mardi 25 juin 2024
AccueilInternationalSix français dans le Golfe

Six français dans le Golfe

DE MEYDAN À RYAD

Six français dans le Golfe

Vendredi, à Meydan, et samedi, lors de la grande réunion de la Saudi Cup (Gr1), pas moins de six français seront au départ des Groupes réservés aux pur-sang. Le tirage des places à la corde pour la course la plus richement dotée au monde est programmé mercredi alors que mardi matin, nous avons découvert les partants des autres épreuves. Le Red Sea Turf Handicap (Gr3) pourrait se résumer à un match entre un quatuor français et l’équipe en provenance du Japon, pays qui a fourni les deux dernières éditions de cette Melbourne Cup du Golfe. La France quant à elle compte un succès, acquis lors de la première édition, en 2020, grâce à Call the Wind (Frankel) pour l’entraînement de Freddy Head et la monte d’Olivier Peslier.

Un match France vs Japon

Les poids ont été remontés de trois livres après le forfait de Simca Mille (Tamayuz) et ce sera finalement Giavellotto (Mastercraftsman), élève et représentant de la Scuderia La Tesa, entraîné à Newmarket par un autre Italien, Marco Botti, qui portera le lourd fardeau de 62 kilos. Il sera associé à Oisin Murphy. Les quatre français au départ se tiennent en deux kilos. Al Nayyir (Dubawi), qui a très bien couru lors de sa rentrée à Meydan, et Big Call (Animal Kingdom) sont crédités de 60 kilos. Ils seront respectivement associés à Christophe Soumillon et William Buick. Le pensionnaire de Georges Doleuze a tiré le 10 à la corde alors que celui de Christophe Ferland, quatrième l’an dernier, s’élancera de la stalle 6. Skazino (Kendargent), qui avait déjà disputé le Red Sea Turf Handicap en 2022, portera également 60 kilos et il retrouvera Mickaël Barzalona après une rentrée effectuée à Cagnes-sur-Mer soldée par une troisième place. Il a hérité du 7 dans les boîtes. Diva Donna (Cima de Triomphe), quant à elle, a tiré l’as à la corde. Jérôme Moutard lui sera associée et elle portera de 58 kilos.

Cristian Demuro pour le Japon

Les quatre japonais se situent dans une échelle de trois livres. Les deux meilleurs ratings (113) sont à mettre à l’actif de Breakup (Novellist), qui a tenté sa chance – sans succès – dans l’authentique Melbourne Cup, et Libyan Glass (Kizuna). Le premier portera 61,5 kilos et le second 60 kilos. Logique puisque Libyan Glass, quatrième du Kikuka Sho (Gr1), le St Leger japonais, est âgé de 4ans. Et, à ce point de la saison, il bénéficie d’un kilo et demi de décharge. Cristian Demuro montera, à 61 kilos, Iron Barows (Orfèvre), lauréat des Stayers Stakes (Gr2) sur 3.600m et qui a disputé l’Arima Kinen (Gr1). Le quatrième japonais se nomme Echt (Rulership), septième de cette course l’an dernier.

Un bon numéro pour King Gold

Les places à la corde devraient jouer un rôle encore plus important dans le 1351 Turf Sprint (Gr2). Le français King Gold (Anodin) a tiré le 5, une place parfaite dans une course qui devrait être très rythmée avec la présence du tenant du titre Bathrat Leon (Kizuna), ainsi que de la pouliche Matilda Picotte (Sioux Nation) qui sont nettement moins bien lotis, respectivement aux stalles 10 et 14. Ces deux compétiteurs sont des adeptes de la course en tête, à l’image de l’anglais Art Power (Dark Angel), qui a tiré le 13.

Gallerist pour une revanche à Meydan

Vendredi, Meydan propose une réunion riche de quatre Groupes et d’une Listed. Dans le Nad Al Sheba Trophy (Gr3), sur 2.800m, Gallerist (Zoffany) pourrait permettre à la France de débloquer enfin son compteur dans le Carnival. Il retrouve le Godolphin Siskany (Dubawi) qui l’avait battu dans l’Al Khali Trophy (L) lors de sa rentrée. Le pensionnaire de Francis-Henri Graffard portera cette fois deux kilos de moins que le favori, alors qu’il y a quatre semaines, il bénéficiait d’un avantage pondéral de sept livres. Reste qu’il devrait avoir bien progressé sur sa course de rentrée. Gallerist sera associé à Tom Marquand. Godolphin alignera les favoris, tant dans les Singspiel Stakes (Gr2), avec le français d’élevage Ottoman Fleet (Sea the Stars), que dans les Balanchine Stakes (Gr2) où Charlie Appleby présente trois pouliches sur les sept au départ. Le quatrième Groupe, les UAE Oaks (Gr3), offre un scénario inhabituel. Une pouliche, Manama Gold (Star Guitar), est invaincue en deux sorties, alors que les cinq autres au départ sont toutes maidens…

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires