jeudi 20 juin 2024
AccueilCoursesAlentejo confirme l’estime placée en lui

Alentejo confirme l’estime placée en lui

Auteuil, dimanche

Prix Gérard Philippeau (Haies)

Alentejo confirme l’estime placée en lui

Cheval au physique (vraiment) imposant, Alentejo (Saint des Saints) n’a débuté en compétition qu’au printemps de ses 4ans. Il a pris plusieurs places avant de débloquer son compteur le 11 novembre dernier, à Strasbourg. Pour sa première sur la butte Mortemart, le pensionnaire d’Hector de Lageneste et de Guillaume Macaire a enchaîné en s’imposant pour la deuxième fois consécutive. Dimanche, dans un lot fourni en partants, Alentejo a été vu aux avant-postes durant le parcours. En face, le représentant d’Olivier Tricot et de Palmyr Racing a été placé tout près du leader, Exciting Light (Hunter’s Light). D’abord seul en pleine piste dans l’ultime ligne droite, Alentejo s’est calé à la corde après le saut de la dernière haie. Il est parvenu à s’imposer sans forcer, avec trois longueurs et demie d’avance sur Dixan Senora (Myboycharlie). L’animateur, Exciting Light, complète quant à lui le podium à trois longueurs.

Certainement encore meilleur à l’avenir

Hector de Lageneste, co-entraîneur d’Alentejo, nous a dit : « Le cheval progresse de course en course, aussi bien mentalement que techniquement. Il a sûrement encore un peu de marge, même s’il a fait quelque chose de très bien aujourd’hui. C’est un très gros cheval, donc il demande forcément un peu plus de temps. Nous ne sommes pas étonnés de gagner car nous avons toujours estimé Alentejo. Il avait beaucoup de choses pour lui aujourd’hui. Il ne sera que meilleur avec le temps. C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’a pas beaucoup couru et que nous avons été patients. Il n’est pas sûr qu’il soit revu cet hiver. »

Baptiste Le Clerc, qui lui a été associé à de nombreuses reprises depuis le début de sa carrière, a commenté au micro d’Equidia : « Son physique fait qu’il ne gagne qu’à la fin de son année de 4ans. Quand j’étais deuxième avec lui en début d’année à Fontainebleau, j’avais dit à ses entraîneurs que j’avais vraiment de bonnes sensations et qu’il s’agissait certainement d’un cheval de premier plan. Nous avons pris notre temps afin qu’il grandisse. Il fallait du temps et nous l’avons respecté. Alentejo progresse, il a de la marge dans ses sauts, nous l’avons vu. C’est un cheval en devenir, il est bien né, il est beau et plutôt calme. Il a donc beaucoup d’atouts pour bien vieillir. Nous le courrons en haies car il n’a pas encore la maturité d’affronter le steeple, il manque de constance et est encore regardant. Nous allons continuer de le former en espérant qu’il nous le rende, mais je ne suis pas inquiet. »

Le neveu de Perfect Impulse

Élevé par ses propriétaires, Olivier Tricot et Guillaume Macaire, Alentejo est un fils de Saint des Saints (Cadoudal), stationné au haras d’Étreham, et d’Aubana Céleste (Martaline), restée inédite et dont il s’agit du premier produit. Aubana Céleste a également un yearling, Esto Memor (Saint des Saints). La deuxième mère, Aubane (Cadoudal), a remporté les Prix Sagan et de Chambly (Ls). Elle a ensuite produit la toute bonne Perfect Impulse (Poliglote), placée du Grand Steeple-Chase de Paris et du Prix La Haye Jousselin (Grs1). Aubane est également la mère de Sacral Nirvana (Mansonnien), deuxième du Prix Finot (L), et de Scorpio Imperator (Scorpion), gagnant du Prix Grandak et deuxième du Prix Stanley (L). Sacral Nirvana est la mère d’On the Go (Kamsin).

Green Dancer

Cadoudal

Come to Sea

Saint des Saints

Pharly

Chamisène

Tuneria

ALENTEJO (H4)

Linamix

Martaline

Coraline

Aubana Céleste

Cadoudal

Aubane

Miss Dundee

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires