dimanche 16 juin 2024
AccueilCoursesGlittering Lights confirme

Glittering Lights confirme

Lyon-Parilly, dimanche

Prix Morel-Journel (Classe 1)

Glittering Lights confirme

Glittering Lights (Kingman) venait de décrocher sa première victoire française au début du mois de septembre sur les 1.600m de Lyon-Parilly, soit le même parcours que le Prix Morel-Journel (Classe 1). Ce jour-là, elle était munie d’œillères australiennes pour la première fois et avait de nouveau cet artifice dimanche. La représentante de Godolphin a confirmé son succès de septembre en s’imposant avec volonté.

Glittering Lights a eu un bon parcours, à l’extérieur de l’animateur, Pacific Boy (Toronado), qui a mené à un rythme peu soutenu. Dès lors, il était difficile pour les attentistes de refaire du terrain. Dans la longue ligne droite, Glittering Lights a dû longuement batailler avec Pacific Boy, qui n’a rien lâché, pour lui prendre une courte tête dans les derniers mètres de course. À quatre longueurs et demie, Keziah (No Nay Never) a laissé à une courte tête Izastep (Footstepsinthesand). Mickaël Barzalona, jockey de Glittering Lights, a indiqué au micro d’Equidia sur la pensionnaire d’Henri-Alex Pantall : « Elle confirme. Ce fut une course sans train, nous avons voyagé en bonne position et elle a bien accéléré tout au long de la ligne droite. On connaît bien Pacific Boy et on sait que quand il peut aller devant, à son aise, il est décisif. » Après avoir débuté sa carrière chez Charlie Appleby, Glittering Lights a rejoint les boxes d’Henri Alex Pantall au printemps 2023. Sa seule contreperformance française a été sa sixième place dans le Prix La Sorellina (L).

Une nièce d’Usherette

Élevée par son propriétaire, Glittering Lights est une fille de l’étalon de Juddmonte Kingman (Invincible Spirit) et de Show Day (Shamardal), lauréate de trois épreuves dont l’Escada Cup (L) à Baden-Baden, sous l’entraînement d’Henri-Alex Pantall. Elle s’est également placée du Premio Elena e Sergio Cumani (Gr3) à San Siro. Ses trois produits qui se sont déjà produits en compétition ont tous gagné. Outre Glittering Lights, elle a également donné Marching Army (Iffraaj), vainqueur à cinq reprises en Angleterre, mais aussi Show Lights (Dubawi), gagnante dans ce même pays puis en France, à Lyon-La Soie, toujours pour Henri-Alex Pantall. Ce dernier a d’ailleurs entraîné la deuxième mère, Monday Show (Maria’s Mon), qui a remporté quatre courses en province. Elle a donné deux autres black types au haras : Magnetic Charm (Exceed and Excel), gagnante des Oaks Farm Stables Fillie’s Stakes (L) et deuxième des Canadian Stakes (Gr2), mais aussi Usherette (Shamardal), qui s’est offert, entre autres, les Dahlia Stakes puis les Duke of Cambridge Stakes. Elle s’est aussi placée du Prix d’Ispahan (Gr1).

Green Desert

Invincible Spirit

Rafha

Kingman

Zamindar

Zenda

Hope

GLITTERING LIGHTS (F3)

Giant’s Causeway

Shamardal

Helsinki

Show Day

Maria’s Mon

Monday Show

La Sylphide

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires