jeudi 20 juin 2024
AccueilCoursesGlorice ou la grande journée de Franck Delibéros

Glorice ou la grande journée de Franck Delibéros

Auteuil, dimanche

Prix Général Donnio (L)

Glorice ou la grande journée de Franck Delibéros

Quelle journée pour la casaque de Franck Delibéros ! Après Kentucky Wood (K) (Balko), dans le Prix Chalet (L), Glorice (Network) s’est imposé dans le Prix Général Donnio (L). Une première pour le propriétaire qui nous a confié : « C’est la première fois que je gagne deux courses à Auteuil et, évidemment, la première fois que je remporte deux Listeds le même jour ! » Probant troisième en dernier lieu du Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr2), Glorice retrouvait la piste d’Auteuil, sur laquelle il n’avait plus évolué depuis un an ainsi que la courte distance de 3.500m, qui devait servir ses intérêts. Rapidement positionné au commandement, le pensionnaire de François Nicolle a animé l’épreuve. Effectuant un véritable cavalier seul dans la phase finale, le représentant de Franck Delibéros, de l’écurie Patrick Joubert et du haras de Saint-Voir n’a pas eu à forcer son talent pour rallier le poteau en tête, dix longueurs devant Champagne Mistery (Shantou). Autre pensionnaire de François Nicolle, Noble Diamond (Diamond Green) complète le podium.

La distance idéale

François Nicolle nous a confié après ce succès : « Glorice est allé à sa main, c’était les ordres. C’est un cheval qui a du rythme, de l’abattage, et qui saute bien. Il manque un peu de tenue pour aborder les 4.500m, voire plus. Ces longues distances ne sont pas trop ce qu’il préfère. Aujourd’hui, nous étions “dans les clous”. J’hésitais entre cette course et le Prix Georges Courtois, mais nous avons finalement opté pour cette Listed. Nous verrons pour la suite… »

Au micro d’Equidia, Angelo Zuliani a ajouté : « Glorice est vraiment un cheval attachant. Tout le monde à l’écurie y tient énormément ! Il est vraiment génial, il est là depuis plusieurs années, en étant toujours aussi régulier et courageux. Cela fait plaisir. Il faut lui faire confiance, être plutôt “passager clandestin”, et il va au bout de cette façon, il est fort. Son talon d’Achille est sa tenue. Lorsque l’on rallonge la distance, c’est toujours un peu moins bien. Cependant, le cheval nous avait rassurés et épatés en dernier lieu, à Compiègne. Il confirme sa forme aujourd’hui… »

LIGNERES_20231120_DEMI_V.jpg

Peut-être Cheltenham pour Champagne Mistery

Quatrième derrière Glorice à Compiègne, Champagne Mistery doit une nouvelle fois s’avouer vaincu face à son aîné. Noel George, son co-entraîneur, nous a appris : « Je suis ravi. Je crois qu’il n’était pas très à son aise sur le terrain collant. Mais c’est un cheval dur, il a très bien couru. Je réfléchis à la suite de son programme, nous allons peut-être tenter une course en cross à Cheltenham. Il s’agit d’un handicap. En le montant “cool” comme cela, cela pourrait être un choix judicieux… »

Noble Diamond prend quant à elle la direction de Pau

Noble Diamond montait une marche réelle au départ de cette Listed. En effet, le cheval découvrait Auteuil alors qu’il restait sur une victoire dans un handicap, en haies, sur la piste de Toulouse, pour ce qui était sa deuxième sortie de la saison. François Nicolle nous a déclaré à son sujet : « Noble Diamond court très bien. Ce sont de très bons débuts à Auteuil. Je suis satisfait. Il va aller à Pau… »

La famille d’Arénice

Élevé par Franck, Marie et Victor Deliberos, Glorice est un fils de Network (Monsun) et de Vixice (Trempolino), placée en plat, haies et steeple en province. Glorice est le premier produit de sa mère qui a eu ensuite, notamment, Hécrevice (Coastal Path), gagnant en haies à Compiègne, et Justice (Great Pretender), une 4ans, lauréate par trois fois cette année en province. Vixice a également un yearling, Médelice (Nirvana du Berlais), et une foal, Nébulice (Goliath du Berlais).

La deuxième mère, Gladice (Cadoudal), s’est placée à deux reprises en quatre sorties, sur le steeple et en plat. Elle a donné cinq gagnants dont Romeobis (Mansonnien), lauréat du Prix Dandolo à Auteuil, mais également Fou Délice (Poliglote), lauréat des Prix Nupsala et Coq Gaulois à Auteuil.

C’est la souche d’Isidore Ranson (Agent Bleu), vainqueur des Prix Jim Crow et Jacques de Vienne (Gr1 AQPS) et troisième du Prix de Craon (Gr1 AQPS) et de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3), et de Maîtresse de Maison (Vidéo Rock), lauréate des Prix Jasmin II et Saida avant de produire Tir au But (K) (Trempolino), vainqueur du Grand Steeple-Chase d’Enghien et du Prix Léon Olry-Roederer (Grs2). En remontant plus loin dans son pedigree, on retrouve le nom d’Arénice (Brezzo), vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 1996.

Königsstuhl

Monsun

Mosella

Network

Reliance

Note

Nicotiana

GLORICE (H7)

Sharpen Up

Trempolino

Tréphine

Vixice

Cadoudal

Gladice

Ténice

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires

Diane elevage

Une

EN Robert Papin