samedi 2 mars 2024

« FR »

« FR »

La France est l’un des grands pays exportateurs de chevaux dans le monde… au sens large. Le label « FR » est un passeport pour l’international. On pense bien sûr aux sauteurs qui dominent l’obstacle anglo-arabes. Mais c’est aussi le cas dans le monde l’endurance équestre, dans le CSO ou le CCE où les acheteurs du monde entier viennent faire leur marché en France. Et puis il y a une discipline tout à fait innatendue où les campagnes de France sont un creuset de talent reconnu. Il s’agit des Banei Keba – ou « trait-tract », en anglais – ces courses où des chevaux de trait s’affrontent en tirant un traineau de plus de 600kgs… et qui sont support de paris ! L’effort est d’autant plus violent qu’il faut faire franchir à ce lourd fardeau deux buttes. Or, le Japon ne fait pas partie des pays qui ont une race traditionnelle de chevaux de trait. Alors d’où viennent les reproducteurs pour produire ces chevaux ? Pour grande partie de France, avec comme stud-book de prédilection le  Percheron et le Breton. Très populaires il y a quelques décennies encore, les banei keiba ont pourtant failli disparaitre, avant de reconnaitre un regain d’intérêt inattendu depuis la pandémie de Covid-19, une période durant laquelle davantage de Japonais se sont adonnés aux paris sportifs en ligne.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Belgique

29 février

Les plus populaires