mercredi 19 juin 2024
AccueilCoursesLe second souffle de Breizh Eagle 

Le second souffle de Breizh Eagle 

Craon, dimanche 

Prix du Haras de la Haie Neuve (Prix du Point du Jour) (L)

Le second souffle de Breizh Eagle 

À 2ans, et en début d’année de 3ans, Breizh Eagle (Bow Creek) apparaissait comme l’un des meilleurs de sa génération, s’offrant même la troisième place de l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Mais après cette sortie, le représentant de Gérard Augustin-Normand, du haras des Évées et de madame Roland Perron n’a pas réussi à remontrer son meilleur niveau. Joël Boisnard lui a ensuite concocté un programme en province, avec quelques apparitions dans de bonnes courses à Paris où il s’est notamment classé troisième du Prix du Ranelagh (L), à Longchamp. Oscillant entre 1.400m et 1.600m, il a terminé son année de 4ans en étant arrêté dans une Classe 4 à Niort. Alors que sa saison 2023 a débuté par un succès à Savenay sur 2.400m, il a retrouvé les 1.600m de Vichy pour sa sortie suivante, concluant cinquième d’une Classe 3. Pour sa dernière apparition et allant toujours au plus facile, il s’est imposé à Redon. Son entourage a bien fait de croire en lui puisque dimanche, il s’offre son black type majuscule et succède à son compagnon de boxes Russipant Fal (Russian Cross), lauréat de l’édition 2022 du Prix du Point de Jour (L), une course sponsorisée par le haras de la Haie Neuve. 

Beaucoup d’émotions

Associé à Hugo Lebouc, Breizh Eagle a été placé dans le sillage d’Harper (Al Kazeem) dans une épreuve assez rythmée. À l’entrée de la ligne droite, alors que tous les jockeys sollicitaient leur partenaire, Hugo Lebouc n’avait encore rien demandé au sien. Évoluant à quelques mètres de la corde, Breizh Eagle a bien accéléré sans jamais être menacé. Il s’impose de deux longueurs et demie devant Nano Nagle (Frankel), laquelle devance d’un nez Harper. En larmes après la course, Hugo Lebouc a déclaré au micro d’Equidia : « Je ne pensais pas retrouver Breizh Eagle à ce niveau. Je suis très ému, c’était une période assez compliquée pour moi. Je remercie mon patron qui me fait confiance dans les meilleurs moments comme dans les plus difficiles. C’est un cheval qui peut se contracter et j’avais pour ordre de le laisser aller à sa main. Il a bien répondu. »

Rendez-vous cet hiver sur la P.S.F…

Joël Boisnard a commenté « À Niort, il a eu un gros problème de santé. Désormais, tout est rentré dans l’ordre, grâce à mon vétérinaire qu’il faut féliciter. Breizh Eagle avait perdu le moral, nous avons visé les plus petites courses possible, peut-être hors de sa distance, mais cela lui a été bénéfique. Son dernier travail était vraiment très bon. Il fallait qu’il confirme aujourd’hui et il l’a fait. Après la Poule d’Essai des Poulains, j’avais peur, mais qui ne tente rien n’a rien. Ses copropriétaires sont éleveurs. Il est hongre et n’avait pas les origines pour être étalon. Nous essayons de leur faire plaisir et c’est chose faite. La dernière fois, il était déclassé à Redon. C’est un cheval qui adore le terrain sec et il avait le droit de courir en petite province. Après ce succès, il ne pouvait plus participer à ces épreuves. Cette Listed était dans mon esprit. Craon est à 25 km de la maison, nous devions essayer car il me paraissait très bien. Maintenant, je m’engage à ce qu’il gagne une Listed sur la P.S.F. cet hiver, sauf si ses problèmes de santé resurgissent…»

Certainement face à Russipant Fal 

Lauréat, notamment, de ce Prix du Haras de La Haie Neuve (Prix du Point du Jour) (L), en 2022, Russipant Fal a de nouveau brillé à ce niveau cette année, dans le Prix de Montretout (L), à Longchamp. Lors de sa sortie suivante et au niveau supérieur, le représentant d’Azeddine Sedrati s’est classé troisième du Prix Bertrand du Breuil Longines (Gr3). Le cheval n’a plus été revu depuis le 21 juillet dernier et sa cinquième place dans le Prix Jacques de Bremond (L), et Joël Boisnard nous a appris : « J’ai donné un petit break à Russipant Fal car il est important de leur donner des vacances. Il a quand même couru plusieurs fois et a été performant. Il vient de reprendre le travail. C’est un cheval qui adore la P.S.F., nous le préparons pour l’hiver. Il devrait être en concurrence avec Breizh Eagle. »

Le frère de Bopedro

Breizh Eagle est un élève du haras des Évées et de Daniel Cherdo. Il appartient à la première génération de Bow Creek (Shamardal) qui a remporté trois Grs2 dans trois pays différents : Angleterre, Irlande et Australie, en affichant un rating de 115. Sa mère, Breizh Touch (Country Reel), est lauréate de cinq courses. Son premier produit, Breizhoun (Evasive), en a remporté quatre, le deuxième, Bopedro (Pedro the Great), a gagné deux courses à 2ans sous l’entraînement de Joël Boisnard. Vendu 205.000 € à la vente de l’Arc, il est parti pour l’Irlande à 3ans où il a remporté quatre épreuves et deux autres en Angleterre. Breizh Touch a aussi donné naissance à Happy Creeck (Herald the Dawn), gagnante de son maiden à Pornichet. Elle a également un 3ans nommé Blackoun (Dabirsim). Pour retrouver du black type, il faut remonter à la quatrième mère, Kirigane (Vitiges).

Giant’s Causeway

Shamardal

Helsinki

Bow Creek 

Most Welcome

Beneventa

Dara Dee

BREIZH EAGLE (H5)

Danzig

Country Reel

Country Belle

Breizh Touch

Kaldoun

Roncha

Kiridance 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires