dimanche 19 mai 2024
AccueilA la uneJDG FAIT PEAU NEUVE 

JDG FAIT PEAU NEUVE 

Mayeul Caire
mc@jourdegalop.com 

« Le monde appartient aux optimistes. Les pessimistes ne sont que des spectateurs. »* Comment mieux commencer l’année qu’avec un tel mantra ? Un mantra qui sied parfaitement à notre univers : ne rassemble-t-on pas notre « tribu » sous le vocable d’acteurs des courses ? Acteurs, nous le sommes ; optimistes, tout autant, dans un secteur d’activité qui exige autant de confiance que de patience… 

Vous l’aurez sans doute remarqué, pour fêter la nouvelle année, JDG fait peau neuve avec un nouveau site web et surtout un nouvel outil puissant pour lire l’édition quotidienne de Jour de Galop : la liseuse de www.jdg.club

Ce tout nouveau dispositif numérique vous offre quatre avantages : 

  • Un affichage immédiat, sans nécessité de téléchargement (même s’il reste possible de télécharger JDG en PDF si vous le souhaitez). Adieu les problèmes de réseau Internet et de pièce jointe trop lourde ! 
  • Une double version Page / Article. « Page », c’est votre JDG classique. « Article », c’est la grande nouveauté de 2024 : tout le journal au format texte, ce qui est idéal pour une lecture confortable sur smartphone, en responsif. Vous pouvez choisir votre mode d’affichage préféré en haut de chaque page, grâce aux onglets « Page » et « Article ». 
  • Un texte bilingue, Francais / Anglais (et bientôt trilingue, avec l’arabe). Le choix de la langue se pilote en haut à droite de la page d’accueil. (La traduction n’est pas parfaite à 100% car elle est automatique, mais grâce à l’intelligence artificielle, elle va s’améliorer tous les jours.) Parlez-en à vos amis et clients étrangers : ils pourront suivre plus facilement leurs chevaux ! 
  • Une version audio, accessible en bas à droite de la page lorsque vous êtes au format « Article ». Hyper pratique pour « écouter » tous les articles de JDG en voiture, lorsque vous faites du sport ou êtes au bord des pistes. 

Sur notre site web, une autre innovation vous attend : la loupe de recherche rouge, à droite dans le menu principal de la page d’accueil. Grâce à elle, vous allez pouvoir retrouver tous les contenus de JDG depuis 2007 dans leur contexte d’origine, à la fois au format « Page » et au format « Article ». Utile pour faire sa revue de presse régulièrement ! 

Comme à chaque fois que l’on innove, tout ne fonctionnera sans doute pas parfaitement du premier coup (à ce sujet, il faudra attendre la fin janvier pour accéder à nouveau à votre espace Push! si vous voulez ajouter ou supprimer des chevaux à votre liste. En revanche, vous recevrez toujours les notifications mails pour les chevaux que vous suivez déjà.) 

Au cours du premier mois de l’année, nous comptons donc à la fois sur votre indulgence… et sur votre vigilance : n’hésitez pas à nous signaler les bugs que vous aurez remarqués. Et évidemment, si vous avez des questions sur l’utilisation et les fonctionnalités du nouveau JDG, écrivez-vous ou téléphonez-nous ; ce sera une joie de vous aider. 

Dernière précision : pour permettre au plus grand nombre de découvrir le nouveau JDG, le site et le journal seront entièrement gratuits en janvier. Parlez-en à vos amis, à vos clients et à vos salariés ! C’est l’occasion ou jamais de tout savoir sur l’actualité du galop. 

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2024 : que l’optimisme vous porte ! Et merci pour votre fidélité à JDG depuis bientôt dix-sept ans… 

Je remercie Christian de Villeneuve, grand patron de presse (Le Parisien, Le Journal du Dimanche, Paris-Turf…), propriétaire-éleveur au galop et lecteur assidu de JDG, de m’avoir fait connaître cette citation de François Guizot. Même s’il n’a pas toujours été compris, Guizot fut l’un des grands acteurs politiques et intellectuels de notre pays : plusieurs fois ministre et président du Conseil sous Louis-Philippe, apôtre du progrès (d’où sa plus célèbre citation : « Éclairez-vous, enrichissez-vous, améliorez la condition morale et matérielle de notre France. »), il a également joué un rôle décisif en imposant la création d’une école primaire par commune en 1833 et a rédigé une célèbre Histoire de France racontée à mes petits-enfants. Il n’est pas sans lien avec les courses au galop puisqu’il fut député du Calvados et est enterré à Saint-Ouen-le-Pin, au cœur d’un bassin d’élevage de pur-sang renommé.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires