vendredi 14 juin 2024
AccueilCoursesPrestige d'Olva frappe fort lui aussi

Prestige d’Olva frappe fort lui aussi

Cagnes-sur-Mer, lundi

Prix du Vercors (Haies, peloton B)

Prestige d’Olva frappe fort lui aussi

Une demi-heure après la brillante victoire de Karthage (Galiway) dans le peloton A du Prix du Vercors, le peloton B de cette épreuve a souri à un autre poulain qui a gagné plaisamment, Prestige d’Olva (Recorder). Supplémenté pour prendre part à cette épreuve, le représentant d’Éric Ciechanowicz et de Vanessa Oger a gagné dans la même configuration que Karthage. Il a eu un rival avec lui, Brevands (Shalaa), qui l’a fait beaucoup galoper, en début de course. Malgré cela, hormis une erreur dans le tournant final, Prestige d’Olva a toujours évolué avec beaucoup de ressources. Dans la phase finale, il a déployé de belles foulées pour l’emporter de trois longueurs et demie, avec de la marge, causant une impression aussi favorable que celle laissée par Karthage en ouverture de la réunion. En attendant les pouliches du Prix des Citronniers, Prestige d’Olva et Karthage ont marqué des points en vue du Prix André Masséna (L). Eliite (Mr. Owen) a galopé au centre du peloton, avant de gagner des rangs au bout de la ligne d’en face. Il a terminé fort pour se classer deuxième devant Nemo Lises (Pastorius) et Blas (Anodin). Le favori, Gardien de Musée (Chœur du Nord), a commis une faute dès la première haie, étant relégué parmi les derniers. Il a été arrêté au début de la ligne d’en face.

Certainement un bon cheval

Entraîneur de Prestige d’Olva, Yannick Fouin a précisé au micro d’Equidia : « C’est un poulain que nous apprécions et qui travaille bien. Vanessa [Oger, ndlr], qui l’a élevé, a fait la première partie du boulot avec lui et j’ai peaufiné le travail derrière… Prestige d’Olva nous a démontré qu’il avait besoin de s’endurcir gentiment. Nous avons pris notre temps. Je ne voulais pas le débuter en terrain lourd. Il a montré sa qualité aujourd’hui. Ça n’a pas été simple en partant et pendant un tour, nous étions de front et je n’aime pas cela. Je suis assez content qu’il finisse avec des ressources. Il faudra qu’il mûrisse dans le bon sens, mais c’est certainement un bon cheval. » Jockey de Prestige d’Olva, Tanguy Andrieux a ajouté : « C’est un poulain que j’adore, qui est très “sympa”. Nous avons mis du temps à le façonner, à le dresser, mais c’est un chic cheval. »

Une mère gagnante en obstacle à 3ans

Élevé par Vanessa Oger, Olivier Sauvaget, Roger-Yves et Nicolas Simon, Prestige d’Olva est passé plusieurs fois sur le ring des concours de modèles et allures pour futurs sauteurs. À la vente d’été Arqana 2022, il a été racheté 30.000 €. C’est un fils de Recorder (Galileo) et de La Pleine Lune (Early March), gagnante en débutant à 3ans sur les haies de Clairefontaine et troisième sur le steeple d’Auteuil. Prestige d’Olva est le premier produit de sa mère, qui a eu ensuite Matmatah (Bande), un yearling, et Nikita Winner (Bande), une foal. La deuxième mère, Titi Jolie (Blushing Flame), a terminé deuxième du Prix Wild Monarch (L). C’est la sœur de Mister Emily (Mister Conway), lauréat du Prix Prince d’Écouen (L).

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Recorder

Danehill Dancer

Memory

Nausicaa

PRESTIGE D’OLVA (H3)

Dansili

Early March

Emplane

La Pleine Lune

Blushing Flame

Titi Jolie

Petite Émilie

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires