vendredi 21 juin 2024
AccueilCoursesRosallion, une grosse accélération et un record

Rosallion, une grosse accélération et un record

Longchamp, dimanche

Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1)

Rosallion, une grosse accélération et un record

1er Rosallion

2e Unquestionable

3e Beauvatier (K)

Coup de froid sur Longchamp dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) ! Beauvatier (K) (Lope de Vega), grand favori qui portait les espoirs du clan français, n’a pu refaire suffisamment de terrain dans la phase finale pour espérer une victoire. Le pensionnaire de Yann Barberot est cependant tombé sur un excellent poulain, Rosallion (Blue Point). Le 2ans venait de décevoir dans les Champagne Stakes (Gr2) sur la piste de Doncaster. Mais il a confirmé dimanche toute l’estime que lui porte son entourage…

Un boulet de canon en pleine piste

Pendant que les deux représentants de Wathnan Racing, Ballymount Boy (Camacho) et Native American (Sioux Nation), se bagarraient aux avant-postes en compagnie d’Henry Adams (No Nay Never), le futur vainqueur, Rosallion, était quant à lui posté parmi les derniers, non loin de Beauvatier. Partant des derniers rangs dans la phase finale, l’élève et représentant du cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum, associé à Sean Levey, a fourni une très grosse accélération en pleine piste, s’imposant en laissant son dauphin, Unquestionable (Wootton Bassett), à une longueur. Ce dernier a pu bénéficier du bon parcours dans le dos des animateurs avant de fournir son effort côté corde. De son côté, Beauvatier, après un parcours difficile en épaisseur, prend la troisième place, n’ayant pu que partiellement refaire son retard, sans démériter. Aidé par la piste roulante du jour, Rosallion s’est offert le record de l’épreuve avec un temps de 1’18’’24 ! Le précédent record était détenu par Naaqoos (Oasis Dream) en 2008 qui affichait 1’18’’40.

Tenu en haute estime

Bien plus détendu qu’avant la course, Richard Hannon, entraîneur de Rosallion, a déclaré : « Nous étions extrêmement déçus la dernière fois. Nous étions très confiants et avons mis un petit peu de temps à nous en remettre. Rosallion avait battu le gagnant des Champagne Stakes précédemment et nous pensions vraiment pouvoir de nouveau le devancer. Le terrain était collant et le cheval n’a vraiment pas aimé cela. Son propriétaire m’a appelé après la course et il m’a dit que ce n’était pas dramatique, que nous irions à Paris où il trouverait son terrain. La performance d’aujourd’hui ne me surprend pas, il confirme toute l’estime que nous lui avons toujours portée. Son jockey le monte tous les matins et avait lui aussi été très déçu la dernière fois. Cette victoire me fait penser à mon père et à Olympic Glory… Nous allons désormais préparer Rosallion pour l’an prochain et les 2.000 Guinées… »

Le jockey lauréat, Sean Levey, a quant à lui confié : « Le poulain a été exceptionnel aujourd’hui, j’ai eu de formidables sensations. Rosallion s’est montré immature laen dernier lieu, il n’avait couru que deux courses auparavant et il ne s’était pas sorti du terrain. Je ne lui avais pas demandé le maximum. Aujourd’hui, c’était formidable ! C’est encore un gros ” bébé ” mais il a un fort mental et va continuer à apprendre. Lorsque je lui ai demandé d’accélérer, Rosallion a magnifiquement répondu. »

Unquestionable sera peut-être revu dans la Breeders’ Cup

Il y avait beaucoup d’encouragements dans le rond de présentation pour Unquestionable lors de la course. Et pour cause, le représentant d’Al Shaqab Racing, Coolmore & Westerberg a été élevé en France, par Camille et Guillaume Vitse. Camille Vitse nous a dit : « Au mois d’août, nous étions allés au Curragh le voir courir et je trouve qu’il a beaucoup changé physiquement. Il a grandi et forci, ce n’est plus le même poulain. Il a un très bon mental, il est placide et se met en condition uniquement lorsqu’on lui met la selle et que son jockey le monte. À la maison, il a toujours été très gentil et attachant. A priori, il y a des chances qu’il aille courir aux États-Unis comme Go Athletico ! Il va falloir organiser ce voyage (rires) ! Il a la qualité pour gagner un Gr1. Son entraîneur disait qu’il n’avait pas eu la course parfaite… »

Aidan O’Brien, entraîneur d’Unquestonable, nous a déclaré : « Nous sommes très contents de sa course. La distance ne lui a pas posé de problème et il devrait tenir le mile sans problème l’an prochain. C’est certainement un cheval pour les Guinées, nous verrons lesquelles. Il n’est pas impossible que nous regardions vers le Breeders’ Cup Juvenile Turf d’ici à la fin de l’année. »

Beauvatier a manqué de vitesse

Yann Barberot s’est dit tout de même satisfait de la performance de son pensionnaire Beauvatier. L’entraîneur deauvillais a expliqué : « Nous avons assisté à une course de vitesse. Mais mon pensionnaire n’est pas un poulain fait pour la vitesse. Il n’a pas 1.200m dans les jambes. À l’avenir, Beauvatier fera 1.600m, voire 2.000m. Sinon, je suis très satisfait de lui, il réalise une belle performance. En début de course, il s’est retrouvé un peu loin car il a été contrarié par le pensionnaire d’André Fabre qui a beaucoup tiré. Aujourd’hui, je le répète, il fallait un poulain de vitesse pour remporter le Lagardère… »

Le premier Gr1 de Blue Point

Rosallion, un élève de son propriétaire, le cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum, offre un premier Gr1 dès sa première génération au jeune étalon de Darley Blue Point (Shamardal). Avec 8,9 % de black types par partant, il est (à ce stade de la saison) un ton en dessous des meilleurs de sa génération selon ce critère (trois sont au-dessus des 12 % : Calyx, Ten Sovereigns et Too Darn Hot). Mais avec deux gagnants de Groupe, Blue Point n’est devancé que par Too Darn Hot (quatre gagnants de Groupe) parmi les first crop sires. En première saison, son tarif était de 45.000 € et le marché va réagir positivement à la classe que les meilleurs Blue Point ont montrée cette année à 2ans. 

Un petit-fils de l’exceptionnelle poulinière Reem Three

Rosaline (New Approach), la mère, n’a pas couru. Il s’agit du cinquième gagnant de Gr1 de New Approach (Galileo) en tant que père de mère (après Earthlight, Live in the Dream, Mawj et Modern Games). Rosaline a eu deux autres partants mais ils n’ont pas été capables de gagner.

La deuxième mère, Reem Three (Mark of Esteem), est placée de Listed sur 2.000m, au mois de juin de ses 3ans, à Newcastle. Sept de ses dix partants sont black types, dont Ajman Princess (Teofilo), lauréate du Prix Jean Romanet (Gr1), Ostilio (New Approach), gagnant du Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2), Triple Time (Frankel), gagnant des Queen Anne Stakes (Gr1), Cape Byron (Shamardal), lauréat des Bengough Stakes (Gr3, 1.200m) à 5ans, Imperial Charm (Dubawi), troisième du Prix Saint-Alary (Gr1).

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 22’’54

De 1.000m à 600m : 22’’57

De 600m à 400m : 11’’36

De 400m à 200m : 10’’84

De 200m à l’arrivée : 10’’93

Temps total : 1’18’’24

Giant’s Causeway

Shamardal

Helsinki

Blue Point

Royal Applause

Scarlett Rose

Billie Blue

ROSALLION (M2)

Galileo

New Approach

Park Express

Rosaline

Mark of Esteem

Reem Three

Jumaireyah

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires