jeudi 20 juin 2024
AccueilVentesMuskoka courra l’Opéra sous de nouvelles couleurs

Muskoka courra l’Opéra sous de nouvelles couleurs

VENTE DE L’ARC ARQANA

Muskoka courra l’Opéra sous de nouvelles couleurs

Sans surprise, les deux top prices de la vente de l’Arc Arqana sont revenus à des chevaux ayant un engagement dans un Gr1 dimanche. Muskoka (Sea the Moon), adjugée 1,3 million d’euros, et Freville (Gleneagles), négociée 1 million d’euros à l’amiable, ont dominé une vente très active, avec des investisseurs venant du monde entier.

Muskoka courra l’Opéra pour de nouvelles couleurs

Gagnante du Preis der Diana (Gr1), et vendue avec son engagement dimanche dans le Prix de l’Opéra Longines (Gr1), Muskoka (Sea the Moon) avait logiquement les honneurs de faire la couverture du catalogue. Sans surprise, les enchères ont rapidement passé la barre du million, et c’est Michael Donohoe, de BBA Ireland, qui a eu le dernier à 1,3 million d’euros. Le courtier a expliqué : « Elle va courir demain. Je l’ai achetée pour un client existant qui a des chevaux un peu partout dans le monde, et qui est aussi éleveur… C’est une lauréate classique, d’une superbe famille maternelle avec le nom de Monsun pas loin dans le pedigree. Cela faisait sens aussi pour mon client… Nous ne savons pas encore qui l’entraînera dans le futur. Henke Grewe a fait un super travail avec elle. Mon client décidera après la course de dimanche. » Pour découvrir le nouveau propriétaire de Muskoka, il faudra regarder le programme des courses dimanche, mais il ne serait pas étonnant que sa casaque soit verte avec des damiers blancs et verts…

Michael Donohoe a aussi acheté le 2ans Mondrial (Blue Point) pour 370.000 €. Le poulain s’est imposé récemment avec style à Saint-Cloud dans une Classe 2, pour les couleurs de Vivaldi Trading. 

Le coup de folie de Pierre Talvard

Il était heureux comme un gosse, Pierre Talvard ! Freville (Gleneagles), la lauréate du Prix d’Aumale (Gr3) vendue avec son engagement dans le Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1), avait été initialement rachetée lors de son passage sur le ring. L’homme du Cadran l’a achetée à l’amiable pour 1 million d’euros. Il nous a dit : « J’en prends 25 %, l’écurie Mélanie 25 % également, et Gérard Augustin-Normand en garde 50 %. Je n’en reviens pas ! Si on m’avait dit que j’achèterais un jour une pouliche à ce prix ! Mais après tout, plutôt que d’acheter une poulinière cet hiver, j’ai misé sur cette 2ans, qui va encore prendre de la valeur si elle gagne demain, et qui n’en perdra pas beaucoup dans le cas contraire. Je ne sais pas comment vous l’expliquer, mais il me la fallait. Un coup de cœur, ça ne s’explique pas. »

Laulne vers le Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf

Bien dans le type des petites pouliches pleines de vitesse qui réussissent à l’international, Laulne (Starspangledbanner) n’est pas grande mais elle est dure, courageuse et “vite”. Gagnante du Prix Six Perfections (Gr3), placée du Prix du Calvados et du Prix Eclipse (Grs3), la pensionnaire de Yann Barberot fait partie des pouliches en vue pour le Prix Marcel Boussac (Gr1), dimanche à Longchamp. À 750.000 €, c’est une belle vente pour Gérard Augustin-Normand qui a acheté cette pouliche in utero. Il a en effet acquis à Newmarket la mère, Lady Francesca (Montjeu), pour 40.000 Gns, alors qu’elle était pleine de Starspangledbanner (Choisir). Quelques mois plus tard, elle donnait naissance à Laulne en France. Nicolas de Watrigant a déclaré : « J’ai acheté la pouliche pour Madaket Stables et des partenaires. Elle va partir aux États-Unis pour disputer la Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf. C’est une pouliche très dure, avec un incroyable changement de vitesse. »

Zarakem s’ouvre un avenir d’étalon

Poulain avec du modèle, Zarakem (Zarak) a remporté coup sur coup La Coupe de Marseille et le Prix Frédéric de Lagrange (Ls) sous les couleurs de Jean-Claude Seroul. La bataille fut longue mais c’est finalement Nicolas Bertran de Balanda qui a eu le dernier mot à 500.000 € et il nous a dit : « J’ai acheté ce cheval avec le haras d’Étreham. Il va rester chez Jérôme Reynier, un entraîneur qui sait bien faire vieillir ses pensionnaires. On pense qu’il a un bel avenir l’année prochaine. Son mentor songe au Prix du Conseil de Paris (Gr2). À long terme, si tout évolue bien il pourrait être étalon un jour. C’est un très beau cheval qui devrait apprécier les grandes pistes et un terrain plus souple. J’imagine qu’il a une bonne marge de progression. »

Winning Spirit dans l’esprit de Soldier Rising

Christophe Clément, désormais associé avec son fils Miguel, entraîne l’un des meilleurs stayers aux États-Unis avec Soldier Rising (Frankel), qui a débuté sa carrière chez André Fabre. Nicolas Clément était à la recherche d’un profil similaire pour son frère, et il a jeté son dévolu sur Winning Spirit (Soldier Hollow), un 3ans entraîné par Peter Schiergen qui s’est classé quatrième du Derby allemand (Gr1), et deuxième du Derby Italiano (Gr2). Le poulain a été adjugé 430.000 € après une jolie bataille d’enchères, face à Pierre Boulard notamment. Nicolas Clément nous a dit : « C’est un poulain très consistant, avec de la tenue, sain. Il va partir aux États-Unis, en espérant qu’il puisse prendre la relève de Soldier Rising. Le programme des stayers aux États-Unis est très intéressant. »  

Toujours en provenance de l’entraînement de Peter Schiergen, Calif (Areion), hongre de 4ans, va aussi changer de continent. Via Freddy Powel, Oliver St Lawrence a mis l’enchère gagnante à 400.000 € pour des clients bahreïnis. Le poulain reste sur un succès dans l’Oettingen Rennen (Gr2), sur 1.600m, et il a gagné plus tôt dans l’année le Badener Meile (Gr3).

Wathnan Racing sur tous les fronts 

Petit-fils de Goldikova (Anabaa), Kovanof (Dubawi) a un pedigree exceptionnel. Le représentant de l’écurie Wertheimer & Frère est pris en valeur 42,5 et il s’est classé troisième du Prix Pelléas (L). Après avoir signé le bon à 420.000 €, Ollie Tate a déclaré : « Kovanof va rejoindre l’écurie d’Alban de Mieulle au Qatar pour le compte de Wathnan Racing afin de viser les grandes courses. Et qui sait, il reviendra peut-être aussi courir en Europe. Les Dubawi progressent avec l’âge et espérons que cela sera le cas de celui-ci. C’est un beau cheval et les lignes sont bonnes. Silawi (Dubawi) va aussi rejoindre l’effectif d’Alban de Mieulle au Qatar. » Silawi, lui, a été acheté 380.000 €.

Shalromy part pour le Japon

Shalromy (K) (Shalaa) a eu la très bonne idée de s’imposer vendredi dans le Prix Matchem (L). Un update de choix pour cette pouliche douée de beaucoup de vitesse qui, sous l’entraînement de Christophe Ferland, a gagné en début d’année le Prix Montenica (L), et s’est aussi classée deuxième du Prix Texanita (Gr3). Shalromy a aussi un pedigree pour faire une très bonne mère, puisqu’elle descend de la grande souche de P de l’élevage Wildenstein. Emmanuel de Seroux (Narvick International) est monté jusqu’à 400.000 € pour l’emporter : « Je l’ai achetée pour Northern Farm et elle va partir au Japon pour devenir poulinière. C’est une très jolie pouliche, avec du cadre et beaucoup de vitesse. Nous ne savons pas encore qui elle rencontrera pour commencer sa carrière, mais ce sera un étalon maison, il y a le choix ! »

Angers part en Asie

Présenté par Mario Baratti pour une association comprenant Uranie Sarl, Pégase Bloodstock, le comte Guillaume de Saint-Seine, Frédéric Josenhans, Laurent Beuvin et Cecilia Gatta, Angers (Seabhac) est un cheval qui aime le terrain rapide et les courses avec du train. C’est dans ces conditions que ce grand modèle a remporté les 2.000 Guinées allemandes (Gr2). Au téléphone, le courtier Mick Kinane l’a acheté moyennant 350.000 € et l’avenir cet élève de Jan Krauze semble donc se situer du côté de Hongkong. 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires