mardi 16 avril 2024
AccueilInternationalLe "FR" King Shalaa pour le Qatar

Le “FR” King Shalaa pour le Qatar

RIYAD (SA), SAMEDI

SAUDI INTERNATIONAL HANDICAP

Le “FR” King Shalaa pour le Qatar

C’est une victoire qui compte double pour la casaque de Wathnan Racing, celle portée par le “FR” King Shalaa (Shalaa) dans le Saudi International Handicap. Un succès en Arabie saoudite avec un cheval monté par un jockey qatari – Faleh Burghanaim en l’occurrence – et entraîné “au pays” depuis quatre saisons par Alban de Mieulle, c’est en effet quelque chose d’exceptionnel. Samedi, ce lauréat du Prix de la Californie (L) 2021 a obtenu son titre de gloire dans une course animée à un train régulier par Silawi (Dubawi). Il a sagement attendu son heure avant d’attaquer en pleine piste à 300m du poteau. C’était le bon moment puisque Johnny Velazquez a connu quelques problèmes de trafic en selle sur le local My Frankel (Frankel). King Shalaa s’est imposé d’une franche longueur devant My Frankel alors que Silawi sauvegardait la troisième place à la photo. Après l’arrivée, Faleh Burghanaim était aux anges : « J’ai monté aux ordres et la course s’est parfaitement déroulée. C’est une très belle victoire pour toute l’équipe, dans une course très importante… » Alban de Mieulle place deux pensionnaires sur le podium. L’entraîneur a expliqué l’absence de King Shalaa, qui n’avait pas couru depuis la mi-novembre : « Il a connu des problèmes au dos. C’est un très bon cheval, il avait un poids favorable et il est revenu à son top. Je suis très content pour son éleveur, François Rohaut, je pense qu’il s’est bien amusé en regardant la course. »

La belle souche Rohaut

Acheté 110.000 € à la vente d’octobre 2019, où il était présenté par le haras d’Étreham, King Shalaa a été élevé par François Rohaut. Son pedigree remonte à la plus belle souche de l’élevage familial, celle de Bamieres (Riverman), qui a produit Balbonella (Gay Mecene), gagnante du Prix Robert Papin (Gr1 à l’époque) et mère du grand étalon Anabaa (Danzig) comme de la classique Always Loyal (Zilzal). La mère, Baki (Turtle Bowl), a remporté deux courses et elle a produit deux autres lauréats black types, Waltham (Wootton Bassett) et Birr Castle (Cloth of Stars). La deuxième mère, Benzolina (Second Empire), a donné aussi trois gagnants black types dont Baine (Country Reel), deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

Baki a un 2ans par Teofilo (Galileo), acheté 240.000 € par Gérard Larrieu à la vente d’août, et qui est à l’entraînement chez Pascal Bary pour la casaque de Jean-Louis Bouchard. Elle a également un yearling par Victor Ludorum (Shamardal) et a rencontré Zelzal (Sea the Stars) l’an dernier.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires