jeudi 22 février 2024
AccueilCoursesMika d’O en bon nageur

Mika d’O en bon nageur

Lyon-Parilly, jeudi

Cavalassur – Prix du Grand Camp (L)

Mika d’O en bon nageur

Gagnant du Grand Prix du Département 06 – Défi du Galop (L) en début de saison, Mika d’O (Martinborough) prouvait à cette occasion qu’il pouvait se sortir d’une piste collante. Ne parvenant pas à confirmer ensuite, en bon terrain, dans le Prix Bedel et dans le Grand Prix de Lyon – 6e Étape du Défi du Galop (Ls), Mika d’O avait été écarté des pistes jusqu’à la fin de l’été. Pour sa rentrée dans le Cavalassur – Prix du Grand Camp (L), le représentant de Karin Brieskorn n’a pas fait dans la demi-mesure en s’imposant de toute une classe. Rapidement aux avant-postes, Mika d’O a animé l’épreuve au côté de Belgian Prince (Prince Gibraltar). Resté le long de la corde, le pensionnaire de Stefan Richter a accéléré en progression à l’entrée du tournant final. À cet instant du parcours, on a d’ailleurs rapidement compris que la messe était dite. Repartant dans la phase finale, Mika d’O s’impose sûrement par six longueurs, étant même longuement flatté aux abords du poteau par Alexis Pouchin. Derrière, il y a eu lutte pour les places. C’est finalement la favorite, Clemmie C (Churchill) qui s’en empare, prouvant une nouvelle fois sa régularité à ce niveau. La troisième place à une longueur et demie, revient à une autre adepte des pistes bien souples Queen Lady (Helmet), laquelle n’a pas quitté d’une semelle le sillage du lauréat dans le parcours avant de céder.

La casaque est restée blanche !

Encore à cheval, Alexis Pouchin, le pilote de Mika d’O, a confié sur Equidia avec une certaine pointe d’humour : « Dans ce terrain exigeant, Mika d’O est un drôle de cheval ! Peu de chevaux sont capables de l’accrocher, il a beaucoup d’action. Aujourd’hui, certains allaient plus vite que lui habituellement, mais Mika d’O les a bien usés tout au long de la course. Il s’impose facilement. En allant devant, l’objectif était de ne pas tacher la casaque blanche… et c’est réussi (rires). »

Clemmie C passera en vente en décembre chez Tattersalls

Depuis qu’elle est arrivée en France, au printemps, Clemmie C n’est jamais sortie du podium en quatre sorties à ce niveau, se classant deuxième du Prix Dahlia – Fonds Européen de l’Élevage et troisième des Prix des Tourelles – Fonds Européen de l’Élevage et du Prix Étalon Lavello – Haras du Lion – Prix Urban Sea – Fonds Européen de l’Élevage (Ls). Prochainement, la pouliche prendra la direction de la vente d’Élevage de Tattersalls, où elle sera présentée par Highclere Stud sous le lot 1705. Son mentor, Francis-Henri Graffard, nous a dit : « La pouliche court bien. Aujourd’hui, il fallait une vraie aptitude aux pistes pénibles pour l’emporter. Malheureusement, elle est une nouvelle fois tombée sur un « os ». Elle ne devrait pas recourir avant son passage en vente. »

Queen Lady part au haras

Courageuse, Queen Lady parvient à décrocher son caractère gras. Plus connue dans la catégorie des gros handicaps, la représentante de Chevotel Racing en était à son troisième essai à ce niveau. Auparavant, elle n’avait pu figurer à l’arrivée d’une Listed sur 2.200m à Baden-Baden, ainsi que dans le Prix Dahlia dernièrement. L’un de ses entraîneurs, Carlos Lerner, nous a dit : « Nous sommes très heureux d’avoir pu rendre Queen Lady black type. La pouliche a monté les échelons au fil de ses sorties. Il ne faut pas oublier qu’elle avait une valeur handicap de 28 en début de carrière ! Elle adore le terrain pénible. Désormais, je pense qu’elle va aller à l’élevage. Il faut encore que l’on en discute avec ses propriétaires, mais cela semble être la meilleure chose que l’on puisse lui apporter. Elle quitte la scène sur une bonne note… »

Le neveu du bon stayer Askar Tau

Élevé par Christophe Jouandou, Mika d’O est un fils de Martinborough (Deep Impact), désormais étalon au haras de la Baie, où il saillit majoritairement pour l’obstacle, et d’Allez Hongkong (Sakhee), restée inédite et acquise pour 5.000 €. Yearling, il avait été présenté à Osarus par le haras des Faunes et avait été acheté 3.000 € par Daniel Cole. Outre Mika d’O, Allez Hongkong a donné Moko (Amarillo), lauréat de huit courses entre 2.200m et 3.000m en France, et Ascot Day (Soave), gagnant de cinq courses dont un handicap sur 2.400m à Epsom. Elle a un 2ans, King Ascot (Dariyan), acheté 11.000 € par Krzyztof Ziemianski à la vente de yearlings d’octobre d’Arqana, et une yearling, Ascot In (Stunning Spirit), qui a été achetée 6.000 € par Beswick Brothers Bloodstock en octobre chez Arqana. Son 3ans par Galiway (Galileo), toujours maiden, est entraîné par Giada Menato.

La deuxième mère, Autriche (Acatenango), a remporté trois Listeds en Allemagne sur 1.600m et 2.000m. Au haras, elle a donné le premier bon cheval de Nurlan Bizakov, Askar Tau (Montjeu), lauréat de la Doncaster Cup (Gr2), de la Lonsdale Cup (Grs2) et des Sagaro Stakes (Gr3), ainsi qu’Amie Noire (Soldier of Fortune), gagnante de Listed en Suède, ou encore Arango (Dai Jin), troisième du St Leger allemand (Gr3). C’est une bonne souche du Gestüt Zoppenbroich (l’éleveur de Königsstuhl).

Sunday Silence

Deep Impact

Wind In Her Hair

Martinborough

Nureyev

Halwa Song

Morn Of Song

MIKA D’O (H5)

Bahri

Sakhee

Thawakib

Allez Hongkong

Acatenango

Autriche

Aminata

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires