mardi 27 février 2024

FM1

Les faits marquants

Une Without Parole pour Madaket

#248  F  Without Parole & Pigota, par Invincible Spirit  160.000 €

Acheteur(s) : Mandore International Agency pour Madaket Group

Vendeur(s) : Haras de la Louvière

Éleveur(s) : Scea Marmion Vauville, Nightchill LLC

Quelques minutes après le lot 246, Nicolas de Watrigant a signé le bon pour le lot 248, une pouliche issue de la première génération de Without Parole, le fils de Frankel et gagnant des St James’s Palace Stakes (Gr1) basé à Newsells. La pouliche, élevée au et par le haras du Lieu Marmion, est issue d’une jeune jument, Pigota (Invincible Spirit), restée inédite et mère du 2ans Expert Choice (Expert Eye), lequel a couru quatre fois cette année, à 2ans, dont une victoire et deux troisièmes places. La deuxième mère, Penelopa (Giant’s Causeway), a remporté le Preis der Diana (Gr1). Nicolas de Watrigant a analysé : « C’était, je crois, la pouliche de la journée. Elle est magnifique et va partir aux États-Unis puisqu’elle a été achetée pour Madaket. Je suis vraiment très heureux de l’avoir eue. Je n’ai pas vu beaucoup de produits de Without Parole mais c’est un fils de Frankel, gagnant des St James’s Palace Stakes. » La famille a déjà performé aux États-Unis, sous la quatrième mère, avec Miss Isella, gagnante des Louisville Distaff Stakes et des Fleur de Lys Stakes (Grs2), ou Sir Cherokee, qui a remporté l’Arkansas Derby (Gr2).

Au bon souvenir de Zarakem

#246  F  Zarak & Phoebe Buffay, par Motivator  120.000 €

Acheteur(s) : Mandore International Agency pour Jean-Claude Seroul

Vendeur(s) : Haras de l’Hôtellerie

Éleveur(s) : Jean-Pierre, Guillaume & Isabelle Garçon

Nicolas de Watrigant l’a emporté à 120.000 € pour le lot 246, une fille de Zarak et troisième produit de Phoebe Buffay (Motivator) – laquelle appartenait à Isabelle Corbani, visiblement une fan de la série Friends. Phoebe Buffay n’a pas brillé en compétition mais ses deux premiers produits ont gagné dont le 2ans Lucero (Attendu), lauréat pour ses débuts à Lyon-La Soie le 6 octobre. Phoebe Buffay est une sœur d’High Heel Sneakers (Dansili), lauréate de Stakes aux États-Unis et mère de Sweet Lady (K) (Lope de Vega), lauréate du Qatar Prix Vermeille (Gr1). Nicolas de Watrigant a commenté : « C’est une très belle pouliche, qui se déplace très bien. C’était l’un des coups de cœur de la journée et je suis allé un peu plus loin que je ne le pensais. Elle a été achetée pour Jean-Claude Seroul et le seul Zarak que nous ayons acheté ensemble est Zarakem. L’étalon nous a plutôt porté chance. Elle a une belle page mais, surtout, elle sortait du lot physiquement aujourd’hui. »

Ballylinch soutient New Bay

#288  F  New Bay & Sarbacane, par Invincible Spirit  120.000 €

Acheteur(s) : Amanda Skiffington

Vendeur(s) : Haras de Castillon

Éleveur(s) : Framont Ltd & Grove Stud

L’étalon de Ballylinch New Bay (Dubawi) pourrait vivre un beau week-end. Son fils Alcantor (K) est toujours engagé dans le Critérium International (Gr1), lui qui vient de remporter très facilement le Prix Thomas Bryon (Gr3) et, du côté d’Ascot, Bay Bridge va tenter de conserver sa couronne dans les Champion Stakes (Gr1), lui qui n’a pas couru si mal que cela dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) sur une piste certainement trop rapide à son goût. John O’Connor continue de soutenir son étalon aux ventes, Amanda Skiffington signant le bon à 120.000 € pour Ballylinch pour le lot 290, une fille de New Bay et Sarbacane (Invincible Spirit). Elle a expliqué : « Je l’ai achetée pour Ballylinch Stud, où est stationné New Bay. Il me demande toujours de lui passer un coup de fil si je vois un produit d’un de ses étalons qui me plaît, il tient à les soutenir. Elle a fait preuve d’un bon tempérament, j’ai tout aimé chez elle. »

La mère, la Wildenstein Sarbacane, a débuté par au mois de novembre de ses 2ans à Chantilly par une troisième place et a gagné une course sur les 1.100m du Croisé-Laroche au mois de mai de ses 3ans. La yearling est son quatrième produit et elle a notamment donné The Right Stuff (Sea the Stars), gagnant de quatre courses aux États-Unis dont une sur 1.200m dirt à Zia Park ! Pas banal pour un Sea the Stars. Sarbacane est une sœur de Sudan (Peintre Célèbre), lauréat du Gran Premio di Milano (Gr1).

Blue Point séduit les investisseurs japonais de France

#331  F  Blue Point & Turea, par Dubawi  110.000 €

Acheteur(s) : Eurl Société d’entraînement Kobayashi

Vendeur(s) : La Motteraye Consignment

Éleveur(s) : Scea de Marancourt & Langlais Bloodstock

Les premiers 2ans du champion sprinter Blue Point se sont fait remarquer en 2023, emmenés par le gagnant du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère Rosallion, lequel pourrait désormais courir la Breeders’ Cup Juvenile Turf (Gr1). Satoshi Kobayashi n’a pas laissé filer le lot 331, une fille de l’étalon de Darley issue d’une belle souche Strawbridge : « Elle est un petit peu petite mais elle est bien faite. Blue Point est l’étalon à la mode grâce à ses bons résultats avec ses premiers 2ans. Qui plus est, elle est issue d’une belle famille. Elle a été achetée pour un de mes clients japonais et va rejoindre mon écurie. » Turea (Dubawi), la mère, a gagné deux courses à 3ans, dont le Prix des Écuries Cantiliennes (Classe 2) à Chantilly, et a conclu quatrième du Grand Prix du Nord (L) après son achat à l’amiable par Victor Langlais. La deuxième mère de la yearling est Dream Clover (Oasis Dream), gagnante du Prix de Saint-Cyr (L) et fille d’In Clover (Inchinor), gagnante du Prix de Flore (Gr3) et mère des gagnants de Gr1 We Are (K) (Dansili), With You (K) (Dansili) et Call the Wind (Frankel)…

Du côté des étalons de première production

Une Ghaiyyath pour Victot et le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani

#322  F  Ghaiyyath & Tampa Dream, par Champs Élysées  85.000 €

Acheteur(s) : Henri-Alex Pantall

Vendeur(s) : Haras d’Haspel

Éleveur(s) : Haras d’Haspel

Henri-Alex Pantall l’a emporté à 85.000 € pour une pouliche issue de la première génération de Ghaiyyath. Il s’agit du cinquième yearling par Ghaiyyath à être présenté sur le ring d’une vente de yearlings Arqana, le quatrième vendu pour un prix moyen de 362.500 € et une médiane de 425.000 €, sachant que l’étalon a été fortement soutenu par Godolphin qui a acheté ses trois yearlings présentés lors de la vente d’août. La pouliche est le premier produit de Tampa Dream (Champs Élysées), jugée digne de débuter dans le Prix Didier Vezia (Inédites), l’une des belles courses pour inédits du Sud-Ouest, et elle a gagné sa course à 3ans sur 1.850m à Hyères. Le haras d’Haspel avait acheté Tarentaise (Oasis Dream), la mère de Tampa Dream, via Marc-Antoine Berghgracht à la vente mixte de Tattersalls, pour 38.000 Gns en 2016, quand son fils Equilateral (Equiano) était encore yearling. Il s’est affirmé ensuite comme un bon élément sur le sprint. Tarentaise est donc une sœur de Cityscape et de Bated Breath, ainsi qu’une tante de Logician, gagnant du St Leger (Gr1). Henri-Alex Pantall a déclaré : « C’est une belle pouliche, qui a un bon pedigree pour l’élevage si tout se passe bien. Je n’ai pas encore de Ghaiyyath ! Elle a été achetée en principe pour le haras de Victot et Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani. »

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires