dimanche 23 juin 2024
AccueilCoursesAmy du Kiff offre une première Listed à Léo-Paul Bréchet

Amy du Kiff offre une première Listed à Léo-Paul Bréchet

Auteuil, dimanche

Prix Bayonnet (L, Steeple-chase)

Amy du Kiff offre une première Listed à Léo-Paul Bréchet

Depuis qu’il est passé du statut de gentleman-rider à celui de jockey professionnel, Léo-Paul Bréchet brûle les étapes. Première victoire chez les “pros” le 15 septembre, à Nantes, avec Jarzé (Muhtathir), premier succès dans cette catégorie à Auteuil avec Greatta (Great Pretender), là encore pour l’un de ses patrons, Gabriel Leenders, et dimanche, il a enlevé sa première Listed avec Amy du Kiff (Kapgarde), dans le Prix Bayonnet (L), toujours pour l’entraîneur de Jarzé. Il a monté de nouveau une très belle course. Il a placé son partenaire au cœur du peloton et a évité la chute de Whiplash du Mathan (Kapgarde) au gros open-ditch. À l’amorce du tournant final, Léo-Paul Bréchet est resté très froid, ce qui lui a permis de rapprocher Amy du Kiff avec des ressources entre les deux derniers obstacles pour arriver sur la ligne de tête. Sur le plat, Amy du Kiff et Léo-Paul Bréchet se sont retrouvés à la lutte avec Klitchko de Belair (Walzertakt) et Baptiste Le Clerc. À 100m du but, le poulain de l’écurie Nosat, Chauvigny Global Equine, l’écurie Kerisel, d’Arion et du comte Éric de Saint-Pierre avait une demi-longueur d’avance sur Klitchko de Belair et il s’est finalement imposé d’une courte tête devant le protégé de Guillaume Macaire et d’Hector de Lageneste, qui a confirmé ce que nous avions vu cet hiver à Pau. C’est un très bon poulain qui peut avoir des ambitions au plus haut niveau. Jost (Buck’s Boum), malgré une faute en fin de parcours, a fini vite à la troisième place, précédant Jojo Lapin (Cokoriko), qui a réussi une belle rentrée, faisant illusion pour la victoire jusque sur le plat. 

Peut-être le Maurice Gillois

Amy du Kiff a mis en avant les couleurs de l’écurie Nosat, celle de Brahim Khelifi, un promoteur immobilier de Laval, ami de Gabriel Leenders, entraîneur du poulain. Beaucoup d’associés sur le cheval viennent d’ailleurs de la ville mayennaise. Gabriel Leenders nous a déclaré : « Je sentais qu’Amy du Kiff était monté sur sa course de rentrée. Il a vraiment progressé là-dessus. C’est très bien car il affrontait douze bons chevaux. Il n’y en avait pas un qui n’avait pas le droit d’être là. Je dois en reparler avec ses propriétaires, mais je trouve qu’il nous a tellement fait plaisir cette année que nous pourrions nous laisser tenter par le Prix Maurice Gillois (Gr1). Mais tout le monde doit être d’accord. Il faut voir le programme car si nous pouvons aussi être raisonnables et aller sur des courses parallèles. La première idée, c’est le Gr1, mais nous allons regarder. La monte de Léo-Paul Bréchet a été parfaite. Nous nous étions dit qu’avec autant de partants, ce serait la charge héroïque et qu’il fallait venir sur les autres. Soit nous partions dans les chevaux de tête car personne ne voulait aller devant, soit nous prenions des dos pour nous faire ramener, ce qu’il a fait. »

Une lutte entre potes

Léo-Paul Bréchet a gagné un beau duel avec l’un de ses amis, Baptiste Le Clerc. Il a dit au micro d’Equidia : « C’est un cheval extrêmement facile, très généreux sur la piste. C’est du bonheur à monter. C’était assez marrant de se retrouver à la lutte avec Baptiste Le Clerc qui est un copain d’enfance. C’est grâce à son père, Armel, et lui que j’ai pu commencer les courses de poneys car il m’avait prêté un poney. Baptiste a partagé ses poneys avec moi. Nous avons filé un peu plus, lui et moi, et cela a fait la différence. C’est un premier succès de Listed pour moi, mais le malheur des uns fait le bonheur des autres. Je me retrouve sur un cheval comme lui car Felix [de Giles, ndlr] est accidenté. C’est un cheval facile et il faut juste s’appliquer. C’est du kiff ! »

Le neveu de deux placés de Listed en plat et en obstacle

Élevé par Pascal Noue, Amy du Kiff a été vendu 20.000 € par le haras de la Hêtraie à Chauvigny Global Equine (Sébastien Desmontils) lors de la vente d’été Arqana, en 2021. C’est un fils de Kapgarde (Garde Royale), étalon au haras de la Hêtraie, et de Yellowstone Cay (Yeats), gagnante de trois réclamers sur les haies, dont un à Fontainebleau. Amy du Kiff est le premier vainqueur de sa mère qui a eu ensuite Kay du Large (Kapgarde), disparu, et Mellow du Large (Kapgarde), un yearling. C’est le neveu de Sainte Opportune (Le Havre), troisième du Prix Occitanie (L) et d’Orange Run (Hurricane Run), troisième du Prix Melanos (L). C’est la souche de l’étalon Irish Wells (Poliglote), double vainqueur du Grand Prix de Deauville (Gr2).

Mill Reef

Garde Royale

Royal Way

Kapgarde

Cadoudal

Kaprika

Lady Corteira

AMY DU KIFF (H4)

Sadler’s Wells

Yeats

Lyndonville 

Yellowstone Cay

Night Shift

Orange Bitter

Irish Source

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires