mercredi 28 février 2024
AccueilA la uneHeadman au haras de la Hêtraie

Headman au haras de la Hêtraie

Headman au haras de la Hêtraie

Après trois saisons dans le Centre-Est, Headman rejoint la Normandie. Ses premiers produits auront 2ans en 2024. Il sera proposé à 3.000 € (PV).

Élevé par le prince Abdullah, Headman s’est affirmé comme un vrai bon cheval à 3ans en remportant successivement le Prix Eugène Adam (Gr2) en bon terrain, puis le Prix Guillaume d’Ornano – Haras du Logis Saint-Germain (Gr2) en terrain souple. À la tête du haras de la Hêtraie, Pascal Noue ne tarit pas d’éloges en ce qui concerne sa nouvelle recrue : « À l’époque de son entrée au haras, j’avais trouvé son profil intéressant et son achat judicieux, regrettant même de ne pas avoir eu la clairvoyance de m’y intéresser avant ! J’ai donc toujours gardé un œil sur sa carrière d’étalon. Headman (Kingman) a sailli un peu plus de 210 juments lors de ses trois premières saisons. Et ses propriétaires voulaient le changer de région pour accéder à une autre jumenterie.

C’est une famille maternelle que je connais bien puisque c’est celle d’Apsis (Barathea) et Spanish Moon (El Prado) tous deux pères de Gagnants de Gr1, ainsi que de la double gagnante d’Arc Enable (Nathaniel).

De plus, c’est un fils du grand étalon Kingman (Invinciblle Spirit) et d’une mère issue de King’s Best (Kingmambo), Sadler’s Wells (Northern Dancer), Shirley Heights (Mill Reef) … soit un « mix » de gènes intéressants pour apporter de la précocité et de la qualité de plat sur des juments d’obstacle.

Le cheval toise un peu plus de 1,70m et il a de jolis rayons. De l’avis de tous les éleveurs qui l’ont utilisé, ses premiers produits, qui sont yearlings, semblent hériter de son modèle.

Le fait que de grands éleveurs de la discipline – Thierry Cyprès, Nicolas de Lageneste, Jean-Pierre Dubois, Guy Cherel, Bruno Vagne, Jean-Marie Callier…-, ainsi qu’Arnaud Chaillé-Chaillé, soient impliqués ne peut que me conforter dans mon choix. II a sailli des juments en provenance de bonnes maisons du Centre – les affixes de Thaix, de Champdou, d’Alène, d’Allen, du Seuil, Conti… -, ce qui m’incite à croire qu’il a un bel avenir devant lui en Normandie ! »

Ils ont dit au sujet de Headman

Seamus Murphy : « J’ai acheté deux foals cette année pour Guy Cherel. Ils ont de la taille et beaucoup de chic. »

Bruno Vagne : « J’ai eu deux foals avec beaucoup de taille et un physique intéressant avec pourtant deux petites juments dont c’était le premier poulain… Je vais donc bien sûr continuer de l’utiliser ! »

Nicolas de Lageneste : « Je l’ai utilisé car c’est un cheval bien né, physiquement impressionnant et ses poulains semblent hériter de son physique tout en restant très chics. Je pense qu’il est une bonne option à considérer au moment du choix d’un étalon ! »

Jean-Marie Callier : « Je lui ai fait saillir de bonnes juments et je continuerai de le soutenir car les poulains me plaisent beaucoup. Ils ont du physique et feront sûrement de beaux chevaux de ventes à 2ans. »

Edwige Le Métayer : « Je suis allée jusque dans le Centre faire saillir Madonna du Berlais à Headman et j’ai eu une splendide pouliche avec de la taille et beaucoup d’élégance. Je suis ravie de son arrivée en Normandie ! »

VOUS AIMEREZ AUSSI

1 Salon, 3 objectifs

Lucie Pontoir

Les plus populaires

Salon agriculture

1 Salon, 3 objectifs

Cheltenham betting