samedi 24 février 2024
AccueilA la uneMartel et Shalabini restent à 2.000 €

Martel et Shalabini restent à 2.000 €

Martel et Shalabini restent à 2.000 €

Situé tout près du Mans, dans la Sarthe, le haras de Saint-Fray, animé par Catherine Savare, a dévoilé les tarifs de ses deux jeunes étalons pour l’année 2024, à savoir Martel et Shalabini.

Après une première saison de monte incomplète en 2023, Martel (Frankel) va effectuer sa première saison pleine en 2024, année où l’étalon va également accueillir ses premiers foals. Ce grand cheval d’1,73m est issu d’un croisement plus qu’intéressant pour les éleveurs. Celui de Frankel (Galileo), meilleur étalon européen selon les gains, sur Scat Daddy (Johannesburg), dont certains des fils réussissent particulièrement bien au haras, à l’image de Justify ou No Nay Never. Lady of Shamrock (Scat Daddy), la mère de Martel, est lauréate de sept courses de 2ans à 4ans dont deux Grs1 sur le gazon : les American Oaks (2.000m) et les Del Mar Oaks (1.800m). Elle avait été achetée pour 2 M$ sur le ring de Keeneland par Wertheimer & Frère. En piste, Martel a remporté ses deux premières courses à 2ans. À 3ans, il s’est adjugé le Prix de l’Avre (L) avant de se placer dans le Prix du Lys Longines (Gr3). Il n’a pu poursuivre sa carrière suite à une blessure survenue après sa dernière course deauvillaise. Catherine Savare a déclaré : « Martel est issu d’un croisement magnifique, avec deux des étalons les plus en vogue actuellement. Il a l’avantage d’avoir à la fois le pedigree, le modèle – car c’est un magnifique cheval – et les performances. Il en avait réalisé une très belle lors de sa victoire à Longchamp. C’était un poulain doté d’un gros potentiel. Pour les éleveurs, Martel permet d’avoir accès au sang de Frankel pour une somme très modeste ! Cette année, il a sailli des juments de plat comme d’obstacle. »

Shalabini accueillera ses premiers yearlings

Restant lui aussi au tarif inchangé de 2.000 €, Shalabini est un fils de Nathaniel (Galileo). Il descend d’une solide famille Aga Khan. Sa mère, Shalanaya (Lomitas), est gagnante du Prix de l’Opéra (Gr1), à 3ans. Après deux sorties en plat, Shalabini avait été dirigé sur les obstacles où il n’était pas parvenu à s’illustrer, connaissant des problèmes testiculaires. La première génération de l’étalon va avoir 2ans en 2024. Celle-ci donne pour le moment satisfaction à son entourage : « Il y a certains yearlings de Shalabini à la maison qui sont vraiment intéressants, d’un point de vue du physique comme du comportement. Ce sont de beaux poulains, solides, avec de l’os. Ils sont également bien dans leur tête, assez sûrs d’eux. Ils ne sont pas nombreux mais, pour le moment, nous ne sommes nullement déçus de la production. Shalabini était un très gros sauteur lorsqu’il était chez François Nicolle. J’ai donc plutôt tendance à lui voir une vocation obstacle. Qui plus est, son croisement Nathaniel x Lomitas apporte de la tenue. Pour des croisements voués à l’obstacle, je pense que cela peut être très bien… »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires