jeudi 18 avril 2024
AccueilCoursesLa première française de Daisuke Fukumoto

La première française de Daisuke Fukumoto

La première française de Daisuke Fukumoto

Son nom ne vous dit probablement rien. Pourtant, à 21 ans, Daisuke Fukumoto fait feu de tout bois tous les ans au Canada. Lauréat du Woodbine Mile (Gr1) en 2021, le pilote japonais avait posé ses valises l’hiver dernier à Cagnes-sur-Mer, où il a monté à plusieurs reprises pour Mathieu Boutin. Cette année, Daisuke Fukumoto a renouvelé l’expérience française. Lundi, à Cagnes, dans le Prix des Criquets (Handicap), il a d’ailleurs remporté sa première course sur notre sol, en selle sur My Flinders (Toronado), un pensionnaire de Mathieu Boutin qu’il entraîne pour le compte de son père, Jean-Jacques. Au Japon, Daisuke Fukumoto a monté en courses de poneys mais il a raté à deux reprises l’examen d’entrée pour l’école de jockeys de la Japan Racing Association, composé de deux tests. C’est donc sans licence qu’il est parti en Amérique du Nord, débutant comme lad, puis cavalier d’entraînement avant de devenir enfin jockey.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires