jeudi 20 juin 2024
AccueilCoursesImagine Banbou tire sa révérence

Imagine Banbou tire sa révérence

Fontainebleau, samedi

Prix Chloris (Gr2 AQPS)

Imagine Banbou tire sa révérence

1re IMAGINE BANBOU

2e JIMFA

3e JUPE ROSE

Lauréate l’année passée de cette épreuve (à Saint-Cloud), Imagine Banbou (Coastal Path) participait samedi à la dernière course de sa carrière. Des adieux en compétition réussis pour la lauréate du Prix Glorieuse, de deux éditions du Prix Chloris (Grs2 AQPS), du Prix Bango et du Prix d’Estruval (Grs3 AQPS) qui rentre désormais au haras. La très bonne AQPS d’Évelyne Banchereau n’a qu’une seule fausse note à son palmarès, une huitième place en octobre 2021, dans le Prix des Guilledines (Gr3 AQPS), à Durtal. Entraînée par Sébastien Zuliani depuis ses débuts, elle n’est pas passée loin du sacre lors de son avant-dernière sortie dans le Prix de Craon (Gr1 AQPS), à Saint-Cloud, où elle s’est classée deuxième, derrière l’estimé Jeu de Thaix (Authorized).

Une revanche sur Jimfa

Associée à son fidèle jockey Alexandre Roussel, Imagine Banbou a rapidement été placée en deuxième position, calée à la corde. Alors que de nombreux jockeys sollicitaient leurs partenaires, Alexandre Roussel n’avait encore rien demandé à la sienne. Venant facilement dépasser Icône Angevine (Ballingarry) à 400m du but, Imagine Banbou n’a pas eu besoin de forcer son talent pour s’imposer de deux longueurs devant Jimfa (Magneticjim), laquelle l’avait battue lors de sa dernière sortie dans le Prix Glorieuse. Une longueur et demie plus loin, Jupe Rose (Joshua Tree) termine troisième, pour sa deuxième sortie.

La belle histoire d’Imagine Banbou et de Sébastien Zuliani

Encore sur son petit nuage, Sébastien Zuliani nous a confié quelques heures après le succès d’Imagine Banbou : « Ma compagne travaille dans une entreprise d’aliments complémentaires pour chevaux et elle livrait monsieur et madame Banchereau, avec qui elle s’est liée d’amitié. Nous avons reçu une première jument puis Imagine. Elle a montré de beaux moyens rapidement puisqu’elle s’est classée deuxième pour ses débuts à Fontainebleau. Ensuite, elle a couru à Durtal mais elle n’aurait pas dû… Je n’étais pas installé depuis longtemps et la jument n’était pas assez bien. Puis, elle s’est fait mal à l’écurie et a dû être écartée des pistes pendant six mois. À l’automne, elle est revenue puis a gagné deux Groupes… Et s’en sont suivis de belles places et de beaux succès. À une exception près, elle n’est jamais sortie des deux premières, c’est incroyable. Elle a beaucoup de personnalité. Lors de sa dernière sortie, elle était battue par Jimfa qui apprécie réellement les pistes lourdes. Imagine également, mais elle est plus percutante sur des pistes un peu plus “porteuses”. Il me tenait à cœur qu’elle parte sur une victoire de Groupe. Elle saute très bien mais lorsqu’elle a gagné le premier Groupe, ses propriétaires ont souhaité garder la souche car la mère vieillit. Nous n’avons pas pris de risques mais elle aurait pu débuter en obstacle. Désormais, elle rejoint le haras de ses propriétaires et devrait être saillie par No Risk At All. »

Sept chevaux à l’entraînement et déjà deux championnes

« Je suis installé depuis cinq ou six ans et j’entraîne désormais à côté de l’hippodrome de Durtal, dans les anciennes écuries d’Étienne Leenders. Je n’ai que sept chevaux à l’entraînement dont trois n’ont jamais couru. Tomber sur Imagine, Karoline et Juliette Banbou (Free Port Lux), quatrième du Prix de Craon (Gr1), est incroyable. C’est une année de rêve ! L’obstacle m’attire plus que le plat mais je vis un rêve éveillé avec les “Banbou”. J’ai participé à cinquante-cinq épreuves depuis le début de la saison… Certains ont quarante chevaux et n’ont jamais eu la chance de croiser la route de championnes comme elles… »

Jimfa reste en plat la saison prochaine

Lors de sa dernière sortie dans le Prix Glorieuse (Gr2 AQ), Jimfa (Magneticjim) s’est offert le plus beau succès de sa carrière, et ce pour sa deuxième tentative au niveau Gr2. Mais, samedi, le terrain n’était pas à son avantage, contrairement à Imagine Banbou… Joint par téléphone, Alain Couétil nous a dit : « Le terrain n’était pas le même qu’à Saint-Cloud… Il n’était pas assez lourd pour elle. Jimfa saute bien mais elle n’ira pas en obstacle. L’année prochaine, elle aura de nouveau droit aux courses réservées aux femelles, et les “I” ne nous embêteront plus ! »

La sœur de Karoline Banbou

Élevée par sa propriétaire, Imagine Banbou est une fille de Coastal Path (Halling) et de Vestale Banbou (Apsis), gagnante de sa course à 3ans, sur 2.300m, au Lion-d’Angers. Imagine Banbou est son premier gagnant. La poulinière a également donné Karoline Banbou (No Risk at All), lauréate de deux épreuves dont le Prix des Guilledines (Gr3 AQPS) et deuxième de l’édition 2023 du Prix Jacques de Vienne (Gr1 AQPS), ainsi qu’une 2ans, Louisa Banbou (Silverwave) et Naruto Banbou (Nirvana du Berlais), un yearling. La deuxième mère, Lady Banbou (Useful), a gagné deux courses sur 2.500m et 2.700m à Argentan et Ecommoy. Au haras, elle a donné six gagnants dont Fréro Banbou (Apsis), vedette des handicaps, en steeple, outre-Manche, et troisième notamment du Grand Annual Challenge Cup Handicap Steeple-Chase (Gr3) de Cheltenham. On lui doit aussi Juliette Banbou (Free Port Lux), lauréate à Senonnes et quatrième du Prix de Craon (Gr1 AQPS).

Diesis

Halling

Dance Machine

Coastal Path

Sadler’s Wells

Coraline

Bahamian

IMAGINE BANBOU (F5)

Barathea

Apsis

Apogée

Vestale Banbou

Useful

Lady Banbou

Angel Star

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires