samedi 25 mai 2024
AccueilCoursesIridia, petite au grand cœur

Iridia, petite au grand cœur

Pau, jeudi

Prix Fairplay (Cross-Country)

Iridia, petite au grand cœur

Iridia (Saddex) est une véritable “horloge” sur le cross palois. La jument de Gilbert Lenzi et Daniela Mele fait toutes ses courses dans cette spécialité et elle a remporté sa deuxième course sur les “fromages” palois.

Bien que fautive au parc à moutons puis sur l’avant-dernier obstacle, elle a tracé un bon parcours. Son jockey, Thomas Beaurain, qui la découvrait, l’a placée dans la seconde moitié du peloton avant de la rapprocher pour passer une dernière fois la terre. Troisième au saut de l’avant-dernier obstacle, elle a placé son accélération habituelle sur le plat pour venir l’emporter nettement devant Gentleman de Rêve (Maresca Sorrento), lequel avait pris les commandes après le petit passage de route. Ce dernier a couru en progrès, devançant Emira du Gouet (Saddler Maker), l’animatrice de la première heure. La favorite, Thatsmyseat (Samum), commençait à regagner du terrain lorsqu’elle a fait une faute sérieuse à la réception de la banquette de Bordeaux, terminant sixième. 

Entraîneur et copropriétaire d’Iridia, Daniela Mele a dit au micro d’Equidia : « Elle est toute petite, mais elle saute bien. Elle avait besoin de reprendre ses marques. Au début de la course, elle sautait “gros”. Mais elle est vraiment chouette ! Je n’ai jamais eu l’idée de courir le Grand Cross avec elle. Mais nous verrons comment elle rentre car c’est une petite jument qui donne son cœur sur la piste. »

Une mère gagnante à Enghien

Élevée par Guy Cherel, Iridia est une fille de Saddex (Sadler’s Wells), étalon à Blackrath Stud en Irlande, et d’Urallia (Califet), gagnante de onze de ses 36 courses, dont neuf en plat, une sur les haies d’Enghien et une en steeple à Fontainebleau. Urallia s’est aussi placée en cross. Iridia est le premier produit de sa mère, qui a eu ensuite Jurassienne (Kapgarde), une 5ans, Kallia (Masked Marvel), une 4ans, Mahollia (Ivanhowe), une 2ans, et Next Paradise (Nirvana du Berlais), un yearling. La deuxième mère, Nassora (Assessor), est lauréate à 4ans du Prix Marise (Haies) à Enghien et du Prix René Couétil (Steeple-chase) à Auteuil, mais aussi troisième du Prix Sytaj et quatrième du Prix André Michel (Ls, à l’époque). Elle a donné, entre autres, Darasso (König Turf), double gagnant de Gr2 sur les claies, Eurasien (Kapgarde), lauréat pour ses débuts en obstacle à 4ans du Prix Alfred Torrance (Haies) à Pau, gagnant du Prix Rivoli (Steeple-chase) à Auteuil, et deuxième du Prix James Hennessy (L), et Irancy (Saddex), vendu en Irlande à 3ans suite à sa victoire en plat à Durtal. 

La troisième mère, Débandade (Le Pontet), a gagné quatre courses en haies et en steeple, dont le Prix André Boingnères (Steeple-chase) à Auteuil. Outre Nassora, elle a produit quatre autres black types, dont le double gagnant de Groupe Ladalko (Kadalko), lauréat notamment du Winter Novices’ Hurdle (Gr2) à Sandown et deuxième du Challow Novices’ Hurdle (Gr1), et Saying Again (Califet), vainqueur du Grand Cross de Pau (L). Débandade est aussi la deuxième mère d’Éklat de Rire (Saddex), gagnant entre autres d’un Gr3 sur les fences de Naas

Northern Dancer

Sadler’s Wells

Fairy Bridge

Saddex

Irish River

Remote Romance

Aviance

IRIDIA (F6)

Freedom Cry

Califet

Sally’s Room

Urallia

Assessor

Nassora

Debandade

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires