jeudi 29 février 2024
AccueilÉlevageLe haras de "TP" fait appel au

Le haras de « TP » fait appel au

Le haras de « TP » fait appel au crowdfunding

À partir du 22 février, il sera possible à n’importe quel particulier d’investir dans le haras de Tony Parker, et cela via la plateforme de financement participative Bricks.co. L’objectif sera de récolter 1 million d’euros. Clément Troprès, l’homme de confiance de « TP » dans les courses, nous explique ce projet d’envergure qui vise à développer le domaine de Quétiéville.

Jour de Galop. – Dans quel contexte cette opération intervient​​​-elle ?

Clément Troprès. – Nous avons acquis le domaine de Quétiéville il y a un peu plus de deux ans désormais, puis des terres un an plus tard, et notre taux de remplissage affiche 100 % depuis quelques mois. Nous avions un projet d’agrandissement du haras, pour doubler sa capacité d’accueil, et nous avons donc proposé cette idée à Bricks qui a tout de suite joué le jeu afin de pouvoir proposer ce projet au plus grand nombre. En effet, sur un projet similaire – le domaine viticole de Saint-Laurent acquis par Tony –, Bricks avait connu un succès phénoménal en levant 1 M€ en l’espace de 45 minutes ! On s’est dit que cela serait vraiment innovant de pouvoir réaliser cette opération dans l’univers des courses.

Que représente cette opération dans la stratégie Infinity Nine Horses ?

Elle vient conforter notre stratégie d’aider à la démocratisation de l’univers des courses, de l’élevage et du jeu en misant sur l’innovation à notre petit niveau par le prisme « TP ». Nous avons ouvert les coulisses de notre écurie grâce à la série The Big Bet et ses 12 épisodes, nous avons lancé un jeu autour des NFT de jockeys baptisé « Jockiz », nous allons proposer une expérience totalement inédite avec ZEturf au printemps 2024… Bref comme Tony l’avait annoncé, nous sommes là pour longtemps avec pour ambition d’apporter notre pierre à l’édifice des courses et de l’élevage à notre niveau : step by step.

Quelle est votre ambition pour Quétiéville ?

Je pense que, comme tout éleveur français, notre ambition est que les élèves du domaine de Quétiéville brillent au plus haut niveau et nous visons plus particulièrement les courses de 2ans. C’est notre rêve et notre ambition. Nous possédons des terres de qualité, une infrastructure moderne et un management ambitieux. Notre clientèle est fidèle et nous fait confiance. Les quatre premiers élèves nés en 2022 sont restés à l’entraînement en France et nous croisons les doigts pour qu’ils puissent se distinguer en 2024. L’une d’entre elles, Evert Bassett (Hello Youmzain), portera les couleurs d’Infinity Nine Horses en association avec Stéphane Billon et l’écurie Marzocco ; les trois autres ont été acquis par des clients aux ventes Arqana.

À terme, nous souhaitons pouvoir accueillir une cinquantaine de poulinières au domaine de Quétiéville pour autant de yearlings et chevaux au repos afin de proposer un modèle économique vertueux.

Quel est le bénéficie pour la filière d’une telle opération ?

En termes de communication grand public, montrer une célébrité comme Tony, qui ouvre les portes de son haras de pur-sang via Bricks, permet de démocratiser un peu plus l’élevage en l’ouvrant à une nouvelle cible. Et, qui sait, cela permettra peut-être de créer des vocations de propriétariat ou d’élevage ! Comme on dit souvent : ce sont les petits ruisseaux qui alimentent les grandes rivières.

Qui est Bricks et comment investir ?

« Bricks.co est une plateforme qui compte 300.000 membres et qui permet d’investir dans des projets immobiliers dès 10€, nous a déclaré Cédric O’Neil, CEO et fondateur de Bricks.  Cela permet au plus grand nombre de se créer un patrimoine : une mission partagée avec les valeurs de Tony Parker.  Avec cette opération de financement participatif d’un agrandissement du haras de Tony Parker, l’idée est de rendre accessible à tous un investissement initialement réservé uniquement aux plus fortunés. C’est donc une vraie révolution dans le monde hippique car une première jusqu’à présent. 

Tony Parker aurait pu aller chercher ces financements avec une banque, mais s’il décide de faire financer d’abord son château Saint Laurent, puis maintenant son haras, le Domaine de Quetieville, au travers la plateforme communautaire Bricks.co, c’est avant tout pour engager une communauté de passionnés et créer un lien fort avec tous les passionnés par la discipline qui rêvent de participer à une histoire autant passionnante qu’incroyable. 

Au-delà du financement, les investisseurs pourront suivre via des actualités régulières la vie du haras, ce qui rend l’aventure et le développement très communautaires, et résonne bien avec la disciple de passionnés qu’est le sport hippique. 

D’un point de vie stricto-financier, il s’agit d’un prêt d’argent sur 4 ans avec un remboursement du capital à la fin. C’est-à-dire que dans 4 ans, la structure Infinity Nine va rembourser l’intégralité du capital, tout en sachant que tous les ans, il y a 8 % d’intérêts, soit un peu plus de 80.000 €, qui sont reversés aux prêteurs à hauteur du montant qu’ils ont investi. Ce reversement d’intérêt est effectué de manière mensuelle (1/12 de 8 %). Concrètement, si vous investissez 1.000 €, vous toucherez 8 % d’intérêts, soit 80 € (6,50 € par mois), et à la fin des quatre ans vos 1.000 € vous seront intégralement restitués, quel que soit le résultat du haras. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires