vendredi 21 juin 2024
AccueilCoursesLosange Bleu (K) en patron

Losange Bleu (K) en patron

Auteuil, dimanche

Prix Renaud du Vivier – Grande Course de Haies des 4ans (Gr1)

Losange Bleu (K) en patron

1er LOSANGE BLEU (K)

2e JULY FLOWER (K)

3e JAPON (K)

Nous avons assisté à une grande édition du Prix Renaud du Vivier – Grande Course de Haies des 4ans (Gr1). L’épreuve a été limpide et le grand favori, Losange Bleu (K) (Martaline), s’est imposé de la tête et des épaules devant July Flower (K) Pastorius), Japon (K) (Vision d’État) et Libeccio (K) (Kamsin). Les trois premiers étaient resplendissants au rond de présentation mais, au papier, seule July Flower était l’inconnue pour tenter de faire galoper Losange Bleu. Le champion de la famille Papot a pris les commandes dès le départ, comme à son habitude. Il a mené à sa main et a donné l’impression de contrôler l’épreuve d’un bout à l’autre. Dans le tournant final, le pensionnaire de Dominique Bressou avait encore une action magnifique et il allait très facilement. Sa rivale la plus dangereuse, July Flower, s’est annoncée entre les deux dernières haies. Elle est venue à sa hanche juste après l’ultime obstacle, mais Losange Bleu est reparti pour s’imposer de deux longueurs et demie. July Flower a réalisé une course remarquable pour seulement son troisième parcours en obstacle. Japon a longuement attendu dans la seconde moitié du peloton avant de tracer un dernier kilomètre prometteur.

Le premier Gr1 de la famille Papot en tant qu’éleveur

Losange Vert (Montmartre) avait été le premier élève de la famille Papot à s’imposer dans un Groupe, à l’occasion du Prix Duc d’Anjou (Gr3). Dans le Renaud du Vivier, son frère, Losange Bleu, a offert un premier Gr1 dans la colonne “éleveur” à la famille Papot. Xavier Papot nous a dit : « Quand nous sommes devant, c’est plus facile à vivre ! De ce fait, nous avons la certitude qu’un cheval ne va pas tomber devant nous. Ce sont des courses qui sont toutefois très éprouvantes pour un propriétaire. Nous savions que nous avions le cheval à battre. Nous avions tout à perdre, mais nous avons tout gagné ! C’est superbe ! La grande question que l’on se pose avec lui est : restons-nous en haies ou dirigeons-nous en steeple ? Dominique Bressou n’arrête pas de nous dire que c’est un cheval de steeple et qu’il faut aller en steeple ! Nous attendrons encore un peu. Nous nous posons de bonnes questions car nous avons Sel Jem (Masked Marvel) qui a repris le travail depuis quatre semaines. Ce sont de bons sujets. Il faut que je revoie la course car nous sommes tellement dans l’émotion que nous avons du mal à analyser. C’est fantastique ! Nous avons également Jeu de Thaix (K) et nous avons, dès lors, quelques interrogations à nous poser au niveau de l’écurie. La touche “sympa”, c’est que cette victoire est synonyme de premier Gr1 en tant qu’éleveur. Cela fait quelques années que nous avons des poulinières. »

DemiJIGME1.jpg

Et pourquoi pas le steeple ?

Dominique Bressou a les yeux qui brillent lorsqu’il parle de Losange Bleu sur le steeple. L’entraîneur installé à Dragey nous a déclaré : « Johnny [Charron, son jockey, ndlr] ne le connaissait pas lorsque nous avons fait notre rentrée. Je suis allé sur cette course trop sûr de moi et cela ne s’était pas passé au mieux. Cette erreur nous a bonifiés pour les courses suivantes. Losange Bleu a toujours été un guerrier. Le terrain lourd a été un plus. Il a beaucoup de train. Sa course de rentrée en bon terrain dans le Prix de Maisons-Laffitte (Gr3) nous a mis hors rythme. Tout cela nous a servis. Il a sauté le steeple le matin… Ça va aller (sourires) ! Les 4.400m seront un plus pour lui car ce rythme de course devrait lui permettre de tenir la distance. » Jockey de Losange Bleu, Johnny Charron était en larmes en descendant de son partenaire. Il a expliqué au micro d’Equidia : « C’est une machine ! Je n’ai pas monté le même cheval qu’il y a un mois. Il est parti en mode “patron” et je n’ai fait que siffler et tirer sur mes rênes. Il a été impressionnant ! »

Exceptionnelle July Flower !

Un an après avoir remporté le Prix Jacques de Vienne (Gr1 AQPS), July Flower a terminé deuxième du Renaud du Vivier. Débarrassée du bonnet qu’elle portait à chacune de ses deux premières sorties en obstacle, elle a été placée en troisième position, beaucoup plus près qu’à l’accoutumée. Un peu allante en début de parcours, elle a fait une faute sérieuse à la première haie de la ligne d’en face, son jockey, Felix de Giles, évitant la chute de peu. Elle a réussi à se remettre de cette erreur avant de signer une fin de course exceptionnelle, concluant deuxième. Son entraîneur, Mickaël Seror, nous a confié : « Il n’y a rien à reprocher à la pouliche, nous l’avons montée volontairement de façon plus offensive aujourd’hui, étant donné que les chevaux de la course étaient des chevaux qui se montent de cette manière. Nous ne voulions pas nous retrouver derrière de mauvais chevaux à l’entrée de la ligne d’en face et devoir faire un effort pour les doubler. July Flower a tiré jusqu’à l’entrée de la ligne d’en face, et elle a fait sa grosse faute à ce moment-là, car elle a relâché le mors. Nous sommes allés progressivement avec elle pour l’amener au top pour ce Gr1. Il y a peut-être encore quelques petits réglages à effectuer, mais nous arrivons avec une pouliche qui a débuté en fin de saison. Trois courses après, nous sommes battus par le cheval qui a dominé la génération à 3ans et la génération française à 4ans. July Flower fait partie du top de sa génération… »

Japon a tout l’avenir devant lui

Japon a fait sa meilleure valeur, venant cueillir la troisième place, après une longue course d’attente. Encore tout neuf, il a un bel avenir qui s’annonce à lui. Son entraîneur, François Nicolle, nous a déclaré : « Japon a très bien couru. Sa course préparatoire ne s’était pas déroulée comme nous le voulions. Je trouvais qu’il en avait beaucoup trop fait. Il avait tiré, s’était bagarré… Il fallait le caler, sinon il allait finir arrêté. J’ai demandé à son jockey de le monter un peu “off” cette fois. Évidemment, faire cela dans les Grs1, ce n’est pas facile. Il est encore tendre mais c’est un très bon cheval. Il a très bien fini. Nous pourrons maintenant le monter comme nous voulons. Avec plus de métier, nous aurions pu le monter dans le dos des leaders. Peut-être qu’il ira en steeple à l’avenir, nous verrons ! »

Le frère de Losange Vert

Élevé par l’écurie Mme Patrick Papot, Losange Bleu est un fils de Martaline (Linamix) et de Sweet Valrose (Cadoudal), sur le podium sur les haies d’Auteuil et d’Enghien à 3ans. Achetée pour rejoindre l’élevage Papot, Sweet Valrose lui a donné d’emblée un vainqueur de Groupe avec Losange Vert (Montmartre), gagnant du Prix Duc d’Anjou (Gr3). Auparavant, elle avait donné Osso Bello (Corri Piano), troisième du Prix Montgomery (Gr3), Vomero (Corri Piano), deuxième du Prix Stanley (L), et Vicenzo Mio (Corri Piano), troisième de Gr2 sur les claies de Cheltenham à 4ans. Après Losange Bleu, Sweet Valrose a eu Losange Vert Bleu (Night Wish), un 3ans, lui aussi entraîné par Dominique Bressou. Losange Bleu est un neveu de Blue Shark (Cadoudal), lauréat du Finale Juvenile Hurdle (Gr1) à Chepstow et du Prix Ketch (L) à Auteuil. Il s’agit de la souche à l’origine de champions d’obstacle comme Grandouet (Al Namix), et aussi de la multiple gagnante de Gr1 Bénie des Dieux (K) (Great Pretender), et de l’étalon Cokoriko (K) (Robin des Champs).

Mendez

Linamix

Lunadix

Martaline

Sadler’s Wells

Coraline

Bahamian

LOSANGE BLEU (K) (H4)

Green Dancer

Cadoudal

Come to Sea

Sweet Valrose

Tip Moss

Sweet Beauty

Sweet Virginia

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires