mardi 16 avril 2024
AccueilInternationalSous le signe du destin

Sous le signe du destin

Ascot (GB), samedi

Long Distance Cup (Gr2)

Sous le signe du destin

Frankie Dettori remportant la première course de son (potentiel) dernier British Champions Day avec le Godolphin Trawlerman, un fils de Golden Horn entraîné par les Gosden… Les plus superstitieux diront que c’était écrit !

L’aptitude au terrain très souple était obligatoire. Les courses sur le parcours avec tournant ont été déplacées sur la piste intérieure d’Ascot, annoncée Good to soft à soft, et la piste tirait probablement vers un souple à très souple français. Bien parti, Trawlerman a laissé passer Maxident (Nathaniel), lequel a craqué dans le dernier tournant, et a mené une course d’attente en deuxième position. À l’entrée de la ligne droite, en tête et calé contre le rail, il paraissait battu. Frankie Dettori a laissé passer Kyprios (Galileo) et Ryan Moore, a sorti son partenaire de la corde pour le lancer à l’extérieur de son rival et Trawlerman a bien répondu, refaisant mètre après mètre pour remonter Kyprios et s’imposer d’une petite encolure sur le poteau. Kyprios, pour seulement sa deuxième sortie de l’année, court très bien, d’autant plus qu’il a réussi à se relancer pour finir, mais trop tard. Il faut compter treize longueurs pour retrouver Sweet William (Sea the Stars) tandis que Trueshan (Planteur) doit se contenter de la quatrième place, à une longueur un quart.

Le plan a fonctionné

Trawlerman était difficile à situer. Il a toujours montré des moyens et, l’an dernier, il avait d’ailleurs conclu troisième de la Long Distance Cup après avoir remporté l’Ebor Handicap. En 2023, il a tenté sa chance durant l’hiver dans les Groupes pour stayers des réunions de la Saudi Cup et de la Dubai World Cup, sans briller. Longtemps absent, il a été irréprochable depuis son retour au mois de septembre : une victoire dans une course à conditions avant de survoler les Rose Bowl Stakes (L, 3.200m) à Newmarket par 18 longueurs et, samedi, il décroche son premier Groupe. John Gosden a commenté : « Le plan était de mener mais nous avons entendu qu’un autre cheval allait partir devant et avancer [Maxident, ndlr]. L’idée était donc de l’avoir comme cible et le génie de monsieur Dettori a été de ne pas tout lui demander à l’entrée de la ligne droite, mais de laisser passer Kyprios pour ensuite redemander l’effort au cheval et venir s’imposer sur le poteau. »

Kyprios, deuxième de l’Irish St Leger pour sa grande rentrée, a peut-être trouvé le temps un peu long pour finir. Aidan O’Brien a dit : « Il aurait aimé un terrain un peu meilleur mais il n’y a pas grand-chose à dire, il court de première. Je suis ravi de voir qu’il a récupéré de sa blessure et il a bien progressé sur sa course du Curragh. Il s’est un peu arrêté une fois en tête mais il était en train de revenir au passage du poteau. Nous espérons le revoir l’an prochain. »

Une famille de tenue

Élevé par Godolphin, Trawlerman est un fils de Golden Horn (Cape Cross), basé à Overbury Stud, et de Tidespring (Monsun). Entraînée par Henri-Alex Pantall, elle a décroché son black type en Allemagne, se classant deuxième du St Leger allemand (Gr1, 2.800m) et troisième du Hubertus-Liebrecht-Gedachtnispreis (Gr3, 2.400m). Trawlerman est son meilleur produit. Elle a une 2ans par Golden Horn, achetée 30.000 € à la Goffs Orby Sale l’an passé par Janda Bloodstock. En 2020, Godolphin a présenté la jument à la vente d’élevage de Tattersalls, où elle a été cédée à l’Irish Emerald Stud pour 32.000 Gns.

La deuxième mère, Sweet Stream (Shantou), a gagné le Prix Vermeille (Gr1) ainsi que les Park Hill Stakes (Gr2, 2.900m) sous l’entraînement de John Hammond pour Team Valor. Présentée à Tattersalls lors de la vente d’élevage 2017, elle a été adjugée 1,1 million de guinées à Charlie Gordon-Watson. Outre Tidespring, on lui doit aussi Loveisthehigherlaw (Kodiac), qui a décroché sa Listed en Allemagne à 5ans, sur 2.200m pour les couleurs de la Team Valor.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires