mercredi 19 juin 2024
AccueilInternationalNour Hady, le champion d’Éric Legrix

Nour Hady, le champion d’Éric Legrix

Casablanca-Anfa (MA), dimanche

Prix de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan (Gr3 PA)

Nour Hady, le champion d’Éric Legrix

Cette saison, Nour Hady (Dahess) s’est imposé comme l’un des meilleurs de sa génération au Maroc. En neuf sorties, il a remporté sept courses, et notamment lors de sa dernière sortie à Anfa, dans le Moulay Abdellah où il a dominé l’épreuve de sept longueurs. Élève et représentant de l’écurie Zakaria Hakam, il était associé dimanche à Zouhair Madihi et a pu être placé dans le sillage des chevaux de tête. Venant à leur hauteur avec beaucoup de ressources dans le dernier tournant, il a accentué son avance dans la ligne droite pour s’imposer avec une extrême facilité et sans être vraiment menacé par ses concurrents. Il devance Al Mambir Fal (Al Mamun Monlau) ainsi que Estiqbal RM (Yakhlef) monté par Guillaume Guedj-Gay. Les quatre premiers sont entraînés au Maroc. Le premier international, le Français Sultana (Af Al Buraq), termine cinquième.

Il pourrait voyager

Éric Legrix, mentor de Nour Hady, nous a appris « Nous avons gagné le Grand Prix de Marrakech avec lui ainsi que l’une des meilleures courses de l’année ici. Le cheval a couru huit fois cette année, il a gagné six fois pour une deuxième place et une troisième. Il était très bien et il a prouvé aujourd’hui qu’il était le meilleur. C’est un super cheval, il a encore de la marge. Pour la suite, si l’opportunité se présente, nous pourrions voyager en France, au Qatar ou à Dubaï. Son jockey, Zouhair Madihi, a 23 ans et selon moi, il est l’un des meilleurs du pays. Nous travaillons ensemble depuis six ans. L’année dernière, il a remporté plus de 350 courses et cette année, il en a gagné plus de 340. Il est très fin et monte de belles courses. Il est humble et souriant. Il ne travaille pas au quotidien chez moi. Je suis installé à 45 minutes de Casablanca. Là-bas, nous avons une propriété privée où nous élevons également. Le site privé appartient à l’écurie Hakam qui existe depuis plus de 40 ans. »

Sa mère a remporté une course internationale à Casablanca

Élevé par ses propriétaires au Maroc, Nour Hady est un fils de Dahess (Amer), basé au haras de Thouars, et de Nour Hadya (Nour Thabet), laquelle a notamment remporté une course internationale à Casablanca. Au haras, elle a déjà donné de nombreux gagnants à l’image de Nour Ayda, lauréate de quatre courses au Maroc. En 2022, elle a donné naissance à Nour El Had (No Risk Al Maury) et elle appartient toujours à l’écurie Zakaria Hakam.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires