mercredi 28 février 2024
AccueilCoursesCetera… encore la ligne de la Cascade

Cetera… encore la ligne de la Cascade

Clairefontaine, vendredi

Prix Madina (Maiden)

Cetera… encore la ligne de la Cascade

Lors de ses débuts dans le Prix de la Cascade, Cetera (Nathaniel) avait bien couru, n’étant battue que par la prometteuse Bauhinia (Too Darn Hot). C’est une ligne qui prend chaque jour un peu plus de crédit, car les quatre premières de la « Cascade » ont toutes confirmé en s’imposant par la suite. Pour sa deuxième sortie, Cetera a été battue par Candala (Frankel), une pouliche que Francis-Henri Graffard voit comme un prospect pour les Groupes. Vendredi à Clairefontaine, Cetera était donc logiquement favorite du Prix Madina. Et la représentante de l’écurie Wertheimer & Frère a fait plus qu’honorer cet engagement en or. La pensionnaire de Carlos Laffon-Parias a gagné en bonne pouliche. Sur une piste bien assouplie par la météo normande, Maxime Guyon a fait le bon choix en prenant les rênes de l’épreuve. Bien qu’allante, Cetera n’a pas tiré une fois devant. Son pilote est allé chercher l’appui du rail qui longe les tribunes dans la phase finale et avec l’aide de deux claques, Cetera a facilement créé la différence pour s’imposer de deux longueurs et demie. Some Skye (Churchill) est deuxième, avec une tête d’avance sur Morning Air (Doctor Dino) qui court en net progrès.

En descendant de cheval, Maxime Guyon a déclaré : « Elle avait très bien couru lors de ses débuts en allant devant. Aujourd’hui, je n’ai pas voulu l’embêter. Elle est très facile. Nous ne sommes pas forcément allés très vite et elle s’est montrée un peu regardante. En fin de parcours, elle a bien accéléré. C’est une pouliche sympa qui n’a pas été dérangée par le terrain. Cetera aura tout l’hiver pour évoluer physiquement… »

Une fille de la bonne Impassable

Élevée par Wertheimer & Frère, Cetera est une fille de Nathaniel (Galileo), étalon de Newsells Park Stud dont la production connaît un petit regain de popularité ces deux dernières années aux ventes. Le prix moyen de ses yearlings était de 76.642 € l’année dernière et de 67.991 € à cette date en 2023, soit une nette augmentation sur les trois saisons de ventes précédentes. La mère est la bonne Impassable (Invincible Spirit), gagnante des Prix Daniel Wildenstein et de Sandringham (Grs2). À ce jour, Impassable n’a eu qu’un autre partant, Impitoyable (Dark Angel), un poulain qui a débuté dans le Prix de Tancarville. À 4ans, il a gagné un handicap en valeur 40 sur 1.200m. Impassable a un yearling par Lope de Vega (Shamardal) et elle est suitée de No Nay Never (Scat Daddy).

La deuxième mère, Gwenseb (Green Tune), est gagnante du Prix du Bois (Gr3), ainsi que des Prix de Lieurey et La Flèche (Ls). On lui doit cinq black types, dont Foreign Tune (Invincible Spirit), gagnante du Prix Coronation (L) puis mère d’Adhamo (Intello), qui a remporté le Prix La Force (Gr3) et, aux États-Unis, les United Nations Stakes (Gr1), mais aussi Attendu (K) (Acclamation), lauréat de trois Grs3 (Palais Royal, La Rochette et Quincey) avant de faire la monte en France, ou encore Spotify (K) (Redoute’s Choice), lauréat des Dubai Millenium Stakes (Gr3).

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Nathaniel

Silver Hawk

Magnificient Style

Mia Karina

CETERA (F2)

Green Desert

Invincible Spirit

Rafha

Impassable

Green Tune

Gwenseb

La Popesse

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires

Salon agriculture

1 Salon, 3 objectifs

Cheltenham betting