dimanche 14 avril 2024
AccueilInstitutionMachecoul poursuit ses progrès

Machecoul poursuit ses progrès

EN RÉGIONS

Machecoul poursuit ses progrès

Une page s’est tournée à Machecoul. Après quasiment 30 ans de présidence, Marie-René Bordron a quitté son poste en avril 2023. Son successeur, Laurent Guilon, nous a présenté ses ambitions pour une association qui, le 3 février, organisera l’une de ses deux réunions premium de l’année.

Comme plusieurs sociétés de courses régionales l’ont décidé l’an passé, Machecoul porte désormais le nom d’association des courses hippiques et non plus de société de courses. Ce fut d’ailleurs l’une des premières décisions de son nouveau président, Laurent Guilon, âgé de 53 ans et fils de l’ancien jockey Christian Guilon. D’ici deux semaines, Machecoul va organiser coup sur coup ses deux réunions premium 100 % galop. Quatre autres réunions de galop, mais cette fois en P.M.H., seront organisées plus tard dans la saison. Cette année, la principale nouveauté pour Machecoul vient du fait que son hippodrome a été promu 1re catégorie dans les deux disciplines. Une juste récompense du travail accompli sous la présidence de Marie-Renée Bordron, restée à la tête de Machecoul pendant 29 ans.

Laurent Guilon, qui fut vice-président avant de prendre les rênes de l’association en avril dernier, nous explique : « Messieurs Landon et Aelion sont venus à Machecoul voir la piste ainsi que nos installations en novembre dernier et nous avons reçu la bonne nouvelle tout récemment. Au trot également, nous sommes passés en première catégorie. Plusieurs investissements ont été réalisés suite à ces changements de catégorie. Nous avons investi dans un tracteur et une nouvelle herse pour la piste de trot. Pour celle de galop, nous avons procédé à un défeutrage puis planté une herbe spéciale hippodrome. L’enracinement est très bon et, suite à des conseils que nous avons reçus, nous avons décidé également de tondre plus haut. La piste sera parfaite pour le 3 février, jour de notre première réunion premium de l’année. Pour l’obstacle, nous avons acheté une autre haie mobile. Ce qui fait que, à part pour la ligne d’en face, nous n’avons que des haies mobiles. D’autres investissements sont à prévoir cette année avec la refonte du système d’arrosage. Il fonctionne bien, mais on voudrait le moderniser. Si tout ce se passe bien, cela devrait se faire vers le mois de septembre. »

Objectif sponsoring

Avec des enjeux qui se sont stabilisés et une fréquentation qui s’est légèrement améliorée l’an dernier, le président vise désormais à augmenter ses ressources via le sponsoring : « Nous tablons sur une dizaine de sponsors. Là encore, cela devrait aboutir pour nos réunions de la deuxième partie de saison. Cela nous permettrait d’augmenter nos ressources et de continuer à investir. Les membres du Conseil d’administration ont justement pour mission d’aller chercher des sponsors pour leur proposer de l’affichage sur notre hippodrome. » L’une des ressources pour l’association provient aussi de la location de boxes pour son centre d’entraînement, où sont basés deux entraîneurs : Laura Hébrard de Veyrinas, laquelle connaît une belle réussite actuellement avec ses pensionnaires, et Yves Lemonnier. « Nous avons quelques ambitions concernant le centre. L’agrandir d’ici cinq à dix ans fait partie des possibles projets. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires