mardi 16 avril 2024
AccueilInternationalMatch États-Unis/Japon dans le désert

Match États-Unis/Japon dans le désert

Saudi Cup (Gr1), samedi à Riyad

Match États-Unis/Japon dans le désert

Cinq américains contre cinq japonais. Le match est attendu entre les deux pays samedi, sur les 1.800m dirt de la Saudi Cup (Gr1). Les places à la corde de la Saudi Cup 2024 ont été tirées mercredi dans la soirée. White Abarrio (Race Day), associé à Irad Ortiz et lauréat de la Breeders’ Cup Classic (Gr1), a hérité de l’as dans les stalles. Son dauphin à Santa Anita, le japonais Derma Sotogake (Mind your Biscuits), avec Christophe Lemaire, s’élancera de la stalle 13. Intérieur ou extérieur ne sont pas rédhibitoires : il y a du temps avant le tournant. Panthalassa avait gagné avec l’as l’an dernier, mais il était un pur rouleau compresseur, et Mishriff (Make Believe) s’était imposé avec le 12. Rick Dutrow, entraîneur de White Abarrio, a annoncé que le cheval ferait un breeze le matin de la course.

Flavien Prat est en selle sur le “Baffert” National Treasure (Quality Road), le gagnant de la Pegasus World Cup (Gr1), avec le 7 dans les stalles. Florent Geroux retrouve quant à lui Saudi Crown (Always Dreaming), nettement battu sur 2.000m dans la Classic et qui devrait être plus à son aise sur 1.800m. Il a un bon numéro, avec le 5, mais reste à savoir s’il a le niveau. Côté Japon, le gagnant de la Dubai World Cup 2023 (Gr1) Ushba Tesoro (Orfèvre) a hérité du 11 et vaut mieux que sa tentative dans la Classic. Champion sur le dirt du Japon, auteur du doublé February Stakes et Champions Cup (Grs1) l’an dernier, le Godolphin Lemon Pop (Lemon Drop Kid), partira de la stalle 3. Son entourage n’est pas passé inaperçu à Riyad, avec de belles vestes bleu clair décorées de citrons ! Les Émirats arabes unis comptent sur Isolate (Mark Valeski), entraîné par Doug Watson et confié à Joel Rosario. Il a le 2 dans les stalles, ce qui devrait lui permettre de faire le moins de chemin possible, lui qui n’a jamais couru sur plus long que 1.600m. Il aime mener et pourrait bien imprimer du rythme à l’épreuve. Les espoirs saoudiens reposent sur Carmel Road (Quality Road), qui vient de survoler la préparatoire. Mais ce ne sont pas les mêmes.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires