mardi 16 avril 2024
AccueilInternationalTower of London, la première d’Aidan O’Brien à Riyad

Tower of London, la première d’Aidan O’Brien à Riyad

Riyad (SA), samedi

Red Sea Turf Handicap (Gr3)

Tower of London, la première d’Aidan O’Brien à Riyad

Aidan O’Brien n’avait pas encore gagné de courses lors du meeting de la Saudi Cup, où il a eu peu de partants. C’est désormais chose faite grâce au succès, sur le fil, de Tower of London (Galileo) dans le Red Sea Turf Handicap (Gr3). Quatrième, Al Nayyir (Dubawi) est le premier français à l’arrivée.

La course a eu beaucoup de rythme sous l’impulsion des concurrents japonais, lesquels sont certainement allés un peu trop vite ! Tower of London a patienté le long de la corde parmi les derniers. Dans la ligne droite, Ryan Moore a dû ronger son frein avant de lancer son partenaire tout à l’extérieur, lequel a bien répondu. A environ 50m du poteau, il a arrêté de solliciter un instant son partenaire : erreur de poteau ? Mais Tower of London a su se relancer pour venir s’imposer d’une tête devant Enemy (Muhaarar). Comme en 2023, l’élève de l’écurie des Monceaux et de Skymarc Farm se classe deuxième. Le top weight Giavellotto (Mastercraftsman) est troisième à trois-quarts de longueur. Al Nayyir est quatrième à quatre longueurs un quart, Big Call (Animal Kingdom) septième, Diva Donna (Cima de Triomphe) onzième et Skazino (Kendargent) quatorzième.

Un bon élément de tenue pour 2024

Espoir classique l’an dernier, Tower of London n’avait pas réussi à gagner son ticket pour les belles épreuves du 3ans mais, en digne frère de Capri (Galileo), il a montré avoir de la tenue. Gagnant de la King George VI Cup (L, 2.400m) en juillet, il a ensuite confirmé dans un gros handicap seize jours plus tard. Puis, vingt-deux jours après ce succès, il a été battu du minimum dans le Bahrain Trophy Stakes (Gr3) à Newmarket. Quatrième du St Leger (Gr1) pour sa sortie suivante, il n’avait pas été revu depuis sa neuvième place dans l’Irish Cesarewitch… huit jours après sa tentative dans le classique de Doncaster !

M. V. Magnier a dit au micro de Racing TV : « En se rendant en piste, Ryan Moore nous avait dit qu’il allait prendre son temps. Il a fait preuve de sang froid et l’a très bien monté. Aidan O’Brien avait confiance dans le cheval. Je suis très content d’être de retour en Arabie Saoudite, les allocations sont exceptionnelles et l’accueil formidable. » Ryan Moore a commenté : « Certains chevaux ont cette capacité d’accélération… C’est un très bon élément et il adore les pistes rapides. Je pensais qu’il y aurait du rythme et j’étais content à l’idée d’attendre et venir finir. Heureusement, nous avons eu le temps de remonter. »

Le frère de Capri

Elevé par Lynch Badges et Camas Park Stud, Tower of London est un fils de Galileo et de l’”Aga Khan” Dialafara (Anabaa). Entraînée par Alain de Royer Dupré, elle a gagné une course sur 2.500m au Croisé-Laroche au mois de juin de ses 3ans, avant d’être achetée 175.000 € via Mag O’Toole à la vente d’élevage Arqana en fin d’année. Elle est devenue une excellente poulinière, donnant le gris Capri (Galileo), lauréat de l’Irish Derby et du St Leger (Grs1), Passion (Galileo), gagnante des Stanerra Stakes (Gr3) et troisième du British Champion Fillies & Mares Stakes et des Irish Oaks (Grs1), et Cypress Creek (Galileo), gagnant des Loughbrown Stakes (Gr3). La deuxième mère, Diamilina (Linamix), a remporté le Prix de Malleret (Gr2). Il s’agit de la souche de Diamond Green (Green Desert).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires