vendredi 14 juin 2024
AccueilCoursesBleu Kazakhstan et bleu Godolphin

Bleu Kazakhstan et bleu Godolphin

MEYDAN (AE), VENDREDI

Bleu Kazakhstan et bleu Godolphin

Le Kazakhstan s’est invité à la Dubai World Cup dans un super vendredi à Meydan. Le cheval de la réunion et d’un pays entier est Kabirkhan (California Chrome) qui, dans neuf semaines, peut imiter son père. La réunion a aussi été marquée par un coup de trois de Godolphin avec Measured Time (Frankel) qui s’est promené dans le Jebel Hatta (Gr1), et les victoires des deux frères Mysterious Night (Dark Angel) et Star of Mystery (Kodiac) dans l’Al Fahidi Fort (Gr2) et le Blue Point Sprint (Gr2). Un grand bravo à la mère Mistrusting (Shamardal) : deux Groupes dans la même réunion, cela n’arrive pas tous les jours !

Une balade dans le Al Maktoum Challenge

Le Kazakhstan sera dignement représenté dans la Dubai World Cup. Kabirkhan a passé le test de l’Al Maktoum Challenge (Gr1) avec mention très bien, deux semaines après avoir remporté un handicap avec un rating 97. Les courses sur le dirt de Meydan sont toujours difficiles à lire mais le représentant de Tlek Mukanbetkaliyev, qui avait connu une seule défaite dans le Derby Russe, s’est imposé en cheval déclassé. Il a galopé pas loin de Walk of Stars (Dubawi) et First Constitution (Constitution) qui ont assuré un train soutenu. Mais dans le dernier tournant, il dominait la course sans que rien ne lui ait été demandé. Pat Dobbs a appuyé sur le bouton à 400m du poteau et Kabirkhan est parti en solitaire. Il a mis presque cinq longueurs à Franz Strauss (Golden Horn) et à l’américain Clapton (Brethren) qui affichait un rating 112 avant la course. Doug Watson a fait du grand travail. L’américain, un vétéran de Dubaï, a attendu vingt ans avant de remporter un premier Gr1 (pur-sang) : « C’est exceptionnel pour toute l’écurie et surtout pour son propriétaire qui est en train de vivre un rêve. Kabirkhan a montré des moyens depuis qu’il est arrivé chez moi. Ce n’était pas évident de le courir à deux semaines, face à de meilleurs rivaux, mais il a beaucoup appris. Il est mieux parti, il a accepté les projections de sable sans broncher et il a bien accéléré. Je pense aller directement sur la World Cup. »

Kabirkhan, élevé par Kehner Thoroughbreds, a été acheté 12.000 $ à Keeneland September. Il appartient à la troisième et dernière génération américaine de California Chrome (Lucky Pulpit), condamné par les éleveurs avant des débuts de ses premiers juniors. Deux fois Horse of the Year, lauréat de sept Grs1, il a gagné la World Cup en 2016. Karbirkhan est le premier gagnant de Gr1 dans l’hémisphère de California Chrome qui officie maintenant au Japon, offert à 4 millions de yens au Arrow Stud.

Measured Time en vrai cheval de Gr1

En dernier lieu, Measured Time avait gagné l’Al Rashidiya (Gr2) en cheval de Gr1. Il a confirmé l’impression dans le Jebel Hatta (Gr1) et il a décroché son ticket pour le Dubai Turf (Gr1). William Buick n’a pas inventé grand-chose. Il a attendu les 300 derniers mètres pour placer la pointe de vitesse de son poulain et il a creusé l’écart sans problème, alors que Mawj (Exceed and Excel) a cédé. Poulain encore tout neuf, à sa sixième sortie, il a mis presque deux longueurs au français d’élevage Ottoman Fleet (Sea the Stars), qui a bien fini à la deuxième place. Charlie Appleby a dû beaucoup travailler sur ce poulain un peu tardif : « Il continue dans sa progression. Il n’a connu qu’une seule défaite, quand on avait décidé de le rallonger sur 2.400m puisqu’il est frère de Rebel’s Romance. On l’a raccourci et il a repris son chemin. Il a bien mérité sa place dans le Dubai Turf. » Measured Time est le 34e gagnant de Gr1 de son père Frankel (Galileo). Godolphin avait acheté la deuxième mère Short Skin (Diktat), gagnante des Musidora Stakes (Gr3), pour 1,4 million de Guinées à Tattersalls December en 2006. La mère Minidress (Street Cry), placée black type, a produit le lauréat de la Breeders’ Cup Turf (Gr1) Rebel’s Romance (Dubawi). Minidress a un yearling par Dubawi (Dubai Millennium) et a visité le même étalon l’an dernier.

Barakka sur ses terres

Onzième de la Jewel Crown (Gr1 PA) en décembre à Abu Dhabi, Barakka (Af Al Buraq) retrouvait Meydan et son dirt vendredi dans l’Al Maktoum Challenge Round 2 (Gr1 PA). Le représentant de Sultan Ali aime cette piste, lui qui s’était classé deuxième de la Kahayla Classic (Gr1 PA) l’an passé. Mais il a failli tomber sur un os nommé Alarqam (Jaafer Asf). Il n’avait pourtant pas son expérience puisque le représentant de Nasir Askar disputait sa troisième sortie seulement – après deux victoires. Il a obligé Barakka à s’employer jusqu’au bout, lui rendant coup pour coup dans la ligne droite, les deux ayant évolué aux avant-postes – la meilleure des tactiques sur le dirt de Meydan. Barakka s’impose finalement d’une longueur et demie devant Alarqam, tandis qu’il faut compter quatorze longueurs pour retrouver le troisième, Faaris (Mahabb). Notons qu’Alarqam était passé sur le ring d’Arqana sous le nom de Neptune Al Maury. Présenté par Éric Ventrou à 2ans lors de la vente de pur-sang arabes, il avait été adjugé 78.000 €. En janvier 2023, il a été présenté lors de la vente online du 31 janvier où, présenté par l’écurie de Grenoux, il avait été adjugé 52.000 € à Zied Romdhane. Quant à Barakka, il est un cousin de bons éléments de Shadwell en Grande-Bretagne : Salaama (Mahabb), gagnante du Emirates Equestrian Federation International Stakes (Gr2 PA) à Newbury, et Rasaasy (Munjiz), gagnant de cette même épreuve.

Mysterious Night le plus Fort

Une semaine après une balade de santé dans un handicap, Mysterious Night a offert un huitième succès à Godolphin et son entraîneur Charlie Appleby dans l’Al Fahidi Fort (Gr2). Très prometteur à 2ans quand il avait gagné les Summer Stakes (Gr1) au Canada, il a été castré après les Craven Stakes (Gr3) mais il a mis du temps à revenir. William Buick a monté une course parfaite derrière l’animateur Majestic Pride (Shamardal) et il a trouvé le passage en s’appuyant, sans faire de faute, sur Danyah (Invincible Spirit) dans les 300 derniers mètres. Il a gagné d’une longueur – avec un chrono (1’21’’73) pas loin du record – devant Vafortino (New Bay) qui a bien fini le long du rail pour prendre la deuxième place d’une tête sur Danyah. Le français King Gold (Anodin) a tracé un parcours correct, compte tenu des 2 kg de surcharge et de la rentrée. Il va progresser sur cette course. Charlie Appleby a retrouvé un bon cheval et vise plus haut : « Il y a une semaine, on avait couru un handicap avec un cheval de Groupe et il est bien sorti de la course. Il a fait le job de belle manière et maintenant on peut aller sur le 1351 Turf Sprint (Gr2) en Arabie saoudite ou sur un Gr3 dans le Super Saturday. »

Star of Mystery se révèle

Quarante minutes après Mysterious Night, sa sœur cadette Star of Mystery (Kodiac) a “explosé” ses aînés dans le Blue Point Sprint (Gr2) et a écrit l’histoire en devenant la première 3ans à remporter le Gr2. Un peu prise de vitesse au départ, elle a dû patienter, alors que Ponntos (Power) et Zorken (Goken) ont animé les débats à un train de folie. Quand Mickaël Barzalona a trouvé le jour, Star of Mystery a placé une longue accélération pour filer au poteau avec presque deux longueurs sur Ponntos, lequel a repoussé Tajalla (Kessaar) pour la deuxième place. Star of Mystery a enregistré un super chrono (56’’14), pas loin du record du parcours. Elle portait 7 kg de moins que les chevaux d’âge et, fin mars dans l’Al Quoz Sprint (Gr1), elle aura 6 kg de décharge. Mickaël Barzalona a commenté à chaud : « Le train de course très soutenu a joué pour elle mais la pouliche a fait un truc. »

Star of Mystery, élevée par Godolphin, est la 44e lauréate de Groupe de Kodiac. La mère Mistrusting (Shamardal), lauréate de Listed, a donné deux autres éléments de Groupe en étant présentée à Dark Angel : Mysterious Night, et la femelle Althiqa qui a brillé dans les Grs1 aux États-Unis. Après avoir rencontré des étalons de vitesse, elle avait bien mérité d’aller à la rencontre du grand Dubawi. Mistrusting a un 2ans par l’étalon et a de nouveau rendu visite au patron de Darley l’an dernier.

Hypotherical dans son jardin

Les Firebreak Stakes (Gr3) sont la course d’Hypothetical (Lope de Vega). Lauréat de l’épreuve avant de remporter le Al Maktoum Challenge (Gr1) en 2022, sa meilleure saison, et deuxième en 2021, le pensionnaire de Salem bin Ghadayer avait couru une seule fois l’an dernier. Après une rentrée sur plus long, il a retrouvé son zest. Mickaël Barzalona l’a monté en faisait pression sur l’animateur Southern Artist (Munnings) et il a pris l’avantage dans les derniers 200 mètres pour s’imposer par presque une longueur. Le pilote était très heureux : « On a retrouvé un bon cheval, qui a gagné sur sa classe et son courage. Le Godolphin Mile (Gr2) est son objectif mais il a déjà montré qu’il peut tenir plus, donc toutes les options sont ouvertes. » Le français Fort Payne (Rio de la Plata) n’est pas bien parti et il a tenté de refaire du terrain mais il a baissé de pied pour finir. Hypothetical, élevé par Knocktoran Stud, a été acheté 550.000 Gns (691.000 €) à Tattersalls October book 1. Sa mère Peut Être (Whipper) s’est classée deuxième du Prix Fille de l’Air (Gr3) pour la casaque de Anne-Marie Hayes et est une demi-sœur de Précieuse (Tamayuz) qui a remporté la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Peut Être a rencontré Sea the Stars (Cape Cross) l’an dernier.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires