jeudi 20 juin 2024
AccueilA la unePour quelques euros de plus

Pour quelques euros de plus

Classements propriétaires et entraîneurs en plat

Pour quelques euros de plus

La fin de l’année approche à grands pas et les différents classements sont scrutés avec attention. Chez les propriétaires en plat, la lutte fait rage et le suspense devrait encore nous tenir en haleine quelques jours…

PT_20231205_MUHAARAR_QUART_H.jpg

Propriétaires

Au bout du suspense

2.523 €. C’est ce qui sépare Gousserie Racing, premier, et l’écurie Wertheimer & Frère, deuxième, au classement des propriétaires au matin du 5 décembre. C’est peanuts ! L’écart s’est beaucoup réduit ces dernières semaines : après le Royal-Oak, la casaque de la famille Chehboub comptait encore 50.000 € d’avance sur celle d’Alain et Gérard Wertheimer. La lutte sera au bout du suspense et elle se jouera certainement sur des détails.

Nombre de chevaux : avantage Wertheimer

Côté force de frappe, l’avantage est à Wertheimer & Frère. Si l’on enlève les yearlings déjà déclarés à l’entraînement ainsi que Junko (Intello), en piste à Hongkong dimanche et qui ne peut plus jouer aucun rôle dans le classement, la casaque bleue et blanche a 66 chevaux en âge de courir à l’entraînement au matin du 5 décembre. Du côté de la famille Chehboub, en enlevant les yearlings ainsi qu’Horizon Doré (Dabirsim) – en piste lui aussi à Hongkong –, on trouve 39 chevaux en âge de courir toujours déclarés.

Avantage Wertheimer sur le nombre, mais est-ce significatif ?

Force de frappe géographique : avantage Chehboub

À Deauville, le programme propose encore deux Listeds avant la fin de l’année. Une victoire dans l’une de ces deux compétitions serait un véritable plus. Entre Chantilly et Deauville, côté hippodromes dits parisiens, les deux écuries trouveront également des courses à conditions. Mais avec moins de 3.000 € d’écart entre ces deux casaques, les “petits” chevaux pourraient aussi jouer un rôle déterminant, tout comme les opportunités géographiques. C’est peut-être là un avantage pour Gousserie Racing qui possède des éléments à l’entraînement aussi bien à Chantilly qu’à Deauville, ainsi que du côté du Sud-Est. Cela lui ouvre des opportunités sur les trois réunions encore prévues à Vivaux et deux autres programmées à La Soie. Ainsi, on trouve deux éléments de l’écurie engagés lors de la réunion du 9 décembre à Vivaux et cinq lors de la réunion du 12 décembre sur ce même hippodrome. Certes, il ne s’agit pas de “grandes courses” mais, bien entendu, chaque euro compte à ce stade. Gousserie Racing a également des chevaux partants dans les prochaines réunions de Deauville et de Chantilly. Au total, lors des sept jours à venir, l’écurie peut potentiellement compter sur treize partants. Sur la même période, l’écurie Wertheimer & Frère, à ce stade, pourrait compter sur quatre partants.

Concernant la troisième place du classement, Serge Stempniak devrait garder la médaille de bronze. Il compte 465.466 € d’avance sur la Yeguada Centurion, quatrième.

Entraîneurs

Jean-Claude Rouget… et de loin

Il ne peut plus être rejoint. L’entraîneur, basé entre Deauville et Pau, compte plus de 2.667.000 € d’avance sur André Fabre, deuxième au classement général. Une avance qui pourrait encore s’accroître puisque Jean-Claude Rouget a deux meetings hivernaux à domicile, même si cela n’interdit pas à André Fabre d’avoir, de son côté, quelques cartouches du côté de Deauville et de Chantilly, et d’engranger ainsi quelques euros. Mathématiquement, il lui est cependant impossible de refaire son retard. Jean-Claude Rouget va ainsi décrocher son cinquième Cheval d’or.

Côté jockeys, aucun suspense là non plus… et pour cause. La course à la Cravache d’or s’est conclue le 31 octobre dans le cadre de la nouvelle formule (en essai) et Maxime Guyon est d’ores et déjà couronné.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires