samedi 22 juin 2024
AccueilA la uneUn week-end de l’Arc rock’n’roll pour Nicolas Caullery

Un week-end de l’Arc rock’n’roll pour Nicolas Caullery

Un week-end de l’Arc rock’n’roll pour Nicolas Caullery

Dimanche, Nicolas Caullery sellera ses pensionnaires, dont King Gold et Batwan, dans des Grs1. Et le samedi, après les courses, l’entraîneur mettra l’ambiance sur scène avec son groupe, les Electrick Monday, sur la pelouse de Longchamp !

Jour de Galop. – Comment l’idée d’un concert le week-end de l’Arc a-t-elle mûri ?

Nicolas Caullery. – J’en ai parlé avec Louise qui s’occupe de la communication chez France Galop. Elle m’a proposé de venir jouer avec mon groupe. J’ai accepté de le faire et cela a également été validé par France Galop. Lors de notre discussion, nous avons comparé ce concert aux autres événements lors des meetings étrangers. Par exemple, que ce soit à Goodwood ou à Dubaï, il y a toujours des concerts après les courses. Nous allons tous passer un très bon moment et je suis certain que ça va marcher. Le week-end de l’Arc, avec la clientèle anglaise et étrangère, c’est toujours très festif. C’est l’occasion de passer un bon moment entre amis.

Où la scène sera-t-elle placée ?

Nous allons jouer sur la pelouse entre le premier et le deuxième poteau. C’est un endroit vraiment stratégique puisque c’est un espace où se retrouvent de nombreux spectateurs. C’est également là que sont situés les bars et les food-trucks. Nous allons commencer à jouer après la dernière course et jusqu’à 20 h 30 environ. Ce soir-là, il y aura certainement du monde. Jusqu’à présent, les concerts que nous avons faits ont tous été très bien accueillis. Les gens dansent et sont ravis d’être là. Avec mon groupe, j’ai déjà eu la chance de jouer devant beaucoup de monde, que ce soit sur l’hippodrome de Chantilly ou même lors de la fête de la musique à Chantilly.

Cela ne vous stresse pas trop de jouer devant beaucoup de monde ? D’autant plus que vous avez des partants dans les Grs1 le lendemain…

Je gère plutôt bien la pression, ce qui est assez normal pour un entraîneur en fin de compte ! C’est plus le groupe qui est tendu. Ils ne sont pas tous du milieu et ils savent que j’aurai des partants le lendemain. Certes, pour moi, c’est un moment de défouloir mais aussi un moment de plaisir. Quand vous répétez avec les amis, vous oubliez un peu tout. En plus, j’ai la chance de jouer dans un endroit que je connais et que j’ai apprivoisé depuis longtemps. En général, les gens sont curieux de voir un entraîneur chanter. Il n’y a pas de complexe, bien qu’il y ait toujours des critiques et des encouragements. Mais cela ne me dérange pas, je suis capable de tout entendre. L’important est de se sentir bien et de communiquer le plaisir que nous prenons avec le groupe en étant sur scène.

Avez-vous avez établi un set spécial pour l’occasion ?

Nous n’avons pas voulu trop changer notre programme habituel. Il y aura donc des chansons en français, en anglais et ce sera rock’n’roll !

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires