samedi 25 mai 2024
AccueilA la uneIn Love (K), par amour pour Pau

In Love (K), par amour pour Pau

Pau, dimanche

137e Grand Prix de Pau-Biraben Foie Gras-Prix André Labarrère (Steeple-chase)

In Love (K), par amour pour Pau

1er IN LOVE (K)

2e YOUTWO GLASS

3e GESSY RAISELLE

Hugo Mérienne ne s’est pas trompé. Il a envoyé un seul cheval en meeting à Pau. In Love (K) (Great Pretender) avait montré de la classe dans sa jeunesse, avant d’avoir de durs combats qui ont laissé des traces. Au pied des Pyrénées, le représentant d’Andrew Peake et de la famille Bryant s’est transcendé. Ses deux dernières courses l’avaient montré en forme ascendante. Il a mis dans le mille le jour J, dans le Grand Prix de Pau (Gr3), à la cote de 12/1. Ce cheval s’est imposé deux fois en une quinzaine de courses… et les deux fois c’était sur la piste de Pau !

Jockey d’In Love, Nicolas Gauffenic a monté une course dont il a le secret. Il a placé son partenaire en sixième position. L’allure a été sélective avec le tenant du titre, Youtwo Glass (Joshua Tree), et Gessy Raiselle (Gémix) dans son sillage. In Love a toujours galopé avec des ressources. Il n’a pas fait une seule erreur du parcours et il a progressé au dernier passage en face, venant en troisième position pour aborder le virage. Entre les deux derniers obstacles, Youtwo Glass a tenté de se sauver, prenant plusieurs longueurs d’avance. Mais In Love l’a pris en chasse. Sitôt la dernière haie passée, le futur lauréat a attaqué Youtwo Glass, et dans les cinquante derniers mètres, il lui a pris l’avantage pour l’emporter de trois quarts de longueur. Youtwo Glass a conclu deuxième devant Gessy Raiselle, Marie Coastala (Coastal Path), fautive sur la dernière haie, et Le Listrac (Balko). 

Un amoureux de Pau

Comment ne pas tomber sous le charme du Sud-Ouest et de Pau ? C’est le cas d’In Love, qui avait gagné en bon cheval un steeple à 4ans, à Auteuil, concluant ensuite cinquième du Prix Ferdinand Dufaure et troisième du Prix Maurice Gillois (Grs1) gagné par Gessy Raiselle, alors entraîné par David Cottin. Il n’avait plus gagné depuis le 19 avril 2022. Hugo Mérienne nous a dit : « In Love se sent bien à Pau. Au printemps, je l’ai senti un peu écœuré d’Auteuil. Ses engagements étaient compliqués à cause de ses gains à 4ans. Nous avons donc essayé de lui redonner du moral dans des courses plus faciles sur les haies. Nous avons axé sa préparation sur le Grand Prix. C’est d’ailleurs notre seul cheval à Pau ! Il avait gagné à Pau à 4ans, en haies, et les chevaux, lorsqu’ils se plaisent à un endroit, c’est un avantage. Nous sommes venus ici pour le retrouver et, de course en course, il nous a montré qu’il était de mieux en mieux. Avant le coup, c’était un pari, mais le cheval était vraiment bien. Nous avons tenté et bien nous en a pris. Je suis content, c’est top pour le cheval. Il y a plusieurs options qui s’offrent à lui. Il pourrait retenter Auteuil, ou aller à Compiègne. C’est génial de remporter ce Grand Prix devant un tel public ! Je remercie l’hippodrome de Pau pour ses efforts, et mon équipe – notamment Lucas – qui s’est très bien occupé du cheval tout l’hiver, plus que moi (rires) ! Il a fait du super travail. »

Nicolas Gauffenic complète sa collection paloise

En peu de montes à Pau, Nicolas Gauffenic a su bien appréhender l’hippodrome du Pont-Long. La preuve encore avec In Love. Sur le podium, il a expliqué : « C’est magnifique de remporter cette épreuve devant ce public nombreux ! C’est l’image qu’il faut retenir avec tous ces gens qui vous applaudissent lorsque vous gagnez. C’est cette convivialité qu’il faut aux courses. J’étais venu à Pau avec Berjou et nous avions gagné la Grande Course de Haies. Là, je gagne le Grand Prix, c’est top ! In Love est mieux avec les œillères, ça lui permet de moins courir après les autres, de faire moins d’efforts et il peut mieux finir. Le fait que Youtwo Glass revienne à sa hauteur l’a remotivé et il s’est relancé. Il était très bien et ce n’était pas le même qu’à la maison depuis qu’il a rejoint Pau. Il adore cet hippodrome. »

Un deuxième Groupe français pour Andrew Peake

Propriétaire anglais qui a développé une écurie en France depuis 2021, Andrew Peake a enlevé son deuxième Groupe en France avec In Love. Sa première victoire à ce niveau, dans l’Hexagone, avait eu lieu avec Sans Bruit (Triple Threat) dans le Prix Robert Lejeune (Gr3) 2021.

Youtwo Glass a tout donné

Youtwo Glass a très bien couru et n’a pas à rougir de sa deuxième place, d’autant qu’il rendait cinq kilos au lauréat. Son entraîneur, Daniela Mele, nous a déclaré : « Il a tout donné. Tout était parfait, il a très bien sauté. Je suis contente de mon cheval. Bien sûr, je suis un peu déçu car je la voulais celle-là… J’aurais préféré un terrain un peu plus lourd, mais les responsables de l’hippodrome ont bien arrosé. C’était top ! Nous essaierons peut-être de gagner une belle course à Paris avec lui. »

Le frère de Just a Princess

Élevé par Magalen Bryant et Muriel Caslant, In Love a été vendu 50.000 € lors de la vente du grand steeple d’Arqana. Le bon était signé par Highflyer Bloodstock.

C’est un fils de Great Pretender (King’s Theatre), étalon au haras de la Hêtraie. Sa mère, Belle Princesse (Nickname), a gagné le Prix Djarvis à Auteuil et s’est classée quatrième du Prix Finot (L). In Love a été son premier partant. Belle Princesse a été vendue 28.000 € à la vente d’automne Arqana, dans le cadre de la cessation d’activité de l’élevage de Magalen Bryant. Après In Love, Belle Princesse a eu Just a Princess (Ivanhowe), gagnante sur les haies de Compiègne et trois fois sur le podium de Listeds sur les balais, Kindly Prince (Great Pretender), un 4ans exporté en Angleterre, et un 3ans, Lucky King (Great Pretender). 

Belle Princesse a été vendue 28.000 € lors de la réduction d’effectif de l’élevage Bryant chez Arqana. Exportée, elle a une yearling par Soldier of Fortune (Galileo) et a été saillie par Australia (Galileo).

La deuxième mère, Licara d’Airy (Oblat), s’est classée deuxième du Prix Général de Rougemont (L) mais aussi troisième des Prix Edmond Barrachin et La Périchole (Grs3). On lui doit Usted Me Cara (Turgeon), troisième de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3), mais aussi Victoria’s Star (Poliglote), lauréate du Prix Finot à Auteuil (L). À son tour, Victoria’s Star a donné deux black types dont Iamastar (Balko), troisième du Prix Congress (Gr2). De son côté, Usted Me Cara est la mère de Juntos Ganamos (Martaline), gagnant du Prix Ferdinand Dufaure Chase (Gr1). 

Sadler’s Wells

King’s Theatre

Regal Beauty

Great Pretender

Darshaan

Settler

Aborigine

IN LOVE (K) (H6)

Lost World

Nickname

Newness

Belle Princesse

Oblat

Licara d’Airy

Carali d’Airy

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires