jeudi 20 juin 2024
AccueilCoursesBlue Rose Cen, un peu plus dans l'Histoire

Blue Rose Cen, un peu plus dans l’Histoire

Longchamp, dimanche

Prix de l’Opéra Longines (Gr1)

Blue Rose Cen, un peu plus dans l’Histoire

1re BLUE ROSE CEN

2e JACKIE OH

3e LUMIÈRE ROCK

« J’ai vraiment l’impression que c’est elle qui me construit et non l’inverse… » Ému et élogieux, Christopher Head a fait preuve d’une grande humilité et d’une réelle admiration envers sa pensionnaire, Blue Rose Cen (Churchill), lauréate du Prix de l’Opéra Longines (Gr1). Cette pouliche grandit en même temps que son entraîneur et continue de lui permettre d’écrire les premiers chapitres de sa carrière d’entraîneur… Il y a un an dans le Qatar Prix Marcel Boussac – Critérium des Pouliches (Gr1), elle lui offrait un premier Gr 1 alors qu’il sellait son premier partant à ce niveau… La suite, ce fut ce doublé classique – Poule d’Essai & Diane – au printemps, et après deux échecs – dans les Qatar Nassau Stakes, sans être heureuse, puis dans le Qatar Prix Vermeille, où elle a montré ses limites en termes de tenue – le rebond dans l’Opéra !

Un bon parcours

Aussi à l’aise en terrain souple qu’en bon terrain, Blue Rose Cen a tout d’une championne, et ce nouveau succès en témoigne. Très bien sortie des stalles de départ, elle a été reprise par Aurélien Lemaître afin d’être placée dans le sillage des étrangères, en quatrième position, en seconde épaisseur. Décalée en pleine piste à la sortie du dernier tournant, elle a mis un petit peu de temps à trouver son action mais, à 300m de l’arrivée, elle s’est mise à plat ventre pour venir attaquer et dépasser les premières. Avec beaucoup de courage, elle s’impose d’une encolure devant Jackie Oh (Galileo). Une longueur plus loin, Lumière Rock (Saxon Warrior), également vue rapidement à la pointe du combat, termine troisième. Au cheval émetteur et avec beaucoup d’émotions, Aurélien Lemaître a expliqué : « Je suis très content de regagner avec cette pouliche. Dans le Vermeille, c’était un peu long. Elle a compris son métier et fait désormais le minimum mais, lorsqu’on lui demande, elle est vraiment redoutable. Elle met son cœur sur la piste ! Ce sont des moments exceptionnels, c’est une vraie championne. Lorsque des chevaux de cette qualité sont battus, nous sommes tristes et nous nous remettons en question. Son entraîneur sait toutefois mettre les choses au point… Blue Rose Cen a l’avantage d’être maniable, elle ne consomme pas. »

Les États-Unis comme prochaine destination ?

Si Christopher Head n’est pas des plus exubérants dans la victoire comme dans l’échec, ce succès semble avoir une saveur particulière, pour une pouliche qui l’est tout autant : « Blue Rose Cen est incroyable ! Sa saison a été longue et difficile mais elle a toujours répondu présent. Je suis ravi d’avoir la chance de l’entraîner. Cette victoire me fait vraiment quelque chose. Elle a connu des combats et la revoir briller à ce niveau le jour de l’Arc est incroyable. Aurélien l’a adroitement montée car avec l’as à la corde, c’est toujours un peu piégeux. Il a réussi à la décaler et à avoir un dos à l’extérieur. Nous avons pu assister à une belle course et une belle monte. Nous avons couru le Vermeille afin de voir son aptitude face à la distance. Nous savons maintenant où se situe sa limite et nous avons les clés en main afin de réaliser son programme pour l’année prochaine. Ses dernières sorties ne m’inquiétaient pas du tout. Nous avons réalisé des tests, que ce soit à Goodwood ou sur 2.400m. Nous travaillons beaucoup avec Arioneo et l’avantage que nous avons avec ces innovations utilisées à l’entraînement, c’est qu’elles nous permettent de savoir si les chevaux sont encore capables de donner le meilleur d’eux-mêmes. Blue Rose Cen a l’avantage de récupérer rapidement de ses sorties. Son propriétaire adore les challenges. Pour la suite, il faut en discuter avec son entourage mais elle pourrait participer à une Breeders’ Cup. »

Leopoldo Fernandez Pujals et Christopher Head, une éclosion commune

Présent à Longchamp pour venir assister au sacre de son élève et représentante, Leopoldo Fernandez Pujals nous a confié : « C’est la victoire de l’équipe. Pour moi, ce succès est très spécial. Cela m’encourage à essayer de faire encore mieux demain. L’entente avec Christopher Head est parfaite. Il y a beaucoup d’échanges entre nous. Nous sommes de perpétuels insatisfaits. Il débutait en tant qu’entraîneur lorsque je me lançais en tant qu’éleveur : nous avons grandi ensemble. »

Jackie Oh sera revue sur 2.400m

Dimanche, Jackie Oh (Galileo) tient sa revanche sur Lumière Rock (Saxon Warrior), laquelle l’avait battue le 10 septembre, dans les Blandford Stakes (Gr2), au Curragh. Tout au long du parcours, ces deux pouliches entraînées en Irlande ont évolué l’une à côté de l’autre. Mais c’est finalement Jackie Oh qui a su créer la différence. Après la performance de sa pensionnaire, Aidan O’Brien nous a confié : « Nous sommes très contents, la pouliche a réalisé une très bonne performance. Elle sera revue sur 2.400m à Ascot prochainement. De plus, elle bat Lumière Rock qui nous avait battus auparavant au Curragh. »

Lumière Rock meilleure en terrain souple

Entraînée par Joseph O’Brien, Lumière Rock répond une nouvelle fois présent. Son jockey, Dylan Browne McMonagle, est revenu sur cette troisième place : « La pouliche a très bien couru sur une distance de 2.000m qu’elle apprécie. Elle aurait peut-être préféré une piste plus souple, mais elle monte sur le podium d’un Gr1, c’est parfait ! »

Un deuxième gagnant de Gr1 pour Churchill…

Élevée par son propriétaire, la Yeguada Centurion, au haras de l’Hôtellerie, Blue Rose Cen n’est pas le premier black type élevé par Leopoldo Fernandez Pujals. Mais c’est son premier Gr1 ! La pouliche est une fille de Churchill (Galileo) dont elle a été le premier gagnant de Groupe à 2ans. Elle est donc aussi son premier lauréat de Gr1 à cet âge pour le jeune sire de Coolmore. Il a donc donné neuf lauréats de Groupe – et deux de Gr1 – avec Vadeni (Eclipse Stakes & du Jockey Club, Grs1), Ladies Church (Sapphire Stakes, Gr2), The Foxes (Royal Lodge Stakes, Gr2) et Queroyal (Derby-Trial à Baden-Baden, Gr3). Il compte 8,3 % de black type par partant dans l’hémisphère Nord. C’est l’étalon de sa génération en Europe avec le plus grand nombre de produits (251).

… Et pour Jemery !

La mère, Queen Blossom (Jérémy), a été lauréate, au Curragh, des Park Express Stakes (Gr3, 1.600m), à 3ans, et des Santa Barbara Stakes (Gr3, 2.400m), à Santa Anita, à 5ans. Elle a été achetée 110.000 Gns à la vente d’élevage de Tattersalls par Durcan Bloodstock pour la Yeguada Centurion. Blue Rose Cen est le premier produit de sa mère et le seul enregistré à ce jour. Queen Blossom n’a pas forcément la plus grande page de catalogue… Mais comme cela se voit souvent à partir d’une bonne jument de course, c’est à partir d’elle que la souche commence à se construire.

Blue Rose Cen est le premier gagnant de Gr1 pour Jeremy (Danehill Dancer) en tant que père de mère. En début de carrière, Jeremy a été promu sur le marché du plat à l’Irish National Stud, lui qui avait remporté les Jersey Stakes (Gr3) à 3ans et le Betfred Mile (Gr2) l’année suivante. Mais il n’a pas percé dans la production de chevaux de plat. Cependant comme un certain nombre de représentants de sa famille maternelle (il descend d’Highclere), c’est la tenue qui est ressortie. Et Jeremy s’est affirmé comme un reproducteur d’obstacle populaire en Irlande (neuf gagnants de Gr1 sur les haies).

La deuxième mère, Mark of an Angel (Mark of Esteem), a fini troisième (à 2ans) des Silver Flash Stakes (Gr3, 1.400m) en Irlande. Outre Queen Blossom, on lui doit également Winged Spur (Motivator), gagnante de cinq handicaps entre 1.600m et 2.300m, en Angleterre.

Les chronos

Temps partiels

Départ à 1.000m : 1’06”48

1.000m à 600m : 24”22

600m à 400m : 11”04

400m à 200m : 10”79

200m à l’arrivée : 11”18

Temps total : 2’03”71

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Churchill

Storm Cat

Meow

Airwave

BLUE ROSE CEN (F3)

Danehill Dancer

Jeremy

Glint in her Eye

Queen Blossom

Mark of Esteem

Mark of an Angel

Dream Time 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires

Diane elevage

Une

EN Robert Papin