jeudi 18 avril 2024

Radins ?

Radins ?

Les Écossais sont-ils radins ? Interrogé par l’AFP à ce sujet, Murray Pittock (Université de Glasgow) a répondu : « Cette réputation existe depuis des siècles, reflétant au départ la pauvreté des Écossais. Au fil du temps s’est ajouté le fait qu’ils sont doués pour le commerce. » Sir Alex Fergusson, fils d’un ouvrier de chantier naval (avant de devenir une légende du football) en offre un exemple assez amusant. Il est le co-éleveur et le copropriéaaire de Spirit Dancer (Frankel), récent lauréat de la Neom Turf Cup (Gr2) à l’occasion du meeting de la Saudi Cup. Spirit Dancer a “pris” 1,69 M€ d’allocations en l’espace de quatre semaines dans le Golfe, sans compter ses gains en Grande-Bretagne. Lors de la conférence de presse, son entraîneur, Richard Fahey, a raconté une anecdote qui en dit long sur son célèbre client : « Sir Alex Fergusson a négocié le prix de saillie à 80.000 £ et il est en assez fier ! Je lui ai dit qu’il devrait refaire saillir la mère par Frankel, mais en bon Écossais il n’a pas envie de débourser 350.000 £ ! » En 2017, lorsque Spirit Dancer a été conçu, Frankel (Galileo) attendait ses premiers 2ans en piste… et il était très critiqué. Son tarif officiel était de 125.000 £, “Sir Alex” en a profité pour négocier un rabais de presque 40 %… Sacré Écossais !

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires

Jeunesse

Hamavi fait impression