Mille (Tamayuz) qui lui a également offert le Prix d’Harcourt et le Grand Prix de Chantilly (Grs2), The Good Man (Manduro) a quant à lui gagné le Prix de la Porte de Madrid (L) et le Prix Maurice de Nieuil (Gr2), Tulipa Chope (Born to Sea) le Critérium du Fonds Européen de l’Élevage (L). Et Immensitude vient de mettre son entraînement un nouvelle fois sur le devant de la scène. Toujours avec le sourire, Stéphane Wattel a déclaré après la course : « La pouliche s’est très bien comportée malgré une petite interception avec mon autre pensionnaire. Immensitude a réussi à se rééquilibrer pour venir gagner dans un bon style. C’est une pouliche qui a déjà montré sa qualité, en gagnant sa Listed à Longchamp de manière assez spectaculaire. Ensuite, nous avons été assez déçus lors des deux Grs3, car elle ne nous montrait pas ce qu’elle avait pu faire précédemment. Je travaille depuis longtemps avec Isabelle et John Corbani et c’est notre premier Groupe ensemble, je suis ravi. Nous pensions qu’il n’allait pas avoir beaucoup de rythme mais nous nous sommes trompés. Cela a été bénéfique pour mes deux pensionnaires. C’est une pouliche de bon terrain, donc je pense que nous ne la reverrons pas en France cette année. Quoi qu’il arrive, elle sera à l’entraînement à 4ans. »

Autumn Starlight avait besoin de repos

Autumn Starlight (Lope de Vega) n’avait pas été revue depuis le 4 juin, date à laquelle la représentante de Peter-David Savill avait conclu neuvième du Prix de Sandringham (Gr2). Émoussée suite à son début de saison, elle a passé du temps loin des pistes d’entraînement et de la compétition. Et cela lui a sans doute fait du bien puisqu’elle réalise une excellente rentrée, comme l’a expliqué Stéphane Wattel : « Nous avons gagné une Listed très rapidement en ayant été assez durs avec elle… Ensuite, nous avions choisi un programme qui menait aux meilleures courses. Elle a terminé son printemps fatiguée et nous avons décidé de la mettre au haras des Capucines pour qu’elle se repose. Elle est revenue en magnifique état, et sa fraîcheur lui a permis de très bien courir aujourd’hui. »

Life in Motion toujours au niveau

De retour après un bel été deauvillais où elle a pris la deuxième place du Prix Rothschild (Gr1), avant de trouver une tâche un peu difficile dans le Prix Jacques-le-Marois (Gr1), Life in Motion (Sea the Stars) ne démérite pas aujourd’hui, sans avoir toutefois lutté pour la victoire. Représentante de Godolphin en France, Louise Bénard nous a confié : « Nous sommes plutôt contents de sa course, Life in Motion avait correctement couru cet été. Cela avait peut-être été un peu dur dans le Marois. Elle est bien revenue aujourd’hui. Il faisait un petit peu chaud et elle s’est montrée un peu tendue derrière les boîtes, ce qui est inhabituel. Il n’y a pas de déception, c’était un bon lot aujourd’hui. Life in Motion nous a montré qu’elle était toujours au niveau. »

Une page très vivante, de Rémus de la Tour à Lindy

Élevée par Isabelle Corbani, Immensitude est une fille de Lawman (Invincible Spirit) qui va faire la monte au haras du Mazet en 2024 et dont il s’agit du 38e lauréat de stakes. Présenté par Jedburgh chez Arqana, le bon à 80.000 € a été signé par Paul Nataf. La mère Ma Petite Poule (Elusive City) courait sous les couleurs d’Isabelle Corbani et l’entraînement de Stéphane Wattel. Elle a gagné deux courses : un maiden à Lisieux sur 1.900m, au mois de mai de ses 3ans, puis un réclamer à Chantilly au mois d’octobre de ses 3ans. Ma Petite Poule a fini sa carrière en 36 de valeur. Immensitude est son troisième produit et son deuxième gagnant. Son premier produit, Exclusive Beauty (Excelebration), a gagné un handicap aux Sables-d’Olonne et est actuellement en 15 de valeur. Le deuxième, Poulet d’Or (Stormy River), n’a pas couru. La jument a un 2ans nommé Contentious Soul (City Light), à l’entraînement chez Paul de Chevigny qui a débuté par un succès dans un Maiden à Clairefontaine, ainsi qu’une foal par Iffraaj. Elle a rencontré Hello Youmzain (Kodiac) en 2023.

Ma Petite Poule est une sœur de Rémus de la Tour (Stormy River), gagnant du Prix du Lys (Gr3) et de La Coupe des 3ans (L), et de Chill (Verglas), lauréate du Prix Finlande (L). Au haras, Chill est la mère de trois black types, dont Childa (Duke of Marmalade), gagnante du Rose de Mai (L). Chill est la grand-mère de quatre black types, dont Chilean (Iffraaj), lauréat du Prix La Force (Gr3), Nirlitt (Iffraaj), gagnant du Prix Aymeri de Mauléon (L), et Lindy (Le Havre), deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) avant d’être exportée aux États-Unis, où elle a d’ailleurs brillé pour sa première sortie.

En remontant plus haut dans la souche, on trouve les noms de Verglas (Highest Honor), Cassandra Go (Indian Ridge), Halfway to Heaven (Pivotal), Magical (Galileo), Rhododendron (Galileo)… Et donc de deux 2ans gagnants de Gr1 en 2022 : Victoria Road (Saxon Warrior – Breeders’ Cup Juvenile Turf) et Auguste Rodin (Deep Impact – Vertem Futurity Trophy).

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 49’’00

De 1.000m à 600m : 24’’59

De 600m à 400m : 12’’45

De 400m à 200m : 12’’03

De 200m à l’arrivée : 11’’90

Temps total : 1’49’’97

Green Desert

Invincible Spirit

Rafha

Lawman

Gulch

Laramie

Light the Lights

IMMENSITUDE (F3)

Elusive Quality

Elusive City

Star of Paris

Ma Petite Poule

Marju

Calithea

Queen Caroline

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires