mardi 16 avril 2024
AccueilCoursesStingo en solitaire

Stingo en solitaire

Pau, dimanche

Prix Charles de Ginestet – Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes 

Stingo en solitaire

Vainqueur du Grand Prix des Anglo-Arabes 2022 à Longchamp, mais également gagnant sur les haies, Stingo (Carghèse des Landes) est aussi très fort sur les gros obstacles. Le représentant de Daniela Mele et Mauricette de Sousa est resté invaincu en quatre sorties sur les obstacles à l’issue du Prix Charles de Ginestet – Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes. Dans cette épreuve, il découvrait la distance de 4.700m, mais comme à chaque fois qu’il fait face à de l’inhabituel, tout a été une formalité. Attentiste dans la seconde moitié du petit peloton, en ayant envie d’avancer, Stingo a progressé dans le huit pour prendre les commandes après le talus breton. Il a commencé à se détacher à un tour de l’arrivée, bien qu’il soit parti de très loin sur la rivière des tribunes. En face, il a compté une quinzaine de longueurs d’avance, puis une vingtaine pour pénétrer dans le tournant final. Stingo s’est imposé de dix longueurs, sans opposition. Garry de la Brunie (Feel Like Dancing) a mené la chasse derrière le grand favori et a conservé la deuxième place devant Reddington (Fairplay du Pecos).

Un rythme extraordinaire

Lorsque l’on voit Stingo s’imposer, on peut se dire qu’il aurait tout à fait la pointure pour gagner une belle épreuve face aux purs durant le meeting. Son jockey, James Reveley, a d’ailleurs dit au micro d’Equidia : « Il est au-dessus du lot. C’est un très bon cheval qui a un rythme extraordinaire pour un anglo-arabe. Je pense qu’il n’aurait pas de soucis à courir contre les purs et avoir un bon niveau. Je n’ai jamais douté. Je l’ai laissé galoper à mi-parcours parce que nous n’allions pas très vite. Il était bien dans son action. Bravo à toute l’équipe qui travaille dans le froid le matin pour que nous soyons là l’après-midi ! » Entraîneur et co-propriétaire du lauréat, Daniela Mele a ajouté : « J’avais peur qu’il fasse une bêtise sur un obstacle. Sur la rivière, il est venu et est parti de loin. Il a le moteur ! C’est un cheval qui a toujours envie d’y aller. »

Le frère de Miralago

Stingo a été élevé par Guy Cherel. C’est un fils de Carghese des Landes (Dearling). Il s’agit du premier produit de Street Party (Montmartre), lauréate sur 2.400m en plat à 3ans à Saint-Brieuc. Elle fut aussi battue du minimum par la bonne Terrific (Protektor) sur les haies de Clairefontaine. Stingo est le seul produit anglo-arabe de sa mère. Cette dernière a également donné Miralago (Doctor Dino), troisième du Prix Finot (L) et vainqueur sur le steeple de Pau, la 5ans inédite Notredame de Paris (Martinborough), la 3ans Pepita Street (Petillo) et le 2ans Street Man (Chœur du Nord). Acland Street (Zabeel), la deuxième mère, a donné sept gagnants pour dix partants. Parmi ceux-ci, on détachera le nom de Street Name (Al Namix), gagnant des Prix Léon Olry-Roederer (Gr2), Aguado (Listed, à l’époque) et Claude Le Lorrain (L), mais également celui de König Drive (König Turf). Ce vainqueur du Prix Antoine de Palaminy (L) est monté sur le podium des Prix Duc d’Anjou et Fleuret (Grs3).

Iris Noir

Dearling

Djebella II

Carghèse des Landes

Fayriland II

Margaux de Tanues

Amie Pierre

STINGO (H7)

Montjeu

Montmartre

Artistique

Street Party

Zabeel

Acland Street

Chauncy Lane

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires