dimanche 23 juin 2024
AccueilCoursesAvenue du Mesnil vient à bout d’Athéna du Luy

Avenue du Mesnil vient à bout d’Athéna du Luy

Fontainebleau, mardi

Prix du Château de Fontainebleau (Haies)

Avenue du Mesnil vient à bout d’Athéna du Luy

La candidature d’Athéna du Luy (Martaline) retenait particulièrement l’attention de cette Classe 2. La 5ans de François Nicolle effectuait sa deuxième course de l’année après une rentrée sur l’hippodrome de Pau où son jockey était allé à terre. La préférée des parieurs s’est toutefois inclinée face à son aînée d’un an, Avenue du Mesnil (Champs Élysées), qui n’avait pas atteint le poteau en tête depuis plus d’un an et demi…

Durant le parcours, Avenue du Mesnil a patienté parmi les dernières, au contraire d’Athéna du Luy, qui s’est même retrouvée en tête dans le tournant final. Dans la ligne droite, Nicolas Gauffenic, en selle sur Avenue du Mesnil, a pris l’option de caler sa partenaire le long du rail. La représentante de Sophie Devin s’est livrée à une vive lutte avec la pensionnaire de François Nicolle, qu’elle a fini par devancer dans les derniers mètres. Athéna du Luy doit se contenter de la deuxième place, à trois quarts de longueur. Irascible (Jukebox Jury), toujours vu en première ligne, a terminé son parcours à l’extérieur, venant prendre une tête à Happy Harry (Zarak) pour l’octroi de la troisième place.

L’aptitude à la piste de Fontainebleau

L’entraîneur lauréat, Marcel Rolland, a confié au micro d’Equidia : « La jument avait couru ici le 12 décembre, assez récemment finalement. Elle avait déjà bien fait sur cet hippodrome à deux reprises et je trouvais que c’était l’occasion de lui faire effectuer une rentrée sur une bonne piste. Nous allons regarder le programme. Pour être honnête, il paraissait difficile avant l’heure de battre la favorite aujourd’hui. Avenue du Mesnil est en bonne condition et tout reste ouvert pour la suite de son programme… »

Nicolas Gauffenic, qui était associé à Avenue du Mesnil, a ajouté : « La jument a montré lors de ses deux plus récentes sorties qu’elle faisait bien cet hippodrome. Je pense que ce tracé lui convient parfaitement car elle galope par à-coups. Ce n’est pas l’impression qu’elle donne, mais elle n’est pas vraiment facile à monter. Elle le fait bien et bat une jument qui est probablement meilleure en steeple. Avenue du Mesnil est davantage une jument de haies. »

La cousine de Politologue

Élevée par John Mousey, Avenue du Mesnil a été achetée 10.000 € par Sophie Devin chez Tattersalls Ireland, alors qu’elle était foal. C’est une fille de Champs Élysées (Danehill) et de Nile Grise (Ange Gabriel), une jument élevée par Antonia Devin. Après Avenue du Mesnil, Nile Grise a eu Nile Nelson (Mount Nelson), quatrième pour ses débuts à Argentan, et Nile Dodville (Poet’s Word), une yearling. Avenue du Mesnil est la nièce de Scarlet Row (Turgeon), gagnante du Prix Gérald de Rochefort (L) et deuxième du Prix Maurice Gillois (Gr1) mais aussi mère du champion Politologue (Poliglote), lauréat du Queen Mother Champion Chase et de deux éditions du Tingle Creek Chase (Grs1).

Scarlet Rowe est la sœur d’Adelaïde Square (Turgeon), deuxième du Grand Cross de Craon (L), et de Nile Majique (Kaldounévées), génitrice de Lou Princess (Martaline), gagnante du Prix Camille Duboscq (L). Avenue du Mesnil provient d’une grande souche de madame Wildenstein, celle de Néoménie, Newness, Nickname, N’Avoue Jamais dans laquelle on retrouve aussi le nom du champion Docteur de Ballon

Danzig

Danehill

Razyana

Champs Élysées

Kahyasi

Hasili

Kerali

AVENUE DU MESNIL (F6)

Kaldounévées

Ange Gabriel

Mount Gable

Nile Grise

Le Glorieux

Nile Glorieuse

Nile Palace

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires