mardi 18 juin 2024
AccueilCoursesKandy Park (K) a de l'avenir

Kandy Park (K) a de l’avenir

Auteuil, mardi

Prix Isopani (Haies)

Kandy Park (K) a de l’avenir

Kandy Park (K) (Waldpark) aurait pu rester en plat et il aurait certainement été le favori du Prix Jacques de Vienne (Gr1 AQPS). Après sa deuxième place en plat, à Lignières, la famille Papot a acheté 80 % du poulain, son entraîneur Daniela Mele en conservant 20 %. Et le poulain a enchaîné par deux démonstrations en plat à Moulins et au Lion-d’Angers. Le Prix Isopani lui tendait les bras et il est parti favori de l’épreuve pour ses premiers pas en obstacle. Très beau au rond de présentation, léger dans son modèle, il a fait parler la poudre. Bien parti, Kandy Park a galopé en deuxième position derrière son compagnon d’entraînement Kaylan Dex Tavel (Saddex). Un peu tendu, il est venu à hauteur de ce dernier en face, se montrant plus détendu. Après la troisième haie de la ligne d’en face, Kandy Park a pris les commandes. Sous la menace de Kilt Écossais (Cokoriko) et de Kolokico (Cokoriko) entre les deux dernières haies, le pensionnaire de Daniela Mele les a décramponnés, filant au poteau pour s’imposer de cinq longueurs. Toujours bien placé, Kilt Écossais a conclu deuxième devant le beau Kolokico. Un peu allant, alors qu’il évoluait dans la seconde moitié du peloton, ce dernier s’est rapproché en face et il a été sérieux jusqu’au bout pour prendre la troisième place, précédant Kouca de Thaix (Tunis), laquelle a fait un bel effort dans le tournant final.

Un bon poulain

Kandy Park était attendu depuis un moment sur les obstacles et il a brillé d’emblée dans cette discipline. C’est un poulain de qualité, bien né, et il décroche sa (K) JDG Jumping Star (K). Xavier Papot a eu ces mots après la victoire de Kandy Park : « Il avait montré de la qualité en plat et si l’on peut avoir un poulain comme lui qui est performant en plat et en obstacle, c’est un avantage. Je ne sais pas quel lot nous battons. Était-il vraiment au-dessus ? C’est ce que nous avons vu sur la piste. Il a du gaz, il saute bien et nous sommes soulagés. Je n’oublie pas Guy [Cherel, ndlr] dans cette victoire et je le félicite. Nous avions gagné le premier Prix Isopani [avec Vladimir (K), ndlr] et c’est une course qui nous tient à cœur. Il y a beaucoup d’anglais dans le rond et j’espère qu’il restera pas mal de chevaux en France après la course. La famille Papot garde ses chevaux. » Jockey de Kandy Park, Johnny Charron a déclaré au micro d’Equidia : « ​​​​​J’ai pris le dos de Kaylan Dex Tavel, je connais bien les pensionnaires de Daniela Mele et ils sautent bien. Mais mon partenaire n’arrivait pas à se relâcher et je voulais qu’il le fasse en face. C’est pour cette raison que j’ai isolé Kandy Park à gauche, en face. Il s’est relâché. Il est à l’opposé de ce qu’il montre le matin car, à l’entraînement, il est presque “précieux”, il retape sa foulée avant l’obstacle. Mais l’après-midi, c’est un travailleur, c’est un bon poulain. Il a eu de bonnes courses plates et ça lui a permis de prendre de l’expérience. C’est du bon boulot, bravo à l’équipe ! Quand je vais chez Daniela Mele, je ne vois que des passionnés et cela fait plaisir d’aller sauter là-bas. »

Le petit-fils d’une double lauréate sur les haies d’Auteuil

Élevé par Guy Cherel, Kandy Park est un fils de Waldpark (Dubawi), étalon au haras de Cercy, et de Brookdale (Califet), gagnante de deux courses plates et deuxième sur les haies de Pau. C’est le frère de Hasty Brook (Saddex), exporté en Irlande. Après Kandy Park, Brookdale a eu La Valserine (No Risk at All), une 2ans, et Nordic Moon (Wonderful Moon), une foal. La deuxième mère, Rochdale (Vidéo Rock), a enlevé les Prix Pierre Cyprès et Calabrais sur les haies d’Auteuil et un steeple à Pau. Elle a également terminé cinquième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Elle a donné Damalisque (Linda’s Lad), lauréat du Prix Achille-Fould (L). La troisième mère, Débandade (Le Pontet), a été entraînée par Guy Cherel comme Rochdale et Brookdale. Elle a gagné sur les steeples d’Auteuil, Pau et Compiègne. Passée au haras, Débandade a produit plusieurs bons sauteurs, à l’image de Saying Again (Califet), vainqueur du Grand Cross de Pau (L) et deux fois sur le podium de cette épreuve, de Ladalko (Kadalko), vainqueur de Gr2 sur les claies de Sandown, de Gr3 sur les fences de Warwick et deuxième de Gr1 sur les claies à Newbury, de Nassora (Assessor), troisième du Prix Sytaj (Listed à l’époque), et d’Oumeyade (Smadoun), troisième de Gr2 sur le steeple de Kempton Park. Il s’agit de la famille de Courlis Pontet (Le Pontet), lauréat du Prix Montgomery (Gr3) 1998 et cinquième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 1999, et d’Izmir du Cosquet (April Night), vainqueur du Grand Steeple-Chase du Lion-d’Angers (L).

Dubai Millenium

Dubawi

Zomaradah

Waldpark

Acatenango

Wurftaube

Wurfbahn

KANDY PARK (K) (H3)

Freedom Cry

Califet

Sally’s Room

Brookdale

Vidéo Rock

Rochdale

Debandade

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires