samedi 25 mai 2024

Cravache

Cravache

Un coup de cravache de trop peut coûter très cher aux jockeys, mais si en Europe, aux États-Unis ou en Australie, les pilotes sont obligés de tenir scrupuleusement les comptes, c’est un peu différent à Hongkong. Ils doivent respecter des règles strictes quant à la façon d’utiliser l’outil – sans compter les coups – et, surtout, ne pas le perdre. Dimanche, dans le Jockey Club Mile (Gr2), préparatoire pour le Hong Kong Mile (Gr1), Derek Leung, en selle sur Beauty Joy (Sebring), a demandé à son cheval de prononcer son effort par un coup de bâton sur sa droite avant de passer sa cravache dans la main gauche, à 250m du but. Le tandem se lançait alors à la poursuite de Beauty Eternal (Starspangledbanner), “co-appartenant” au même propriéraire, sans porter cependant la même casaque ni défendre le même entraînement. Malheureusement, la cravache a échappé au jockey, s’envolant dans le ciel. Sans l’aide de ce précieux accessoire, Derek Leung n’a pu demander un ultime effort à sa partenaire, se contentant de lui “tapoter” de la main droite l’encolure. Profitant du souci rencontré par le jockey, Beauty Eternal s’est alors imposée d’une très courte tête. Les commissaires ont demandé des explications à Derek Leung et l’ont prévenu de conserver à l’avenir le contrôle de sa cravache. Le jockey n’a reçu ni amende ni suspension puisque les commissaires ont considéré qu’il n’avait pas commis une telle infraction depuis plus de deux ans. Mais gare à la récidive !

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires