vendredi 23 février 2024
AccueilCoursesPrincesse Saphir repousse encore ses limites

Princesse Saphir repousse encore ses limites

Lyon-Parilly, jeudi

Prix des Chrysanthèmes (Classe 2)

Princesse Saphir repousse encore ses limites

Elle n’a plus connu la défaite en quatre sorties désormais. Lauréate de son maiden au mois de mai, Princesse Saphir (Prince Gibraltar) a ensuite mis du temps à confirmer. Discrète à trois reprises, l’élève et représentante de l’écurie Gribomont et de l’écurie du Sud a refait surface dans la catégorie des réclamers en triomphant par deux fois avant de briller dans un handicap sur 1.800m à Marseille-Borély dernièrement. Jeudi, à Lyon-Parilly, il fallait avoir une réelle aptitude aux pistes pénibles car le terrain était mesuré collant (4,3 à 4,5). Étant issue de Prince Gibraltar (Rock Of Gibraltar), qui a pour réputation de transmettre une aptitude aux pistes bien souples, Princess Saphir n’a pas semblé dérangée par l’état du terrain. Bien au contraire !

Une monte inspirée de Ryan Moore ?

Après avoir pris son temps au départ, la pensionnaire de Patrice Cottier a patienté dans la seconde partie du petit peloton. Il y a quelques jours, à Santa Anita, la monte de Ryan Moore avait été saluée par bon nombre d’admirateurs lorsqu’il avait fait plonger Auguste Rodin (Deep Impact) le long du rail dans la phase finale de la Breeder’s Cup Turf (Gr1). Marvin Grandin a fait de même en lançant Princesse Saphir dans un trou de souris le long de la lice intérieure. Refaisant de ce fait son retard sur les premiers, Princesse Saphir s’est ensuite nettement détachée pour l’emporter de trois longueurs face à Pépète (Attendu), récente troisième du Prix Delahante (L). Elle devance d’une tête Michigan Fire (Camacho), venu un peu trop tôt à l’entrée de la dernière ligne droite. Le pilote vainqueur, Marvin Grandin, a confié sur Equidia : « Dans tous les terrains, la pouliche est froide. Aujourd’hui, il faut dire qu’elle a été très avantagée par la piste collante. Elle a vraiment bien accéléré pour finir. Je l’aime beaucoup. »

Une belle souche allemande

Princesse Saphir n’a pas atteint son prix de réserve (9.500 €) à la vente de yearlings Osarus où elle était présentée par le haras de la Côte Fleurie. Elle est issue de la cinquième génération de Prince Gibraltar (Rock of Gibraltar) qui officie au haras de Cercy. La mère, Emeraude Flower (Canford Cliffs), disparu cet été, a remporté quatre victoires, de 1.850 à 2.600m. Son premier produit, Franky Forever (Dream Ahead), a gagné une fois et s’est classé deuxième dans une Classe 1 avec à la clé une valeur 40. Elle a un yearling et une foal par Prince Gibraltar. La deuxième mère, Selana (Lomitas), s’est classée deuxième dans les Schwarzgold Rennen (L), et a produit la lauréate de Zukunfts Rennen (Gr3) Salona (Lord of England), mère de deux black types, et le gagnant de Listed en Allemagne Santino (Rock of Gibraltar).

Danehill

Rock of Gibraltar

Offshore Boom

Prince Gibraltar

Pennekamp

Princess Sofia

Russian Royal

PRINCESSE SAPHIR (F2)

Tagula

Canford Cliffs

Mrs Marsh

Emeraude Flower

Lomitas

Selana

Seldom

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires